Accueil > langue française > dictionnaire > tromper v.t. - être trompé v.pass. - se tromper v.pr.

tromper

verbe transitif Conjugaison

(ancien français se tromper de, se moquer de, de trompe)

  • 1. Abuser de la confiance de quelqu'un, se jouer de lui en usant de mensonges, de dissimulation : On veut vous tromper, ne les croyez pas.

    Synonymes :

    abuser - berner - duper - leurrer - mystifier - rouler (familier) - se jouer de

    Contraire :

    détromper

  • 2. Être infidèle à quelqu'un, avoir une aventure amoureuse, sexuelle avec un(e) autre : Elle le trompait avec son meilleur ami.

    Synonyme :

    cocufier (familier)

  • 3. Induire quelqu'un en erreur, lui faire prendre quelque chose, quelqu'un pour ce qu'ils ne sont pas : On m'a trompé sur la marchandise.

    Synonymes :

    arnaquer (populaire) - duper - entuber (populaire) - flouer (familier) - induire en erreur

  • 4. Faire faire à quelqu'un une erreur de jugement, d'appréciation : Ma mémoire peut me tromper.
  • 5. Échapper à quelqu'un, à sa vigilance, son attention, les déjouer par ruse, feinte : Tromper la vigilance de ses gardiens.

    Synonymes :

    déjouer - donner le change - endormir - feinter (familier)

  • 6. Décevoir, ne pas répondre à un sentiment, un espoir : Il a trompé mon attente.

    Synonyme :

    décevoir

  • 7. Détourner, par une diversion, l'attention d'un désir, un état pénible : Un livre pour tromper son ennui.

    Synonyme :

    apaiser

être trompé

verbe passif

  • 1. Être déçu, trahi, en parlant d'un sentiment : Amour trompé.
  • 2. Être celui à qui on est infidèle, être cocu.

se tromper

verbe pronominal Conjugaison

  • 1. Commettre une erreur : Vous vous êtes trompé dans vos calculs.
  • 2. Faire une erreur de jugement sur quelqu'un, à son sujet : Je me suis trompé sur lui.

Expressions avec tromper

tromper

verbe transitif Conjugaison

  • Tromper son monde,

    faire illusion auprès des autres sur ses capacités.

se tromper

verbe pronominal Conjugaison

  • C'est à s'y tromper,

    la ressemblance est telle qu'on s'y laisserait prendre.
  • Ou je me trompe fort, ou…,

    indique la quasi-certitude qu'on a de quelque chose.
  • Se tromper de,

    prendre une chose ou une personne pour une autre : Se tromper d'interlocuteur.
  • Si je ne me trompe,

    sauf erreur de ma part.

Homonymes des variantes de tromper



    trompent

  • trompe nom féminin

Citations avec tromper


  • Marcel Achard (Sainte-Foy-lès-Lyon 1899-Paris 1974)
    Académie française, 1959
    Oui, je t'ai trompé C'est pour ça que je t'aime.
    Jean de la Lune, I, 6, Marceline , Gallimard
  • Jean Anouilh (Bordeaux 1910-Lausanne 1987)
    L'homme que j'aime doit être noble et courageux, mais l'homme que je trompe aussi.
    L'Invitation au château, III, Lady India , La Table Ronde
  • Pierre Augustin Caron de Beaumarchais (Paris 1732-Paris 1799)
    Qui diable est-ce donc qu'on trompe ici ?
    Le Barbier de Séville, III, 11
  • Jean Dutourd (Paris 1920-Paris 2011)
    Académie française, 1978
    Une dupe, c'est un homme trompé, bien sûr, mais non pas tant trompé par les autres que par lui-même.
    Les Dupes, Gallimard
  • Sacha Guitry (Saint-Pétersbourg 1885-Paris 1957)
    On n'est jamais trompé par celles qu'on voudrait.
    N'écoutez pas Mesdames, Librairie académique Perrin
  • Joseph Joubert (Montignac, Corrèze, 1754-Villeneuve-sur-Yonne 1824)
    On peut, à force de confiance, mettre quelqu'un dans l'impossibilité de nous tromper.
    Carnets
  • Jean de La Bruyère (Paris 1645-Versailles 1696)
    Un homme peut tromper une femme par un feint attachement, pourvu qu'il n'en ait pas ailleurs un véritable.
    Les Caractères, Des femmes
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    La plus subtile de toutes les finesses est de savoir bien feindre de tomber dans les pièges que l'on nous tend, et on n'est jamais si aisément trompé que quand on songe à tromper les autres.
    Maximes
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    Le vrai moyen d'être trompé, c'est de se croire plus fin que les autres.
    Maximes
  • Pierre Nicole (Chartres 1625-Paris 1695)
    C'est encore un effet de la faiblesse des hommes que la lumière les aveugle souvent aussi bien que les ténèbres, et que la vérité les trompe aussi bien que l'erreur.
    Essais de morale, De la faiblesse de l'homme
  • Charles Perrault (Paris 1628-Paris 1703)
    C'est le vrai droit du jeu de tromper le trompeur.
    Fables, le Chien, le Coq et le Renard
  • Romain Rolland (Clamecy 1866-Vézelay 1944)
    Les mots nous trompent comme des filles.
    Quinze Ans de combat, Rieder
  • Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues (Aix-en-Provence 1715-Paris 1747)
    L'art de plaire est l'art de tromper.
    Réflexions et Maximes
  • Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues (Aix-en-Provence 1715-Paris 1747)
    La raison nous trompe plus souvent que la nature.
    Réflexions et Maximes
  • Abraham Lincoln (près de Hodgenville, Kentucky, 1809-Washington 1865)
    On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps.
    You can fool some of the people all the time and all the people some of the time, but you cannot fool all the people all the time.
  • Baltasar Gracián y Morales (Belmonte 1601-Tarazona 1658)
    Bien crédule est celui qui ne ment jamais, bien confiant celui qui jamais ne trompe.
    Cree mucho el que nunca miente y confía mucho el que nunca engaña.
    Oráculo manual y arte de prudencia

  • Claude Aveline (Paris 1901-Paris 1992)
    Ne crois pas que tu t'es trompé de route, quand tu n'es pas allé assez loin.
    Avec toi-même, etc., Mercure de France
  • Théodore de Banville (Moulins 1823-Paris 1891)
    Et ceux qui ne font rien ne se trompent jamais.
    Odes funambulesques
  • Claude Bernard (Saint-Julien, Rhône, 1813-Paris 1878)
    Il ne suffit pas de dire : Je me suis trompé ; il faut dire comment on s'est trompé.
    Introduction à l'étude de la médecine expérimentale
  • Albert Camus (Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960)
    Faire souffrir est la seule façon de se tromper.
    Caligula, Gallimard
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes :
    Ils peuvent se tromper comme les autres hommes.

    Le Cid, I, 3, le comte
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Tel, comme dit Merlin, cuide engeigner* autrui,
    Qui souvent s'engeigne soi-même.

    Fables, la Grenouille et le Rat
    *duper, abuser
  • Louis XIV (Saint-Germain-en-Laye 1638-Versailles 1715)
    roi de France
    Il est d'un petit esprit, et qui se trompe ordinairement, de vouloir ne s'être jamais trompé.
    Mémoires
  • Robert Mallet (1915-2002)
    S'il faut savoir avoir raison sans choquer, il faut aussi savoir se tromper sans commettre d'erreur.
    Apostilles, Gallimard
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Ceux qui voient les choses trop exactement ne les voient donc pas exactement.
    Mauvaises Pensées et autres, Gallimard
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    La jeunesse est une manière de se tromper qui se change assez vite en une manière de ne plus même pouvoir se tromper.
    Mauvaises Pensées et autres, Gallimard
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Un homme compétent est un homme qui se trompe selon les règles.
    Mauvaises Pensées et autres, Gallimard
  • saint Augustin (Tagaste, aujourd'hui Souq Ahras, 354-Hippone 430)
    Car si je me trompe, je suis.
    La Cité de Dieu, XI, 26
    Si enim fallor, sum.

    Commentaire
    Raisonnement (ou intuition) repris par René Descartes dans ses Méditations métaphysiques.

Mots proches

Lequel de ces mots devrait, au singulier, se terminer par la lettre « r » ?