beaucoup

adverbe

(de beau et de coup, au sens de «portion d'une chose »)

Définitions de beaucoup


  • Après un verbe, exprime l'intensité, l'importance de l'action qu'indique le verbe, de la qualité qu'indique un adjectif représenté par le pronom attribut le : Il s'amuse beaucoup. Il n'est plus aussi timide ; il l'était beaucoup autrefois.
  • Un grand nombre de gens : Beaucoup sont inquiets de la situation.
  • Exprime une intensité particulière devant les adverbes de quantité plus, moins, mieux, trop : Une maison beaucoup plus grande.

Expressions avec beaucoup



  • À beaucoup près,

    la différence restant considérable.
  • Beaucoup de,

    un grand nombre de, une grande quantité de : Il y a beaucoup de mécontents. Il reste beaucoup de travail à faire.
  • C'est beaucoup de, que, si,

    c'est un résultat important, remarquable de, que, si.
  • C'est beaucoup dire,

    il serait excessif de le dire.
  • De beaucoup,

    exprime une différence ou un degré très notables : Il est de beaucoup le plus jeune.
  • Être beaucoup pour quelqu'un,

    avoir à ses yeux une grande importance.
  • Il s'en faut de beaucoup que,

    indique que quelque chose d'important manque pour qu'un fait se réalise.
  • Merci beaucoup,

    renforcement de merci.
  • Familier. Un peu beaucoup,

    trop, excessivement.

Synonymes et contraires de beaucoup


Un grand nombre de gens.

Synonymes :

  • bien des - force (littéraire) - maint - nombre de - pas mal de (familier) - quantité de - un tas de (familier) - une masse de

Contraire :

Exprime une intensité particulière devant les adverbes de...

Synonyme :


Difficultés de beaucoup


  • EMPLOI

    Beaucoup / bien. Ces deux adverbes sont en concurrence dans un certain nombre d'emplois.
    Devant un adjectif à la forme positive, on emploie bien : vous êtes bien gentil ; elle est bien jolie.
    Mais, si l'adjectif est repris par le pronom l', beaucoup remplace bien : gentil, vous l'êtes beaucoup ; jolie, elle l'est beaucoup.
    On peut dire gentil, vous l'êtes bien ; jolie, elle l'est bien, mais le sens est alors : « gentil, vous l'êtes en effet », « jolie, elle l'est en effet » et non « vous êtes très gentil », « elle est très jolie ».

    Devant un adjectif à la forme comparative, on peut employer indifféremment beaucoup ou bien : vous êtes beaucoup plus gentil (ou bien plus gentil) que lui ; elle est bien plus jolie (ou beaucoup plus jolie) que moi.
    Devant les comparatifs meilleur, moindre et pire, on emploie de préférence bien : il est bien meilleur dans le répertoire classique que dans le jazz ; la perte est bien moindre qu'on ne le craignait ; la situation est bien pire que la dernière fois.
    Mais, après le comparatif, de beaucoup est de rigueur : il est meilleur, de beaucoup, dans le répertoire classique que dans le jazz ; la perte est moindre, de beaucoup, qu'on ne le craignait ; la situation est pire, de beaucoup, que la dernière fois.

    Devant les adverbes mieux, trop, plus, moins, on emploie indifféremment beaucoup ou bien.

    Beaucoup / de beaucoup.
    Avec un verbe ou un comparatif, on emploie de beaucoup pour insister sur ce qui est dit : une voiture plus rapide de beaucoup (plus fort que : une voiture beaucoup plus rapide, bien plus rapide) ; le bâtiment dépasse de beaucoup les toits voisins ou dépasse les toits voisins de beaucoup (plus fort que : le bâtiment dépasse beaucoup les toits voisins).
    Avec un superlatif relatif, on utilise de beaucoup : il est de beaucoup le plus fort.
    Placé après le superlatif, de beaucoup renforce l'insistance : il est le plus fort, de beaucoup (aussi : il est le plus fort, et de beaucoup).

  • ACCORD

    Accord du verbe employé avec beaucoup.

    Beaucoup employé seul (pour « beaucoup de choses, de personnes »). Le verbe est au pluriel : quelques tableaux ont pu être sauvés ; beaucoup ont brûlé. Beaucoup regretteront ton départ.

    Beaucoup avec un nom au singulier. Le verbe est au singulier : beaucoup d'eau a passé sous les ponts ; beaucoup de misère reste sans secours.

    Beaucoup avec un nom au pluriel. Le verbe est au pluriel : beaucoup de personnes voudront sans doute venir. Dans certains cas, c'est le groupe beaucoup de (+ nom au pluriel) qui est pris globalement pour sujet du verbe. L'accord se fait alors au singulier : beaucoup de personnes implique une excellente organisation (ce ne sont pas des personnes, en tant que telles, qui impliquent une excellente organisation, mais un nombre élevé de personnes).

Mots proches

Parmi ces locutions, laquelle comporte un adjectif s'accordant en nombre avec le nom ?