En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Appalaches

Appalaches
Appalaches

Chaîne de montagnes de l'est de l'Amérique du Nord, entre l'Alabama et l'estuaire du Saint-Laurent.

Les Appalaches se divisent en quatre régions : 1° au S.-E., le plateau du Piedmont, d'une altitude de 200 à 500 m, est formé de roches cristallines. La Fall Line marque sa limite vers la plaine côtière. 2° au N.-O. du Piedmont, le Blue Ridge, bloc cristallin soulevé, porte les plus hauts sommets (2 037 m au mont Mitchell). 3° à cette région succède celle des crêtes et vallées ; c'est le relief appalachien typique, qui comprend des crêtes formées, dans une structure sédimentaire plissée, par les roches les plus dures et de vallées, en roches tendres, parfois très larges (haut Tennessee, Grande Vallée). Les crêtes sont coupées de cluses vives (water gaps) ou mortes (wind gaps), voies de passage pour les colons et les armées. 4° une dénivellation élevée et presque continue, l'Allegheny Front, marque le rebord des plateaux appalachiens (plateau de Cumberland, plateau Allegheny), tables calcaires inclinées vers l'Ohio ou les Grands Lacs inférieurs.

Sur les plateaux appalachiens du Nord, le Blue Ridge et les plus hautes crêtes, la pauvreté du sol et le climat (précipitations abondantes) expliquent le maintien de la forêt de conifères et de la hêtraie au N. et de la chênaie au S. C'est une des principales ressources de ces montagnes.

Les vallées sont défrichées et cultivées depuis deux siècles. Ce sont généralement de petits colons chassés du Piedmont par les grands propriétaires et planteurs de coton qui ont colonisé ces vallées. Dans le Sud, le surpeuplement et l'isolement ont entretenu une société archaïque, une polyculture misérable, aux faibles rendements, provoquant l'érosion des sols, alors que dans le Nord, où la Grande Vallée s'ouvre aux dépens du Blue Ridge, les colons allemands ont introduit une agriculture avancée autour de Lancaster et Reading ; c'est encore aujourd'hui une région prospère (laiterie, fruits). Le gouvernement fédéral accorde aux secteurs pauvres de l'Appalachia des crédits pour la modernisation agricole et le désenclavement par la construction de routes.

Les Appalaches contiennent le principal bassin houiller des États-Unis ; celui-ci occupe toute la largeur de la chaîne à l'O. du haut Tennessee et de l'Allegheny Front. Les États appalachiens (Kentucky, Pennsylvanie, Virginie-Occidentale) produisent près de la moitié du charbon bitumineux américain. La production d'anthracite (Pennsylvanie) a fortement décliné. Par suite de l'abondance des précipitations, le sud des Appalaches dispose de ressources hydrauliques importantes (depuis l'aménagement du haut Tennessee [Tennessee Valley Authority]).

Les ressources en charbon et jadis en minerai de fer ont donné naissance à des foyers industriels fondés à l'origine sur la sidérurgie (Birmingham, Wheeling, Pittsburgh, Scranton, Wilkes-Barre). La production d'énergie hydraulique et thermique du haut Tennessee a permis le développement d'une gamme d'industries plus récentes, chimiques (engrais), métallurgiques (aluminium).

Le Piedmont est en pleine expansion industrielle, principalement en Caroline du Nord autour de Winston-Salem et de Charlotte (industries textiles, chimiques du bois, des métaux). La Fall Line est jalonnée de villes nées de l'énergie fournie par les chutes (Montgomery, Columbus, Augusta, Columbia, Raleigh, Richmond et même Washington). Atlanta doit sa croissance à son rôle de capitale régionale et à sa situation de carrefour ferroviaire et autoroutier.

La fermeture ou la mécanisation des mines de charbon en Pennsylvanie et en Virginie-Occidentale ont entraîné chômage et émigration. Dans le sud des Appalaches sévit l'exode rural ; il en résulte un allégement de la charge démographique qui freinait la modernisation agricole.