En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

tabac

(espagnol tabaco, de l'arawak tobaco)

Tabac
Tabac

Plante herbacée (solanacée) dont plusieurs espèces sont cultivées comme ornementales et l'espèce principale pour ses feuilles riches en nicotine.

Ces feuilles, séchées et préparées pour fumer, priser, chiquer ou pour fabriquer des cigares, des cigarettes.

Culture

Originaire d'Australie, le tabac a été propagé en Amérique et introduit en Europe, puis en Asie à partir du xvie s. C'est une plante annuelle herbacée (Nicotiana tabaccum) atteignant de 1,50 à 2 m de haut. Ses feuilles entières peuvent mesurer 80 cm de long sur 40 de large. La graine, très petite, ne peut être semée directement. Le semis est effectué sous châssis vers la fin mars. Les plants sont repiqués 2 mois plus tard en pleine terre. La cueillette intervient environ 3 mois plus tard. Le tabac récolté en France pour fournir le tabac brun est aussitôt disposé dans un séchoir spécial, où les feuilles doivent perdre lentement leur eau. Les feuilles séchées sont triées, classées par dimension et qualité, mises en paquets appelés « manoques », puis réunies en balles livrées à l'usine.

La mosaïque du tabac est une maladie à virus des plantes (tabac, pomme de terre) caractérisée par la juxtaposition, sur les feuilles, de zones vert foncé et de zones d'un vert plus tendre, tirant souvent sur le jaune. Ce virus a été un modèle essentiel d'étude de la structure physique des virus.

Transformation

Les feuilles de tabac sont soumises au battage, qui sépare les nervures des morceaux de parenchymes (strips). Les tabacs sont réchauffés et assouplis par de la vapeur, puis mélangés et mouillés avant d'être hachés. Après hachage, le tabac blond est séché, puis saucé, ce qui le rend plus doux. Le tabac brun est torréfié et acquiert ainsi son goût définitif. La confection des cigarettes est effectuée par des machines atteignant une cadence de 7 000 cigarettes par minute.

La production de cigarettes, dont la croissance a été de 50 % en 20 ans, est estimée à 5 500 milliards d'unités. La France, avec 54 milliards d'unités, se situe autour de la quinzième place des producteurs mondiaux.

Production

La production mondiale de tabac est de l'ordre de 6,3 millions de tonnes (2007). La Chine est, de loin, le premier producteur (2,4 Mt) devant le Brésil (919 000 t), l'Inde (555 000 t), les États-Unis (353 000 t) et l'Argentine (170 000 t).

PHYSIOLOGIE

Effets du tabac sur la santé

Le tabac peut être assimilé à une drogue, vis-à-vis de laquelle la dépendance est extrêmement forte. La dépendance physiologique au tabac est due pour la plus grande part à la nicotine.

Diminution de la fixation de l’oxygène

La combustion incomplète du tabac donne naissance à du monoxyde de carbone (le gaz responsable des asphyxies hivernales quand les appareils de chauffage sont déficients). Ce dernier a la propriété de se fixer sur l'hémoglobine, diminuant sa capacité à transporter l'oxygène dans le sang. Un gros fumeur se trouve de fait en légère hypoxie (diminution de la quantité d’oxygène disponible pour l’organisme), comme s'il vivait à une altitude de 2 000 m.

Agression de l’épithélium respiratoire

Les substances irritantes contenues dans la fumée (acroléine, éthanal, formol, phénols…) sont agressives pour les muqueuses et perturbent le fonctionnement de l'épithélium respiratoire cilié, chargé d'éliminer les impuretés et le mucus des poumons. Ce blocage du drainage des bronches favorise l'apparition d'infections microbiennes.

Substances cancérigènes

Les goudrons, qui donnent de la saveur aux cigarettes, sont les substances les plus dangereuses pour la santé, car ils contiennent de nombreuses substances cancérigènes.

Ainsi, le tabagisme est la cause essentielle des cancers du poumon et contribue à l'apparition des cancers de l'hypopharynx. Il existe également une relation entre le tabac et les cancers de la vessie, les substances cancérogènes contenues dans le tabac étant éliminées par les urines. La fréquence des maladies artérielles (coronarites, artérites des membres inférieurs) est deux fois plus élevée chez les fumeurs que chez les non-fumeurs.