En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

populisme

HISTOIRE

Le populisme russe

Héritier des idées de Herzen et de Tchernychevski, le populisme cherchait à instaurer un socialisme agraire en Russie par la transformation des communautés rurales (mir). Le retard économique de la Russie devait lui permettre d'accéder au socialisme sans passer par le stade capitaliste. Imprégnés des idées populistes, quelques milliers d'étudiants entreprirent la « marche au peuple » de l'été 1874, qui se solda par un échec complet. Leur organisation Terre et Liberté, créée en 1876, se scinda en deux en 1879 : Liberté du peuple, qui recourut au terrorisme, et Partage noir. L'idéologie populiste inspira le mouvement social-révolutionnaire (S.R.).

Les autres formes de populisme

Dans les pays en voie de développement, le populisme a notamment inspiré les réformes de Mustafa Kemal en Turquie. Il s'est considérablement développé à partir de 1930 en Amérique latine, où il a été caractérisé par l'anti-impérialisme et un anticapitalisme modéré ; le péronisme en a été la forme nationale en Argentine. Le refus de la lutte des classes a conduit les mouvements populistes latino-américains à chercher l'alliance des classes moyennes urbaines avec les ouvriers ou la paysannerie.

Dans les années 1980 et 1990 s'est propagé, dans divers pays européens, un autre type de populisme. Tout en affirmant défendre les intérêts du peuple contre les classes dirigeantes, il a surtout exacerbé un nationalisme xénophobe et raciste (Front national en France).