En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches


Accords et difficultés de temps

 temps

nom masculin

(latin tempus)



Orthographe
  1. On écrit au singulier : de tout temps, en tout temps, quelque temps, en temps et lieu, en temps utile, de temps à autre, à temps perdu. - On dit, on écrit, indifféremment au singulier ou au pluriel : par le temps qui court, par les temps qui courent.
  2. Entre-temps, avec un trait d'union.
  3. Au temps / autant. Le commandement au temps indique (dans les exercices militaires, en gymnastique, en escrime, etc.) un retour au mouvement (temps) précédent. Au figuré, au temps pour moi se dit pour reconnaître qu'on s'est trompé et qu'on est prêt à revenir au point de départ pour reconsidérer les choses : « Il avait dit gaiement « Au temps pour moi ! » » (J.-P. Sartre).
    recommandation
    Écrire au temps pour moi plutôt que autant pour moi, que l'on rencontre parfois.


Emploi
  1. Dans le temps / du temps / au temps. On dit : dans le temps où, ou, plus soutenu et légèrement vieilli, dans le temps que ; du temps où (de), ou, plus soutenu et légèrement vieilli, du temps que ; au temps où (de) ; de mon temps (= à l'époque de ma jeunesse, lorsque j'exerçais encore telle activité, etc.) ; dans le temps (= autrefois).
  2. Le temps matériel. Cette locution, fréquente dans l'usage oral courant, est critiquée (le temps étant immatériel). Dans l'expression soignée, préférer le temps nécessaire : je n'aurai jamais le temps nécessaire pour finir mon travail (et non *le temps matériel de finir mon travail).

Construction
  1. Le temps de (+ infinitif), que (+ subjonctif) : le temps de m'habiller et j'arrive ! ; le feu avait pris, et le temps que les pompiers soient là, tout avait brûlé.
  2. Il est temps de (+ infinitif), que (+ subjonctif) : il est temps de rentrer chez vous ; il était temps que nous nous mettions à l'abri.