Identifiez-vous ou Créez un compte

Première Guerre mondiale

[dossier]

Bataille de Verdun
Bataille de Verdun

Résumé du dossier

De 1914 à 1918, ce conflit a opposé en deux systèmes d’alliance (Triple-Alliance, avec l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie notamment, et Triple-Entente, avec la Grande-Bretagne, la France, la Russie) la plupart des nations européennes, auxquelles sont venus se joindre les États-Unis, la Chine, le Japon et plusieurs États sud-américains. Il a fait quelque dix millions de morts.

Les causes du conflit sont diverses et résident dans l’expansion économique et navale de l’Allemagne, notamment au Proche-Orient, dans l’antagonisme germano-slave dans la péninsule Balkans et dans la course aux armements conduite par les deux blocs, la Triple-Alliance et la Triple-Entente.

La cause plus immédiate – qui déclenche le conflit par l’enchaînement des alliances – est l’assassinat à Sarajevo de l’archiduc François-Ferdinand d’Autriche et de son épouse par un nationaliste serbe de Bosnie le 28 juin 1914. Après la bataille de la Marne et la Course à la mer, le front ouest se stabilise d’Ypres, en Belgique, à la frontière suisse. Pendant quatre ans, les tentatives de percées (→ Champagne, Somme, Verdun) de part et d’autre du front entraîneront de nombreuses pertes humaines.

Les conséquences immédiates du conflit sont des destructions massives, des difficultés de ravitaillement, une monnaie incertaine, chez les vainqueurs comme chez les vaincus. En outre, il voit l’effondrement des empires russe, austro-hongrois, allemand et ottoman, et soulève la question des minorités.

Le traité de Versailles, qui y met fin, porte aussi en lui les germes de bien des maux du xxe siècle : dans le camp des vaincus, il génère des frustrations qui alimenteront le second conflit mondial de ce siècle. En revanche, deux nations sortent bénéficiaires de cette guerre : les États-Unis et le Japon.