En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

respiration

[dossier]

Hémoglobine
Hémoglobine

Résumé du dossier

À part quelques rares organismes vivant en anaérobie, tous les êtres vivants, qu’ils soient animaux ou végétaux, respirent constamment. Ce phénomène vital se traduit par des échanges gazeux entre ces êtres vivants et leur milieu de vie : absorption de dioxygène (oxygène à l’état gazeux) et rejet de dioxyde de carbone (ou gaz carbonique). Le rôle de la respiration est de pourvoir en oxygène les cellules, dans lesquelles celui-ci est utilisé pour dégrader les molécules organiques et fournir l’énergie nécessaire à l’activité cellulaire. Cette libération d’énergie entraîne une production de dioxyde de carbone et d’eau. Oxygène, dioxyde de carbone et eau sont échangés au niveau d’organes : chez les invertébrés, la peau peut jouer ce rôle ; chez les insectes, les trachées le font par l’intermédiaire de stigmates ; chez les poissons, des organes spécifiques, les branchies, sont impliqués et chez les mammifères aériens, les poumons sont le siège de ces échanges. La ventilation pulmonaire est l’ensemble des phénomènes qui font que l’air est alternativement aspiré et expulsé. Au cours de l’inspiration, les muscles des côtes et le diaphragme sont contractés et le volume de la cage thoracique augmente, tandis que pendant l’expiration, la cage thoracique s’affaisse et chasse l’air des poumons.