En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

pomme de terre

Tubercule comestible de cette plante.

La pomme de terre est originaire des Andes. Introduite en Europe dès 1534, elle ne s'est répandue en France qu'à la fin du xviiie s. grâce aux efforts de Parmentier. Multipliée végétativement par plantation de tubercules, la plante craint le gel et préfère les sols légers, qui facilitent sa récolte. Il existe de nombreuses variétés, dont les plus riches en amidon, dites variétés féculières, sont utilisées pour l'extraction de la fécule. L'industrie agroalimentaire transforme les pommes de terre en flocons pour purée, fines lamelles cuites, frites surgelées, etc. Les pommes de terre de consommation sont classées selon la précocité de tubérisation : les plus précoces donnent les primeurs, les autres des tubercules de conservation.

La valeur alimentaire de la pomme de terre vient de sa richesse en amidon, qui a la double qualité d'être énergétique et très digestible, comme le pain. Du fait de sa teneur élevée en eau, elle n'apporte que 80 calories pour 100 g alors que le pain en apporte 240. Si elle est plutôt pauvre en calcium, elle est riche en potassium, en vitamine PP et en vitamine C. En principe, la pomme de terre ne contient pas, dans sa chair, de solanine, alcaloïde toxique qui est présent dans sa peau. Pourtant, au cours de la germination, des alcaloïdes nocifs peuvent se développer, ce qui conduit à proscrire la consommation de pommes de terre germées.

 La production mondiale de pommes de terre est de l'ordre de 310 millions de tonnes par an. La Chine est le premier producteur mondial avec 22 % environ du total devant l'Union européenne (18 %), la Russie (12 %) et l'Inde (7 %)