Accueil > langue française > dictionnaire > puissant adj. - puissants n.m.pl.

puissant, puissante

adjectif

(ancien participe présent du verbepouvoir)

  • 1. Qui a une grande force, intensité, puissance : Machine puissante. Un puissant antidote.

    Synonymes :

    efficace - énergique - intense - résistant - solide - terrible - violent

    Contraires :

    faible - inefficace - infime - léger - maigre - négligeable

  • 2. Qui a de grands moyens économiques, militaires : Nation puissante. Un puissant industriel.
  • 3. Qui est d'une grande force physique, se dit du corps, de la musculature ; se dit d'un mouvement qui en témoigne : Un puissant athlète. Un saut puissant.
  • 4. Qui a une grande force intellectuelle, qui en témoigne : Un puissant logicien. Un raisonnement puissant.
  • 5. Qui a du pouvoir, de l'autorité, de l'influence : Un député puissant dans son département.
  • 6. Se dit d'un être, d'un sentiment qui a un grand pouvoir sur les hommes, sur les événements : L'amour est puissant.
  • 7. Se dit d'une couche, d'un filon qui a une grande épaisseur.
  • 8. Titre que l'on donnait, dans des actes, sur les monuments, aux princes, princesses, etc.

puissants

nom masculin pluriel

  • Ceux qui ont un grand pouvoir sur le plan politique, économique : S'opposer aux puissants.

    Synonymes :

    grands - gros (familier) - maîtres - princes - seigneurs

    Contraires :

    humbles - obscurs - petits

Citations avec puissant


  • Honoré de Balzac (Tours 1799-Paris 1850)
    Tout pouvoir humain est un composé de patience et de temps. Les gens puissants veulent et veillent.
    Eugénie Grandet
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Selon que vous serez puissant ou misérable,
    Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

    Fables, les Animaux malades de la peste
  • Phèdre en latin Caius Julius Phaedrus (Macédoine vers 10 avant J.-C.-54 après J.-C.)
    Faire alliance avec un homme puissant n'est jamais sûr.
    Fables, I, 5
    Nunquam est fidelis cum potente societas.
  • Ésope (VIIe-VIe s. avant J.-C.)
    Dans les changements de fortune les gens les plus puissants ont besoin des faibles.
    Fables, 206, le Lion et le Rat reconnaissant (traduction E. Chambry)

  • Horace en latin Quintus Horatius Flaccus (Venusia, Apulie, 65-Rome ? 8 avant J.-C.)
    Avoir plu aux puissants n'est pas le plus haut mérite.
    Épîtres, I, XVII, 35
    Principibus placuisse viris non ultima laus est.

Mots proches

Lequel de ces adverbes doit s'écrire « emment » (avec un « e ») ?