En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

mir

(russe mir)

Dans la Russie tsariste, assemblée gérant les affaires d'une commune paysanne ; la commune paysanne elle-même.

La commune paysanne se consolida au xvie s., se répandit aux xviie-xviiie s. et s'étendit à toute la Grande-Russie. Elle répartissait périodiquement ses terres entre les familles qui la composaient, proportionnellement à leurs besoins et à leur capacité de travail. Ces terres appartenaient aux nobles, aux monastères ou à l'État. Le mir était responsable de l'ordre local. Il élisait un staroste pour le représenter auprès des instances administratives supérieures. Le « statut des paysans libérés du servage » (1861) conféra au mir le droit d'acheter le terroir qu'il détenait jusqu'alors et lui confia les fonctions fiscale et judiciaire qu'assumaient auparavant les seigneurs. Les réformes de Stolypine encouragèrent à partir de 1906 les paysans à quitter le mir. Après la révolution d'octobre 1917, des soviets ruraux ou des comités de paysans pauvres existèrent parallèlement aux mirs traditionnels, qui disparurent lors de la collectivisation (1929-1930).