Identifiez-vous ou Créez un compte

Grande-Bretagne

en anglais United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland

Nom officiel : Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord

Carton de situation - Grande-Bretagne
Liverpool
Liverpool

État insulaire d'Europe occidentale situé dans l'Atlantique nord, la Grande-Bretagne est baignée à l'est par la mer du Nord, au sud par la Manche, à l'ouest par la mer d'Irlande.
La Grande-Bretagne est membre de l'Union européenne, de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) et du Commonwealth.
La Grande-Bretagne comprend trois entités nationales : l'Angleterre, le pays de Galles et l'Écosse.
La Grande-Bretagne forme avec l'Irlande du Nord un ensemble politique, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord. Le nom de Grande-Bretagne désigne communément cette entité politique.
Avec l'Irlande du Sud, ou république d'Irlande, ces régions constituent les îles Britanniques. L'île de Man, au centre de la mer d'Irlande, et les îles Anglo-Normandes n'appartiennent pas au Royaume-Uni, mais elles font allégeance à la Couronne d'Angleterre.

Les différentes parties de la Grande-Bretagne

Les différentes parties du Royaume-Uni

Partie

Superficie (en km2)

Population (recensement de 2011)

Capitale

Angleterre

130 400

53 012 500

Londres

Pays de Galles

20 800

3 063 500

Cardiff

Écosse

78 800

5 062 011

Édimbourg

Irlande du Nord

14 000

1 685 27

Belfast

  • Superficie (pour la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord) : 253 500 km2
  • Superficie (pour la Grande-Bretagne proprement dite [Angleterre, Écosse, pays de Galles]) : 230 000 km2
  • Nombre d'habitants : 63 136 000 (estimation pour 2013)
  • Nom des habitants : Britanniques
  • Capitale : Londres
  • Langue : anglais
  • Monnaie : livre sterling
  • Chef de l'État : Élisabeth II
  • Chef du gouvernement : David Cameron
  • Nature de l'État : monarchie constitutionnelle à régime parlementaire
  • Constitution :
    • Il n'y a pas de Constitution formelle mais un ensemble de textes et coutumes à valeur constitutionnelle.
Pour en savoir plus : institutions de la Grande-Bretagne

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA GRANDE-BRETAGNE

Exposées aux dépressions venues de l’ouest, les hautes terres, dans le nord et l’ouest, sont plus arrosées que les plaines, qui occupent le sud-est du pays (bassin de Londres). Les températures moyennes sont fraîches toute l’année. Les forêts occupent 12 % des terres et l’élevage devance les cultures dans les revenus agricoles.

La croissance de la population est majoritairement due à l’immigration. Celle-ci, qui se faisait à partir des anciennes colonies (Asie méridionale, Antilles, Afrique), s’est aujourd'hui très fortement accrue de l’apport des nouveaux pays de l’Union européenne. L'émigration, traditionnelle (à la base de l’Empire britannique), n'a cependant pas complètement disparu. L'urbanisation est ancienne et forte : 90 % de la population vit dans les villes. Londres domine de loin le réseau urbain, entraînant la croissance des villes moyennes de tout le sud de l’Angleterre.

Les plus grandes villes de Grande-Bretagne

Les principales villes de Grande-Bretagne

Ville

Partie de la Grande-Bretagne

Population de la ville (recensement de 2001)

Population de l'agglomération (estimation pour 2010)

Londres

Angleterre

2 765 975 habitants

8 631 000 habitants

Birmingham

Angleterre

977 091 habitants

2 302 000 habitants

Manchester

Angleterre

394 269 habitants

2 253 000 habitants

Glasgow

Écosse

577 869 habitants

1 170 000 habitants

Liverpool

Angleterre

469 017 habitants

819 000 habitants

Sheffield

Angleterre

439 866 habitants

640 720 habitants

Édimbourg

Écosse

448 624 habitants

 

Leeds

Angleterre

443 247 habitants

 

Bristol

Angleterre

420 556 habitants

551 066 habitants

Leicester

Angleterre

330 574 habitants

441 213 habitants

Cardiff

Pays de Galles

305 340 habitants

 

Coventry

Angleterre

303 475 habitants

 

Kingston-upon-Hull

Angleterre

301 416 habitants

 

Bradford

Angleterre

293 717 habitants

 

Nottingham

Angleterre

266 995 habitants

666 358 habitants

Économiquement, le pays a payé la rançon de la précocité de son essor industriel. Certaines branches (sidérurgie, construction navale, textile, extraction houillère, automobile) et certaines régions (estuaire de la Clyde, Lancashire, Midlands, pays de Galles) ont beaucoup souffert. D'autres (chimie, électronique, sud-est de Londres) ont mieux résisté ou même prospéré. Mais, globalement, l'industrie a considérablement reculé, malgré l'atout représenté par les gisements d’hydrocarbures de la mer du Nord, dont la production commence à baisser. Londres concentre une part importante des services (courtage, assurances, transport maritime et aérien, tourisme), qui occupent plus de 70 % des actifs. En 2007-2008, la crise mondiale a très vite atteint les secteurs financier et bancaire, et entraîné une dégradation de l’emploi (déjà marqué par une précarité importante). Sous l'effet d'une sévère politique de rigueur et du ralentissement de l'économie européenne et mondiale, le pays peine à renouer avec la croissance.