En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jeunes-Turcs

Société secrète ottomane fondée à Istanbul en 1865, qui se réfugia à Paris et à Londres de 1867 à 1871.

Si tous ses membres étaient des réformateurs qui réclamaient une Constitution, ils professaient des opinions diverses allant du traditionalisme musulman à la révolution laïque. Parmi eux le prince égyptien Mustafa Fadil Pacha, l'écrivain turc Namik Kemal et Midhat Paşa, qui deviendra grand vizir en 1872 et en 1876-1877.

On appelle communément « Jeunes-Turcs » les membres du comité Union et Progrès, responsable de la révolution de 1908, dite révolution « jeune-turque », et qui dirigea l'Empire ottoman jusqu'à sa défaite (octobre 1918).

Se faisant, à partir de 1913, le défenseur d'un panturquisme de plus en plus autoritaire, il s'engagea aux côtés de l'Allemagne dans la Première Guerre mondiale et mit en œuvre, en 1915, un génocide contre les Arméniens qui fit environ 1 500 000 victimes.

Pour en savoir plus, voir l'article génocide arménien.