En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

houille

(ancien liégeois hulhe, du francique *hukila, monceau)

Combustible minéral fossile solide, provenant de végétaux ayant subi, au cours des temps géologiques, une transformation lui conférant un grand pouvoir calorifique. (On donne le nom de « houille » à tous les charbons minéraux qui ne sont pas de l'anthracite.)

L'une des bases de la première révolution industrielle, l'extraction de la houille s'est rapidement développée à la fin du xixe s. et jusqu'à la Première Guerre mondiale (250 Mt en 1875, 1 215 Mt en 1913). La progression a été plus lente ensuite, arrêtée par la crise des années 1930, freinée après 1950 par la concurrence des hydrocarbures, du pétrole surtout, absorbant la totalité des besoins nouveaux d'une consommation énergétique cependant fortement croissante. Les chocs pétroliers des années 1970 et, plus accessoirement, les difficultés d'implantation du nucléaire ont redonné une certaine vigueur aux houillères. La production s'est continuellement accrue depuis les années 1980, franchissant le seuil des 3,5 milliards de tonnes en 1988 et se situant, vingt ans plus tard, autour de 5,5 milliards de tonnes. La géographie de la production a changé ; la part de l'Europe occidentale a considérablement baissé tandis que la Chine, à elle seule, assure près de la moitié du total mondial. Loin derrière, viennent les États-Unis, l'Inde, l'Australie et l'Afrique du Sud.

Classification des houilles

Suivant leur teneur en matières volatiles et leur propriété agglutinante, on distingue : les houilles maigres (jusqu'à 14 % de matières volatiles) ; les houilles quart-grasses et demi-grasses (de 12 à 22 % de matières volatiles) ; les houilles grasses à courte flamme (de 18 à 27 % de matières volatiles) ; les houilles grasses (de 24 à 40 % de matières volatiles) ; les houilles flambantes grasses (plus de 30 % de matières volatiles) ; les houilles flambantes sèches (de 34 à 45 % de matières volatiles). Les houilles grasses sont les plus recherchées parce qu'elles peuvent être transformées en coke. Les houilles maigres sont brûlées. Les houilles flambantes sont les plus aptes à subir la distillation. (→ carbochimie.)

Extraction de la houille

→  méthodes d'exploitation, mine.