En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches


Expressions avec jeu

 jeu

nom masculin

(latin jocus, plaisanterie)



  • Avoir beau jeu,

    être dans des circonstances favorables, en profiter pour triompher aisément.
  • Avoir du jeu,

    avoir reçu une série de bonnes cartes.
  • Ce n'est pas de jeu,

    c'est contraire aux conventions, c'est irrégulier.
  • C'est son jeu,

    c'est dans son intérêt.
  • D'entrée de jeu,

    dès le début.
  • Double jeu,

    mode d'action de quelqu'un, d'un groupe qui comporte deux aspects contradictoires, opposés, mais dont l'un reste volontairement caché.
  • Entrer dans le jeu,

    y participer ; se mettre dans une entreprise déjà commencée.
  • Entrer dans le jeu de quelqu'un,

    s'associer à ses entreprises, prendre son parti.
  • Entrer en jeu (entrée en jeu),

    intervenir (intervention) dans une affaire, une discussion, un combat, etc.
  • Être en jeu,

    intervenir, être en question, être exposé à un danger.
  • Être pris à son (propre) jeu,

    être amené, à son insu, à devoir prendre au sérieux ce que, primitivement, on ne faisait que par jeu.
  • Être un jeu (d'enfant),

    être facile, ne poser aucun problème.
  • Faire, jouer le jeu de quelqu'un,

    agir volontairement ou non dans l'intérêt de quelqu'un.
  • Faites vos jeux,

    expression par laquelle le croupier incite les joueurs à miser.
  • Jeu d'arcade,

    jeu et type de jeu vidéo d'adresse, encastré dans un meuble dit borne d'arcade et installé à l'origine dans un local commercial.
  • Jeu d'eau,

    configuration esthétique donnée à un ensemble de jets d'eau, selon la manière dont on les combine et selon la nature des ajutages.
  • Jeu de mots,

    équivoque, plaisanterie fondée sur la ressemblance des mots.
  • Jeux de lumière,

    effets produits par des faisceaux de lumière sur des surfaces ou des volumes immobiles ou en mouvement.
  • Familier.

    Jouer (faire) le grand jeu,

    mettre en œuvre toutes ses ressources pour réussir, étaler toutes ses aptitudes.
  • Les jeux sont faits,

    formule du croupier lorsque les joueurs ne peuvent plus miser ni modifier leur mise ; se dit quand une affaire est engagée et qu'il n'y a plus moyen de revenir en arrière.
  • Mettre quelque chose en jeu,

    le risquer : Il a mis sa vie en jeu pour faire libérer les otages.
  • Mise en jeu,

    action d'utiliser ; usage : La mise en jeu de nouveaux moyens.
  • Par jeu,

    pour s'amuser, par plaisir.
  • Se faire un jeu de,

    faire facilement quelque chose.
  • Se (laisser) prendre au jeu,

    se passionner pour quelque chose auquel on ne portait d'abord aucun intérêt.
  • Vieux jeu,

    qui a des habitudes, des manières d'une autre époque ; qui est démodé.
  • Voir clair, lire dans le jeu de quelqu'un,

    comprendre ses intentions cachées, percer à jour ses manœuvres.
Comptabilité
  • Jeu d'écriture,

    opération comptable purement formelle, n'ayant aucune incidence sur l'équilibre entre les recettes et les dépenses.
Droit
  • Exception de jeu,

    fin de non-recevoir opposée à l'action pour dette de jeu.
Économie
  • Jeu d'entreprise,

    méthode de formation à la gestion des entreprises et d'entraînement à la prise de décision par l'étude de situations proposant des problèmes analogues à ceux que pose la vie de l'entreprise.
Électricité
  • Jeu de barres,

    ensemble des conducteurs rigides auxquels se raccordent, par des appareils de coupure et de protection, les arrivées ou les départs de ligne dans un poste de transformation, dans une sous-station, etc.
Informatique
  • Jeu vidéo,

    logiciel ludique, interactif, utilisable sur console ou sur ordinateur, faisant appel à des accessoires comme une souris, un joystick, un volant, un clavier, etc. pour interagir avec l'environnement du jeu.
Marine
  • Prendre du jeu,

    mollir, se relâcher, en parlant d'un cordage, d'une voile.
Mathématiques
  • Théorie des jeux,

    ensemble des méthodes mathématiques permettant la résolution de problèmes faisant intervenir règles de décision et notions abstraites de tactique et de stratégie.
Musique
  • Jeu de timbre,

    instrument à percussion composé de lames vibrantes frappées par des marteaux, manuels (jeu de timbre simple) ou actionnés par un clavier (célesta).
  • Jeu d'orgue,

    suite ou série de tuyaux correspondant à un même timbre.
Sports
  • En jeu,

    dans différents sports, se dit de l'action en cours, après le service de la balle ou du ballon.
  • Faire le jeu,

    prendre la direction de la partie, la dominer.
  • Vieilli.

    Jeu à XIII,

    synonyme de rugby à treize.
  • Jeu blanc,

    au tennis, jeu dans lequel le battu n'a gagné aucun point.
  • Jeu décisif,

    au tennis, jeu supplémentaire servant à départager, pour le gain d'un set, deux joueurs à égalité à six jeux partout.
Théâtre
  • Jeu de scène,

    mouvement ou attitude concourant à un certain effet, sans lien direct avec le texte.
  • Jeu d'orgue,

    tableau de commande des éclairages d'un théâtre.
  • Jeu dramatique,

    pratique éducative, en rapport avec l'activité théâtrale, fondée sur la libre expression des participants et sur la communication.