En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

François-Ferdinand de Habsbourg

François-Ferdinand et la duchesse de Hohenberg
François-Ferdinand et la duchesse de Hohenberg

Archiduc d'Autriche (Graz 1863-Sarajevo 1914), fils de l'archiduc Charles-Louis, neveu de l'empereur François-Joseph.

Il devint héritier du trône après la mort de l'archiduc Rodolphe (1889) et celle de son propre père (1896). En 1900, il épouse morganatiquement une aristocrate tchèque, Sophie Chotek, devenue duchesse de Hohenberg en 1909.

On lui attribue des préférences marquées pour le parti clérical, la haine des Italiens et une hostilité nette pour le dualisme de la monarchie austro-hongroise. En fait, l'archiduc aurait voulu remplacer ce système par une organisation « trialiste », qui aurait associé la Croatie, la Bosnie, la Dalmatie et la Slovénie en un État yougoslave jumelé à l'Autriche-Hongrie, et aurait été de nature à renforcer l'autorité de la monarchie et de l'Église. Or, cette politique entrait en conflit avec les intérêts de la Serbie et le patriotisme yougoslave.

À la suite d'une entrevue, restée assez mystérieuse, avec l'empereur Guillaume II, François-Ferdinand se rend en 1914 en Bosnie pour diriger des manœuvres militaires. Il s'entête, malgré l'avertissement de l'ambassadeur de Serbie à Vienne, à vouloir visiter Sarajevo, le 28 juin, jour anniversaire de la bataille de Kosovo Polje perdue contre les Ottomans en 1389, un événement fondateur pour l'identité serbe (→ bataille de Kosovo).

L'archiduc et son épouse tombent sous les coups de revolver de Gavrilo Princip, un jeune nationaliste serbe de Bosnie membre de la société secrète Jeune Bosnie. Cet assassinat devait déclencher la Première Guerre mondiale.