En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Russie

en russe Rossia

Nom officiel : Fédération de Russie

Carton de situation - Russie
Saint-Pétersbourg
Saint-Pétersbourg

État d'Europe orientale et d'Asie, la Russie est baignée au nord par l'océan Arctique (mer de Barents, mer de Kara, mer des Laptev, mer de Sibérie orientale, mer des Tchouktches), à l'est par l'océan Pacifique (mer de Béring, mer d'Okhotsk et mer du Japon) ; elle est bordée au sud par la Corée du Nord, la Chine, la Mongolie, le Kazakhstan, la mer Caspienne, l'Azerbaïdjan, la Géorgie et la mer Noire, à l'ouest, par l'Ukraine, la Biélorussie, la Lettonie, l'Estonie, la mer Baltique (golfe de Finlande), la Finlande et la Norvège. L'enclave de Kaliningrad, coincée entre la Lituanie et la Pologne et ouverte sur la mer Baltique appartient à la Russie, de même que l'archipel François-Joseph, Nouvelle-Zemble, Severnaïa Zemlia, l'archipel de la Nouvelle-Sibérie, l'île Vrangel, situés dans l'océan Arctique. Dans l'océan Pacifique, la Russie possède les îles Kouriles et l'île de Sakhaline.
État fédéral, la Russie se compose de 8 arrondissements fédéraux regroupant 83 entités ou « sujets » : 21 républiques, 9 territoires administratifs (kraïs), 46 régions administratives (oblasts), 4 arrondissements autonomes (okrougs), 2 villes fédérales (Moscou et Saint-Pétersbourg) et 1 région autonome.

Les divisions administratives de la Russie

LES RÉPUBLIQUES DE LA FÉDÉRATION DE RUSSIE

République

Superficie
(en km2)

Population
(recensement de 2010)

Capitale

République des Adygués

7 600

440 388

Maïkop

République de l'Altaï

92 600

206 195

Gorno-Altaïsk

République de Bachkortostan

143 600

4 072 102

Oufa

République de Bouriatie

351 300

972 658

Oulan-Oude

République de Carélie

172 400

645 205

Petrozavodsk

République du Daguestan

50 300

2 977 419

Makhatchkala

République d'Ingouchie

2 700

412 997

Nazran

République de Kabardino-Balkarie

12 500

859 802

Naltchik

République de Kalmoukie

75 900

289 464

Elista

République des Karatchaïs-Tcherkesses

14 100

478 517

Tcherkessk

République de Khakassie

61 900

532 319

Abakan

République des Komis

415 900

901 642

Syktyvkar

République des Maris

23 200

696 357

Iochkar-Ola

République de Mordovie

26 200

834 819

Saransk

République d'Ossétie du Nord-Alanie

8 000

712 877

Vladikavkaz

République d'Oudmourtie

42 100

1 522 761

Ijevsk

République de Sakha

3 103 200

958 291

Iakoutsk

République du Tatarstan

68 000

3 786 358

Kazan

République de Tchétchénie

16 600

1 269 095

Groznyï

République de Tchouvachie

18 300

1 251 599

Tcheboksary

République de Touva

170 500

307 925

Kyzyl

  • Superficie : 17 075 000 km2
  • Nombre d'habitants : 142 834 000 (estimation pour 2013)
  • Nom des habitants : Russes
  • Capitale : Moscou
  • Langue : russe
  • Monnaie : rouble russe
  • Chef de l'État : Vladimir Vladimirovitch Poutine
  • Chef du gouvernement : Dmitri Anatolievitch Medvedev
  • Nature de l'État : république à régime semi-présidentiel
  • Constitution :
    • Entrée en vigueur : 12 décembre 1993
Pour en savoir plus : institutions de la Russie

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA RUSSIE

La Russie est, de loin, le plus vaste pays du monde (plus de trente fois la superficie de la France), s'étendant sur environ 10 000 km d'ouest en est, de la Baltique au Pacifique (onze fuseaux horaires). Elle est formée essentiellement de plaines et de plateaux, la montagne apparaissant toutefois dans le Sud (Caucase, confins de la Mongolie et de la Chine) et l'Est (en bordure du Pacifique). L'Oural constitue une barrière traditionnelle entre la Russie d'Europe à l'O. et la Russie d'Asie (la Sibérie) à l'Est. La latitude, mais surtout l'éloignement de l'océan et le relief expliquent la continentalité (forts écarts de température) du climat, marquée vers l'E., avec des hivers très rigoureux, ainsi que la disposition zonale des formations végétales : du nord au sud se succèdent la toundra, la taïga, les feuillus et les steppes herbacées.

La dureté des conditions climatiques a pour conséquences la relative faiblesse moyenne du peuplement (moins de 10 habitants au km2), sa localisation préférentielle à l'O. de l'Oural et souvent à des latitudes méridionales, plus clémentes. Les Russes de souche représentent un peu plus de 80 % de la population totale ; les minorités totalisent cependant plus de 25 millions d'individus, bénéficiant parfois d'un statut, au moins théorique, d'autonomie. Il est vrai qu'un nombre presque égal de Russes vivent dans les territoires périphériques (au Kazakhstan et en Ukraine surtout). La majeure partie de la population – dont la constante diminution (liée notamment à une baisse de la fécondité et à une hausse de la mortalité) pose problème – est aujourd'hui urbanisée. Moscou et Saint-Pétersbourg dominent le réseau urbain, mais une dizaine d'autres villes comptent plus d'un million d'habitants.

Les ressources naturelles sont à la mesure de l'étendue du territoire. La Russie se situe parmi les premiers producteurs mondiaux de pétrole et de gaz naturel, de minerai de fer (et aussi d'acier). Mais la situation est moins brillante dans les branches élaborées (électronique, chimie, plastique, automobiles), dans l'agriculture aussi, où le volume de la production (blé et pomme de terre ), du cheptel (bovins et porcins) ne doit pas masquer la faiblesse des rendements (secteur affecté de surcroît, en 2010, par une canicule accompagnée d'incendies dévastateurs).

En réalité, la Russie paie la rançon d'une planification centralisée et dirigiste, ainsi que le manque de stimulation, d'innovation, de responsabilité propre à l'appropriation collective des moyens de production et à leur gestion, ignorant les lois du marché dans un espace longtemps isolé commercialement. Elle subit les conséquences du déclin des échanges avec les territoires limitrophes et l'ancienne Europe de l'Est. Elle souffre enfin de phénomènes plus « naturels » : les aléas climatiques, la distance (fréquente dissociation spatiale entre ressources et besoins).

Après la dissolution de l'URSS, la Russie s'est engagée sur la voie de l'économie de marché. Mais la faible compétitivité a multiplié les fermetures d'usines et accru le chômage. Les inégalités sociales se sont développées, ainsi que (localement) les tensions ethniques. Les problèmes de l'environnement, liés notamment à la vétusté des équipements, sont à l'échelle du pays et de la négligence des autorités. Pourtant, malgré ces difficultés et une absence de diversification la rendant très dépendante des exportations de ressources naturelles, l'économie russe reste une puissance notable (fragilisée toutefois aujourd'hui par les effets de la crise mondiale).