En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Algérie

en arabe Barr al-Djāza‘ir

Nom officiel : République démocratique et populaire d'Algérie

Carton de situation - Algérie
Alger
Alger

État d'Afrique du Nord, l'Algérie, baignée au nord par la Méditerranée, est limitée à l'ouest par le Maroc et le Sahara occidental, au sud par la Mauritanie et le Mali, au sud-est par le Niger et à l'est par la Tunisie et la Libye.
L'Algérie est membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (O.P.E.P.).

  • Superficie : 2 380 000 km2
  • Nombre d'habitants : 39 208 000 (estimation pour 2013)
  • Nom des habitants : Algériens
  • Capitale : Alger
  • Langue : arabe
  • Monnaie : dinar algérien
  • Chef de l'État : Abdelaziz Bouteflika
  • Chef du gouvernement : Abdelmalek Sellal
  • Nature de l'État : république à régime semi-présidentiel
  • Constitution :
    • Adoption : 28 novembre 1996
    • Entrée en vigueur : 8 décembre 1996
    • Révisions : avril 2002, novembre 2008
Pour en savoir plus : institutions de l'Algérie

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L'ALGÉRIE

Située au cœur du Maghreb, entre le Maroc et la Tunisie, l'Algérie se trouve au contact de deux grands domaines géographiques. Méditerranéenne au nord, elle est saharienne vers le sud. Plus grand pays d'Afrique, l'Algérie est quatre fois plus vaste que la France. Une distance de 1 500 à 2 000 km sépare Alger des frontières du Sud, aux confins sahariens de la Mauritanie, du Mali, du Niger et de la Libye. Mais l'espace algérien n'offre aucune homogénéité. Profondément dissymétrique, il oppose de vastes étendues monotones et désertiques, les territoires sahariens du Sud (plus de 2 millions de kilomètres carrés), aux milieux plus variés et parfois très contrastés des régions maghrébines du Nord (environ 250 000 km2).

L'Algérie est encore globalement peu peuplée. La population, rapidement croissante (plus de 2 % par an), est concentrée sur le littoral, au climat méditerranéen, ou à proximité. Elle juxtapose arabophones (largement majoritaires) et berbérophones (dans les Aurès et la Kabylie), tous musulmans. Le taux de natalité, très élevé jusqu'au milieu des années 1980, explique sa grande jeunesse (27 % des Algériens ont moins de 15 ans) et les problèmes posés dans les domaines de l'éducation et de l'emploi.

L'urbanisation a progressé plus vite que l'industrie, pourtant favorisée par les revenus tirés de l'extraction du pétrole et du gaz naturel, bases des exportations. L'élevage ovin domine sur les Hautes Plaines. La frange méditerranéenne, site des principales villes, porte quelques cultures (blé, orge), parfois irriguées (agrumes). Après l'indépendance, la socialisation de l'économie n'a pas stimulé la productivité. L'émigration (vers la France) n'a pas enrayé le chômage. L'économie, qui a pâti dans les années 1990 de la violence qui sévissait dans le pays, renoue aujourd'hui avec la croissance, mais elle reste très dépendante de la rente énergétique et peine à répondre aux aspirations sociales.