Accueil > langue française > dictionnaire > perdre v.t. - perdre v.i. - être perdu v.pass. - se perdre v.pr. - se perdre v.pr.

perdre

verbe transitif Conjugaison

(latin perdere)

  • 1. Devoir payer, abandonner ou ne pas récupérer une somme d'argent dans un jeu, une opération quelconque : J'ai perdu cent euros sur cette vente.

    Contraires :

    regagner - s'emparer

  • 2. Se voir dépossédé d'un bien : Perdre ses meubles dans un incendie.
  • 3. Cesser d'avoir, de posséder quelque chose : Perdre sa place. Perdre le sens de l'humour.

    Contraires :

    conquérir - conserver - obtenir - reprendre - retrouver

  • 4. Maigrir (de tant) : Perdre cinq kilos en un mois.

    Contraire :

    grossir

  • 5. Se voir privé naturellement ou accidentellement d'une partie du corps, d'une faculté : Perdre ses cheveux. Perdre la mémoire.
  • 6. Être privé d'une de ses parties : La fourrure perd ses poils.
  • 7. Laisser échapper le contenu d'un récipient : Réservoir qui perd de l'eau.
  • 8. Aller vers un niveau plus bas, être en recul par rapport à une position antérieure : L'indice a perdu deux points aujourd'hui. L'avion perd de l'altitude.

    Contraires :

    acquérir - gagner - prendre

  • 9. Être séparé de quelqu'un, en particulier par la mort : Il a perdu son père.
  • 10. Voir le lien qui unissait des gens se briser : Perdre tous ses amis.
  • 11. Laisser s'échapper un objet, ne plus l'avoir en sa possession, l'égarer ou l'oublier quelque part : J'ai perdu mon parapluie dans le métro.

    Synonymes :

    égarer - oublier - paumer (populaire)

    Contraire :

    retrouver

  • 12. Égarer quelqu'un, un animal, volontairement ou non : Il est allé perdre son chien dans la forêt.

    Contraires :

    retrouver - trouver

  • 13. Ne pas porter un vêtement, un objet personnel suffisamment ajusté, serré, fixé, de telle sorte qu'il semble pouvoir tomber : Tu as maigri, tu perds ton pantalon.
  • 14. Ne plus pouvoir suivre une direction ; s'égarer : Perdre son chemin.
  • 15. Avoir le dessous dans une lutte, un jeu, etc. : Nous avons perdu le match. Perdre un procès.

    Contraire :

    gagner

  • 16. Faire un mauvais usage de quelque chose : C'est une occasion à ne pas perdre. Tu perds ton temps avec lui.
  • 17. Discréditer quelqu'un ou le ruiner complètement : Il cherche à perdre son adversaire en le calomniant.

    Synonymes :

    couler - démolir - discréditer - léser - nuire - ruiner

    Contraires :

    aider - épauler - favoriser - maintenir - protéger - sauver - secourir - soigner - soutenir

  • 18. Forme avec des noms (sans article) des locutions verbales équivalentes à un verbe simple : Perdre espoir (= désespérer). Perdre connaissance (= s'évanouir). Perdre courage (= se décourager). Perdre patience (= s'impatienter), etc.

perdre

verbe intransitif Conjugaison

  • 1. En parlant d'un récipient, laisser échapper son contenu : Un seau qui perd.
  • 2. Ne pas remporter la victoire, ne remporter aucun lot, ne pas avoir la majorité des votes : Perdre à la loterie, aux élections.

    Contraire :

    gagner

  • 3. Ne pas emporter la décision dans une discussion, une rivalité, ne pas obtenir ce qu'on voulait : Tu as perdu, tu dois te soumettre.

    Contraire :

    gagner

  • 4. Voir une qualité diminuer : Son style a perdu en finesse.

    Synonymes :

    baisser - décroître - diminuer - s'amenuiser - s'écrouler - s'effondrer

    Contraires :

    augmenter - croître - grandir - monter - s'amplifier - se développer

être perdu

verbe passif

  • 1. Ne pas pouvoir être sauvé, être condamné : Le blessé est perdu.

    Synonymes :

    condamné - incurable - inguérissable

  • 2. Être écarté de tout centre, être isolé : Un coin perdu de province.

    Synonymes :

    détourné - écarté - éloigné - reculé - retiré

  • 3. Être isolé et ne pas pouvoir être localisé : Un cri perdu dans la nuit.

    Synonymes :

    englouti - fondu - noyé

  • 4. Être à jeter après usage, ne pas être consigné : Bouteille en verre perdu.
  • 5. Être l'objet d'un échec, d'une défaite : Procès perdu.

se perdre

verbe pronominal Conjugaison

ou

être perdu

verbe passif

  • 1. Ne plus pouvoir s'orienter : Nous nous sommes perdus dans la forêt.

    Synonymes :

    errant - fourvoyé - se fourvoyer - s'égarer

  • 2. Cesser d'être perceptible : Il se perdit dans la foule.

    Synonymes :

    disparaître - se fondre

  • 3. Aboutir à un endroit qui n'était pas prévu, en parlant d'un projectile, d'un coup : Être atteint par une balle perdue.

    Synonyme :

    égaré

  • 4. Rester inutilisé, ne servir à rien : Des récoltes qui se perdent.

    Synonymes :

    pourrir - s'altérer - se gâter

  • 5. Cesser d'être en usage, de se manifester, d'exister : Le sens de ce mot est perdu.

    Synonymes :

    disparu - envolé - éteint - évanoui - mort - mourir - oublié - s'éteindre

  • 6. Ne plus pouvoir être trouvé : Ces papiers ne doivent pas se perdre.

    Synonyme :

    disparaître

  • 7. Être ruiné de réputation, être atteint dans sa fortune : Sans aide, je suis un homme perdu.

    Synonymes :

    coulé (familier) - déshonoré - discrédité - fini - ruiné

  • 8. Ne plus se retrouver dans une situation, ne plus savoir où on en est : Se perdre dans des détails.

    Synonymes :

    déboussolé - dépassé - déphasé - dérouté - désaxé - patauger - perdre pied - se noyer - s'empêtrer

  • 9. S'absorber dans ses pensées, y être abîmé : Il est perdu dans ses rêveries.

    Synonymes :

    abîmé - anéanti - plongé - s'abîmer - s'anéantir - se fondre - se plonger - s'enfoncer

  • 10. Se damner, être damné.

se perdre

verbe pronominal Conjugaison

  • S'embrouiller, se noyer d'une manière confuse dans quelque chose : Je me perds en conjectures sur ses intentions.

Expressions avec perdre

perdre

verbe transitif Conjugaison

  • Avoir du temps, de l'argent à perdre,

    en avoir suffisamment pour se permettre de le gaspiller.
  • Il n'y a pas de temps à perdre,

    il faut agir immédiatement.
  • N'avoir rien à perdre (mais tout à gagner),

    n'être exposé à aucune conséquence fâcheuse en agissant d'une certaine façon ; être dans une situation telle qu'on ne peut rien craindre de pire.
  • Ne rien perdre de quelque chose, ne pas en perdre une miette,

    ne rien laisser échapper de quelque chose.
  • Ne rien perdre pour attendre,

    ne pas échapper à une punition, un châtiment, une revanche.
  • Perdre du terrain,

    reculer devant l'avance ennemie ; céder une partie de l'avance qu'on avait sur un concurrent ; être en régression.
  • Perdre la vie,

    mourir.
  • Perdre l'esprit, la tête, la raison, le nord, la tramontane ou, familièrement, la boule, la boussole,

    être troublé, affolé, ne plus avoir tout son bon sens, devenir fou.
  • Perdre quelque chose, beaucoup, ne pas perdre grand-chose, ne rien perdre,

    passer à côté de quelque chose d'intéressant, d'avantageux ou, au contraire, avoir évité quelque chose d'inintéressant : Vous n'avez rien perdu en ne venant pas à cette réunion.
  • Perdre quelque chose, quelqu'un de vue,

    cesser d'apercevoir quelque chose ou quelqu'un ; ne pas tenir compte de quelque chose ; cesser de voir, de fréquenter quelqu'un.
  • Perdre son âme,

    se damner.
  • Perdre un navire,

    lui faire faire naufrage.

perdre

verbe intransitif Conjugaison

  • La marée perd,

    elle descend, ou sa force ascensionnelle diminue.
  • Perdre (à),

    ne tirer aucun bénéfice, aucun avantage de quelque chose : Il perd à être connu.

être perdu

verbe passif

  • À ses moments perdus, à ses heures perdues, à temps perdu,

    moments où l'on ne se livre pas à ses occupations ordinaires.
  • Comble perdu,

    comble que sa configuration rend non habitable.
  • Contour perdu,

    dans un tableau, contour qui ne tranche pas sur le fond.
  • Littéraire. Être perdu de dettes,

    dans une situation désespérée du fait de ses dettes.
  • Femme, fille perdue,

    femme de mauvaise vie ou femme dont la réputation est irrémédiablement compromise ; prostituée.
  • Rien n'est perdu,

    la situation n'est pas désespérée.

se perdre

verbe pronominal Conjugaison

  • S'y perdre,

    ne plus savoir où on en est : Leurs liens de parenté sont si compliqués qu'on s'y perd.

Homonymes des variantes de perdre



    perd

  • pair adjectif
  • pair nom masculin
  • paire nom féminin
  • père nom masculin
  • pers adjectif masculin

    perds

  • pair adjectif
  • pair nom masculin
  • paire nom féminin
  • père nom masculin
  • pers adjectif masculin

Difficultés de perdre


  • SENS

    Perdre et égarer ne sont pas synonymes.


Citations avec perdre


  • Bible
    Si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt,
    il reste seul ;
    s'il meurt,
    il porte beaucoup de fruit.
    Qui aime sa vie la perd ;
    et qui hait sa vie en ce monde
    la conservera en vie éternelle.

    Évangile selon saint Jean, XII, 24-25

    Commentaire
    Origine du titre d' André Gide : Si le grain ne meurt.

  • Bible
    Car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.
    Évangile selon saint Luc, XIX, 10
  • Bible
    Qui veut en effet sauver sa vie la perdra, mais celui qui perd sa vie à cause de moi la trouvera.
    Évangile selon saint Matthieu, XVI, 25
  • Henri Bosco (Avignon 1888-Nice 1976)
    Ce qui reste finit par nous rendre ce qu'on a perdu.
    Un oubli moins profond, Gallimard
  • Edmund Burke (Dublin vers 1729-Beaconsfield 1797)
    Ceux qui ont beaucoup à espérer et rien à perdre seront toujours dangereux.
    Those who have much to hope and nothing to lose will always be dangerous.
    Letters, to Ch. J. Fox, 1777
  • Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline (Courbevoie 1894-Meudon 1961)
    On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresses.
    Voyage au bout de la nuit, Gallimard
  • duchesse de Choiseul (1736-1801)
    Ce n'est pas que je sache bien employer mon temps, mais c'est que je sais bien le perdre ; et, soit dit sans me vanter, c'est peut-être la première de toutes les sciences.
    Lettres, à Mme du Deffand
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Un tas d'hommes perdus de dettes et de crimes.
    Cinna, V, 1, Auguste
  • François de Salignac de La Mothe-Fénelon (château de Fénelon, Périgord, 1651-Cambrai 1715)
    Le vrai moyen de gagner beaucoup est de ne vouloir jamais trop gagner et de savoir perdre à propos.
    Les Aventures de Télémaque
  • Marcel Jouhandeau (Guéret 1888-Rueil-Malmaison 1979)
    Comme rien n'est plus précieux que le temps, il n'y a pas de plus grande générosité qu'à le perdre sans compter.
    Journaliers, Gallimard
  • Julien Offray de La Mettrie (Saint-Malo 1709-Berlin 1751)
    Si j'ai perdu mes jours dans la volupté, ah ! rendez-les moi, grands dieux, pour les reperdre encore.
    L'Art de jouir
  • Pierre Choderlos de Laclos (Amiens 1741-Tarente 1803)
    Pouvais-je souffrir qu'une femme fût perdue pour moi sans l'être par moi ?
    Les Liaisons dangereuses
  • Jean Louis Laya (Paris 1761-Bellevue, Hauts-de-Seine, 1833)
    Académie française, 1817
    Quand on n'a rien à perdre, on peut bien tout risquer.
    L'Ami des lois
  • Marc Aurèle en latin Marcus Annius Verus, puis Marcus Aurelius Antoninus (Rome 121-Vindobona 180)
    empereur romain
    Recevoir sans bouffée d'orgueil, perdre sans déchirement.
    Pensées, VIII, 33 (traduction A. I. Trannoy)
  • Alfred de Musset (Paris 1810-Paris 1857)
    J'ai perdu ma force et ma vie,
    Et mes amis et ma gaîté ;
    J'ai perdu jusqu'à la fierté
    Qui faisait croire à mon génie.

    Poésies, Tristesse
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    Je meurs si je vous perds, mais je meurs si j'attends.
    Andromaque, III, 7, Pyrrhus
  • Jacques Rigaut (Paris 1899-Paris 1929)
    Autant d'acquis, autant de perdu.
    Écrits, Maximes , Gallimard
  • Aurore Dupin, baronne Dudevant, dite George Sand (Paris 1804-Nohant, Indre, 1876)
    J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière.
    Lettres d'un voyageur, à V. Hugo
  • Suétone en latin Caius Suetonius Tranquillus (vers 69-vers 126)
    Mes amis, j'ai perdu ma journée.
    Vies des douze Césars, Titus, VIII
    Amici, diem perdidi.

    Commentaire
    Paroles attribuées à Titus, quand tout un jour s'était écoulé sans qu'il eût trouvé occasion de faire le bien.

Mots proches

Un « canut » est un ouvrier des manufactures de soie à Lyon. Mais comment appelle-t-on les ouvrières de ces manufactures ?