En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Europe

Prague
Prague

Une des cinq parties du monde, comprise entre l'océan Arctique au Nord, l'océan Atlantique à l'Ouest, la Méditerranée et ses annexes, ainsi que, traditionnellement, la chaîne du Caucase au Sud, la mer Caspienne et la chaîne de l'Oural à l'Est.

  • Superficie : 10 500 000 km2
  • Population : 742 452 000 hab. (estimation pour 2013)
  • Nom des habitants : Européens

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L'EUROPE

La géologie et le relief distinguent une Europe septentrionale, formée de vastes plaines (plaine nord-européenne) et de vieux socles (massifs calédoniens et hercyniens), souvent rajeunis (Scandinavie), d'une Europe méridionale, occupée par des chaînes tertiaires (Pyrénées, Alpes, Carpates), enserrant des régions basses, souvent peu étendues. L'Europe appartient à la zone de climat tempéré, mais le plus ou moins grand éloignement de l'Océan surtout, la latitude et la disposition des reliefs introduisent des nuances thermiques et pluviométriques permettant de différencier une Europe océanique à l'Ouest, continentale à l'Est, méditerranéenne au Sud. À chacune d'elles correspond une formation végétale (feuillus à l'Ouest, conifères à l'Est et dans l'extrémité nord, maquis et garrigues provenant de la dégradation de la forêt méditerranéenne au Sud).

La position de l'Europe dans la zone tempérée, au centre des terres émergées de l'hémisphère boréal, sa profonde pénétration par les mers ont facilité son peuplement, expliquant son ancienneté (paléolithique), sa densité et sa variété. L'Europe groupe, sur moins de 10 % des terres émergées, 11 % de la population mondiale (part qui diminue cependant en raison de la faiblesse de la natalité), mais ne possède aucune unité religieuse ou linguistique (le christianisme et les langues indo-européennes dominent toutefois largement).

L'Union européenne a permis la réalisation d'une unification économique et monétaire, concrétisée par l'adoption majoritaire d'une monnaie unique, l'euro, à partir de 1999, et, regroupant les États les plus riches du continent (à l'exception de la Suisse et de la Norvège), s'est ouverte de nouvelles perspectives l'intégration, lors des élargissements de 2004 et 2007, de plusieurs nouveaux pays d'Europe centrale et orientale. L'Europe continue cependant d'offrir un tableau contrasté, les différences de développement entre l'Ouest et l'ancien bloc de l'Est, notamment, n'ayant pas encore disparu. Surtout, le Vieux Continent, aujourd'hui gravement fragilisé (crise grecque et crise de la dette souveraine dans de nombreux pays, déstabilisant l'ensemble de la zone euro, depuis 2010), apparaît en perte de vitesse face au dynamisme des pays émergents.