En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

confession

(latin ecclésiastique confessio, -onis)

Aveu de ses péchés à un prêtre catholique, pour en obtenir l'absolution.

Le mot « confession » désignait aussi bien la louange et la profession de foi, avant de s'appliquer à l'aveu des péchés devant Dieu et devant l'Église, puis de s'étendre à la demande de pardon et à l'accomplissement de la pénitence. L'aveu oral est la partie initiale de tout un processus de pénitence et de réconciliation qui a connu des formes diverses : aveu public pour fautes publiques ou graves conduisant à une pénitence publique sévère, aux premiers siècles ; aveu secret devant un prêtre depuis le viiie s. Le IVe concile du Latran (1215) a ordonné la confession au moins annuelle des fautes graves à tout fidèle dans l'Église catholique.

Depuis 1973, le rituel de la pénitence, chez les catholiques, prévoit, à côté de la confession individuelle faite au confessionnal, des formes communautaires : soit avec confession et absolution individuelles, soit, exceptionnellement, sans aveu personnel mais absolution collective. On appelle confession générale celle qui contient l'aveu des fautes de toute une période ou de toute une vie.

La confession existe, sous d'autres formes, dans les Églises protestantes et orthodoxes.