fort, forte

adjectif

(latin fortis, courageux)

Définitions de fort


  • Qui a de la vigueur, de la force physique, qui est robuste, solide : Un homme fort.
  • Qui est corpulent, épais, gros : Être fort des hanches. Avoir la taille forte.
  • Qui a de la force morale, de la force de caractère : Rester fort dans l'adversité. Une âme forte.
  • Dont la puissance, les moyens d'action, le pouvoir sont très développés ; qui s'impose aux autres : Un parti politique fort.
  • Qui manifeste l'autorité, la puissance, l'ascendant sur autrui, la rigueur, la violence : Employer la manière forte avec un enfant.
  • Se dit d'un État qui recourt à la contrainte et à des mesures autoritaires : Régime fort.
  • Qui est résistant, solide : Du carton fort.
  • Qui est bien établi, sûr, qui résiste au temps, aux attaques, etc. : Son amour est si fort qu'il lui pardonne tout.
  • Qui a beaucoup d'intensité, de puissance, de force : Parler d'une voix forte.
  • Qui est grand, qui a une importance marquée : Une forte somme d'argent.
  • Se dit d'une substance, d'une préparation dont la teneur en son principe actif est très importante : De la moutarde forte.
  • Qui est désagréable au goût ou à l'odorat, âcre : Du beurre fort.
  • Se dit d'un produit, d'un médicament qui agit avec énergie ; se dit d'un instrument, d'un appareil très actif, très correctif, puissant : De la colle forte. Ces lunettes sont trop fortes pour moi.
  • Qui a des connaissances étendues, une grande habileté, une grande aptitude dans un domaine et, en particulier, qui surpasse les autres : Être fort en mathématiques, aux échecs.
  • Se dit d'une action qui nécessite une grande aptitude, une grande habileté.
  • Se dit d'une action qui manifeste l'habileté, le savoir-faire, la compétence et qui s'impose avec force à l'esprit : Son dernier roman est très fort.
  • Qui tire son assurance, sa supériorité de telle ou telle chose : Fort de son expérience, il a tout arrangé en un clin d'œil.
  • Agriculture

    Se dit d'une terre compacte, argileuse, difficile à labourer.
  • Chimie

    Se dit d'un électrolyte presque entièrement dissocié.
  • Jeux

    1.  Se dit d'une carte qui l'emporte sur les autres, permettant de faire la levée.

    2.  Se dit de la couleur où le joueur a les plus fortes cartes.

  • Monnaies

    Se dit d'une monnaie qui, dans les relations internationales, est librement négociable et immédiatement convertible contre les monnaies les plus appréciées.
  • Phonétique

    Se dit d'une consonne réalisée avec une tension musculaire plus importante que celle qui est requise pour l'émission de la partenaire faible ou douce.

Expressions avec fort



  • Au sens fort du mot, du terme,

    dans sa pleine signification.
  • Familier. C'est fort, c'est un peu fort (de café), c'est trop fort, c'est plus fort que de jouer au bouchon,

    c'est difficile à accepter, c'est incroyable, invraisemblable.
  • C'est plus fort que moi,

    je ne peux m'empêcher de faire ce que je fais.
  • Et le plus fort,

    marque dans un récit une gradation vers quelque chose de plus inattendu, de plus mauvais.
  • Fort comme un bœuf, comme un Turc,

    doué d'une grande force physique.
  • Fort de,

    indique la force d'un groupe par la mesure de son effectif, de son matériel : Une armée forte de cent mille hommes.
  • Forte femme,

    femme énergique et courageuse.
  • Forte tête,

    personne indocile, rebelle à toute discipline.
  • L'homme fort (d'un régime, d'un parti),

    celui qui y dispose de la puissance, de l'autorité réelles etc.
  • Prix fort,

    prix maximal, sans réduction ; prix excessif.
  • Se faire fort de,

    se déclarer, se croire capable de le faire.
  • Temps fort,

    moment le plus important, point culminant de quelque chose ; en musique, temps marqué par la métrique.
  • Linguistique

    Formation forte,

    dans les langues flexionnelles, formation (cas, déclinaison) qui présente le degré plein du thème.

    Verbe fort,

    en grammaire allemande, verbe irrégulier.
  • Marine

    Mer forte,

    état de la mer quand les lames sont creuses et fatiguent le bâtiment.
  • Phonétique

    En position forte,

    se dit d'une unité phonique quand sa place dans la chaîne parlée la met à l'abri d'altérations.
  • Physique

    Interaction forte,

    type d'interaction entre particules fondamentales caractéristique des forces nucléaires et, plus généralement, des hadrons.

Synonymes et contraires de fort


Qui a de la vigueur, de la force physique, qui est robuste, solide.

Synonymes :

Contraires :

Qui est corpulent, épais, gros.

Synonymes :

Contraires :

Qui a de la force morale, de la force de caractère.

Synonymes :

Contraires :

Dont la puissance, les moyens d'action, le pouvoir sont très...

Synonymes :

Contraires :

Se dit d'un État qui recourt à la contrainte et à des mesures...

Synonymes :

Contraires :

Qui est résistant, solide.

Synonymes :

Contraire :

Qui est bien établi, sûr, qui résiste au temps, aux attaques,...

Synonymes :

Qui a beaucoup d'intensité, de puissance, de force.

Synonymes :

Contraires :

Qui est grand, qui a une importance marquée.

Synonymes :

Contraires :

Se dit d'une substance, d'une préparation dont la teneur en...

Synonymes :

Contraires :

Se dit d'un produit, d'un médicament qui agit avec énergie ...

Synonyme :

Contraires :

Qui a des connaissances étendues, une grande habileté, une...

Synonymes :

Contraires :

Se dit d'une action qui nécessite une grande aptitude, une grande...

Synonymes :

Contraires :

Se dit d'une action qui manifeste l'habileté, le savoir-faire,...

Synonymes :

Homonymes de fort


  • for nom masculin
  • fore forme conjuguée du verbe forer
  • forent forme conjuguée du verbe forer
  • fores forme conjuguée du verbe forer
  • fors préposition
  • fort adverbe
  • fort nom masculin

Difficultés de fort


  • ORTHOGRAPHE

    Se faire fort de = se déclarer capable de. Dans cette expression, fort est invariable : elles se sont fait fort de nous aider (fait est aussi invariable).


Citations avec fort


  • Honoré de Balzac (Tours 1799-Paris 1850)
    Oublier est le grand secret des existences fortes et créatrices.
    César Birotteau
  • Honoré de Balzac (Tours 1799-Paris 1850)
    Les âmes fortes ne sont ni jalouses ni craintives : la jalousie est un doute, la crainte est une petitesse.
    Le Contrat de mariage
  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Beauté forte à genoux devant la beauté frêle !
    Les Fleurs du Mal, Femmes damnées
  • François René, vicomte de Chateaubriand (Saint-Malo 1768-Paris 1848)
    La menace du plus fort me fait toujours passer du côté du plus faible.
    Mémoires d'outre-tombe
  • Émile Gaboriau (Saujon 1832-Paris 1873)
    Le hasard, voyez-vous, ne sert que les hommes forts et c'est ce qui indigne les sots.
    L'Affaire Lerouge
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    La raison du plus fort est toujours la meilleure.
    Fables, le Loup et l'Agneau
  • Henrik Ibsen (Skien 1828-Christiania 1906)
    L'homme le plus fort du monde est celui qui est le plus seul.
    Un ennemi du peuple

Mots proches

Un seul de ces mots prend un accent sur le « a ». Lequel ?