bien

adverbe

(latin bene)

Définitions de bien


  • De manière satisfaisante : Je vais bien, tout est bien qui finit bien.
  • Conformément à la morale, à la forme sociale : Il a bien agi.
  • Marque l'intensité : J'insiste bien sur cela.
  • Sert à préciser une indication : Nous sommes bien le jeudi 15 ?
  • Indique une quantité approximative minimale ; au moins, au bas mot : Il y a bien deux heures de trajet.
  • Souligne une opposition : Je sais bien que mes chances sont faibles.
  • Justifie une affirmation par référence à un cas analogue : J'y arriverai sûrement : d'autres y sont bien arrivés !
  • En tête de phrase, exprime l'approbation ou la constatation d'un fait et le passage à une autre considération : Vous avez compris ? Bien.

Expressions avec bien



  • Bien de + nom,

    beaucoup de, une grande quantité de : Je me suis fait bien du souci. Bien des gens ignorent ce détail.
  • Bien plus,

    marque une addition qui renchérit sur une assertion.
  • Mais bien,

    mais au contraire, mais plutôt : Ce n'était pas une échauffourée, mais bien une émeute.
  • Moi bien,

    en Belgique, moi oui, moi si : Vous ne le croyez pas ? Moi bien.
  • Si bien que, tant et si bien que,

    expriment la conséquence.
  • Tant bien que mal,

    ni bien ni mal, avec plus ou moins de difficulté.

Synonymes et contraires de bien


De manière satisfaisante.

Synonymes :

Contraires :

Marque l'intensité.

Synonymes :

Contraires :

Sert à préciser une indication.

Synonymes :

Souligne une opposition.

Synonymes :


Difficultés de bien


  • EMPLOI

    Bien / beaucoup → beaucoup.

    Bien / mieux. Le comparatif de supériorité de bien est mieux : il chante bien ; en tout cas, il chante mieux que moi.

    Bien de (+ nom) = beaucoup de. Bien est toujours suivi de du, de la, des, sauf devant autres. Il a bien de la peine. J'ai eu bien du plaisir à vous rencontrer. Je connais bien des gens qui s'en contenteraient. Il a bien d'autres soucis en ce moment.

  • CONSTRUCTION

    Bien que loc. conj.

    Bien que (+ subjonctif) : bien qu'elle soit très fatiguée, elle n'en laisse rien paraître. Cette construction est la plus courante.
    remarque
    Dans le registre littéraire, on rencontre également les constructions bien que (+ indicatif), pour souligner l'opposition entre deux faits : « Mélanie et Gertrude furent arrêtées] bien qu'elles criaient qu'elles n'avaient rien fait » (R. Rolland), et bien que (+ conditionnel), pour marquer l'éventualité : « À l'heure actuelle, Mirabeau ne remuerait personne, bien que sa corruption ne lui nuirait point » (Chateaubriand). Ces deux constructions sont vieillies.

    Bien que (+ adjectif, participe ou nom) : bien que pauvre, il reste digne ; bien que partant très tôt demain, Paul passera ce soir ; bien qu'honorée de nombreuses distinctions, Mme X est restée très simple ; bien que médecin, il se croit toujours malade.

    *Bien que j'en aie. Tournure à éviter.
    recommandation :
    Dire ou écrire : malgré que j'en aie (que tu en aies, qu'il en ait, etc.). → malgré

Mots proches

Lequel de ces mots a un accent différent ?