En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

christianisme

[dossier]

Dieric Bouts, la Cène
Dieric Bouts, la Cène

Résumé du dossier

Le christianisme est né en Palestine à l’époque où cette région du Proche-Orient était occupée par les Romains. Une partie du peuple juif reconnaît en Jésus de Nazareth, l’envoyé de Dieu (le Messie) qu’ils attendent. Selon les Évangiles, textes fondateurs du christianisme formés de quatre récits, il est le fils de Dieu, envoyé de Dieu le Père pour sauver les hommes du péché et leur apporter la vie éternelle. Ces écrits relatent sa vie et ses enseignements. Ils rapportent que Jésus, le Christ, a accompli des miracles et qu’il est ressuscité après avoir été crucifié. Tout comme ses compagnons, les Apôtres, il se considère comme faisant partie du peuple juif. Il a été baptisé (et circoncis) dans sa religion et la pratique. Ce n’est qu’après la mort du Christ, que ses disciples créent une religion nouvelle à laquelle ils convertissent de nombreux juifs mais aussi d’autres habitants de l’Empire romain. L’apôtre Paul joue alors un rôle majeur dans cette évolution. Dans ses Épîtres, il précise la doctrine du christianisme, D’abord minoritaires et persécutés, les chrétiens célèbrent leur culte dans la clandestinité. Mais en 313, l’empereur Constantin le Grand leur accorde la liberté de pratiquer leur religion. En 392, le christianisme devient la religion officielle de l’Empire romain et les chrétiens sont placés sous l’autorité de l’évêque de Rome, le pape. L’Église, c’est-à-dire la communauté des chrétiens devient la seule force capable de maintenir l’unité de l’Occident lors des Grandes Invasions barbares. En 1054, un schisme sépare, après maintes querelles, le christianisme oriental, dit « orthodoxe », dont le chef est le patriarche de Constantinople, du christianisme catholique romain. À la fin du xve siècle, un moine allemand, Martin Luther, est à l’origine de la Réforme, schisme qui se produit au sein du christianisme occidental, dont naîtra le protestantisme.