En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches

Citations avec autrui

  autrui

pronom indéfini

(ancien cas oblique de autre, du bas latin *alterui, datif de alter, autre)



  • Arthur Adamov (Kislovodsk 1908-Paris 1970)
    Je n'aime pas travailler, mais j'admets que les autres travaillent.
    Le Ping-pong , Gallimard
  • Émile Chartier, dit Alain (Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951)
    Nous n'avons pas toujours assez de force pour supporter les maux d'autrui.
    Propos sur le bonheur , Gallimard
  • Claude Aveline (Paris 1901-Paris 1992)
    La mort d'autrui soumet le vivant, résigné, aux lois inévitables. La sienne, il la considère comme un assassinat.
    Les Mots de la fin , Hachette
  • François Béroalde de Verville (Paris 1556-Tours 1629)
    - Mais de quoi sont composées les affaires du monde ?
    - Du bien d'autrui.

    Le Moyen de parvenir
  • Jacques Boutelleau, dit Jacques Chardonne (Barbezieux 1884-La Frette-sur-Seine 1968)
    Le couple, c'est autrui à bout portant.
    L'Amour, c'est beaucoup plus que l'amour , Albin Michel
  • Assemblée nationale constituanteLa liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui [ ].
    Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, Article IV
  • Eugène Grindel, dit Paul Eluard (Saint-Denis 1895-Charenton-le-Pont 1952)
    Nous avons inventé autrui
    Comme autrui nous a inventé
    Nous avions besoin l'un de l'autre.

    Le Visage de la paix, 21 , Éditeurs français réunis
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    Le meilleur moyen pour apprendre à se connaître, c'est de chercher à comprendre autrui.
    Journal , Gallimard
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    Ne peut rien pour le bonheur d'autrui celui qui ne sait être heureux lui-même.
    Les Nouvelles Nourritures , Gallimard
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Le fabricateur souverain
    Nous créa besaciers tous de même manière [ ]
    Il fit pour nos défauts la poche de derrière,
    Et celle de devant pour les défauts d'autrui.

    Fables, la Besace
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Tel, comme dit Merlin, cuide engeigner* autrui,
    Qui souvent s'engeigne soi-même.

    Fables, la Grenouille et le Rat
    *duper, abuser
  • Anne Thérèse de Marguenat de Courcelles, marquise de Lambert (Paris 1647-Paris 1733)
    Nous vivons avec nos défauts comme avec les odeurs que nous portons : nous ne les sentons plus ; elles n'incommodent que les autres.
    Avis d'une mère à sa fille et à son fils
  • Félicité de La Mennais (Saint-Malo 1782-Paris 1854)
    L'on n'estime guère dans les autres que les qualités que l'on croit posséder soi-même.
    Mélanges religieux et philosophiques
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même.
    Maximes
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    Nous avons tous assez de force pour supporter les maux d'autrui.
    Maximes
    Commentaire
    L'antithèse est chez Alain dans Propos sur le bonheur
    .
  • Alain René Lesage (Sarzeau 1668-Boulogne-sur-Mer 1747)
    Tous les hommes aiment à s'approprier le bien d'autrui ; c'est un sentiment général ; la manière seule de le faire est différente.
    Histoire de Gil Blas de Santillane
  • André Malraux (Paris 1901-Créteil 1976)
    Reconnaître la liberté d'un autre, c'est lui donner raison contre sa propre souffrance.
    La Condition humaine , Gallimard
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage,
    Et service d'autrui n'est pas un héritage.

    Les Femmes savantes, II, 5, Martine
  • Michel Eyquem de Montaigne (château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592)
    La confiance en la bonté d'autrui est un non léger témoignage de la bonté propre.
    Essais, I, 14
  • Michel Eyquem de Montaigne (château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592)
    Il se faut prêter à autrui et ne se donner qu'à soi-même.
    Essais, III, 10
  • Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755)
    Si on ne voulait être qu'heureux, cela serait bientôt fait. Mais on veut être plus heureux que les autres, et cela est presque toujours difficile parce que nous croyons les autres plus heureux qu'ils ne sont.
    Mes pensées
  • Jean Paulhan (Nîmes 1884-Neuilly-sur-Seine 1968)
    Académie fran¸aise, 1963
    Les seules libertés auxquelles nous soyons sensibles sont celles qui viennent jeter autrui dans une servitude équivalente.
    Le Bonheur dans l'esclavage , Pauvert
  • Jean Prévost (Saint-Pierre-lès-Nemours 1901-près de Sassenage, Vercors, 1944)
    Me juger toujours responsable ; autrui, jamais.
    Les Caractères , Albin Michel
  • Marcel Proust (Paris 1871-Paris 1922)
    Un milieu élégant est celui où l'opinion de chacun est faite de l'opinion des autres. Est-elle faite du contre-pied de l'opinion des autres ? C'est un milieu littéraire.
    Les Plaisirs et les Jours , Gallimard
  • Mathurin Régnier (Chartres 1573-Rouen 1613)
    Sotte et fâcheuse humeur de la plupart des hommes
    Qui, suivant ce qu'ils sont, jugent ce que nous sommes.

    Satires, VII
  • Charles Augustin Sainte-Beuve (Boulogne-sur-Mer 1804-Paris 1869)
    Le plus souvent, nous ne jugeons pas les autres, mais nous jugeons nos propres facultés dans les autres.
    Les Cahiers
  • Paul-Jean Toulet (Pau 1867-Guéthary 1920)
    Apprends à te connaître : tu t'aimeras moins, et à connaître les autres : tu ne les aimeras plus.
    Monsieur du Paur, homme public , Émile-Paul
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Le moi est haïssable mais il s'agit de celui des autres.
    Mélange , Gallimard
  • Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues (Aix-en-Provence 1715-Paris 1747)
    Nous n'avons pas assez d'amour-propre pour dédaigner le mépris d'autrui.
    Réflexions et Maximes
  • Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues (Aix-en-Provence 1715-Paris 1747)
    On ne s'amuse pas longtemps de l'esprit d'autrui.
    Réflexions et Maximes
  • Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues (Aix-en-Provence 1715-Paris 1747)
    Le prétexte ordinaire de ceux qui font le malheur des autres est qu'ils veulent leur bien.
    Réflexions et Maximes
  • Épictète (Hiérapolis, Phrygie, vers 50-Nicopolis, Épire, vers 130 après J.-C.)
    C'est le fait d'un ignorant d'accuser les autres de ses propres échecs ; celui qui a commencé de s'instruire, s'en accuse soi-même ; celui qui est instruit n'en accuse ni autrui ni soi-même.
    Manuel, V (traduction J. Pépin)
  • Bible
    Aussi es-tu sans excuses, qui que tu sois, toi qui juges. Car, en jugeant autrui, tu juges contre toi-même, puisque tu agis de même, toi qui juges.
    Saint Paul, Épître aux Romains, II, 1
  • Henry Louis Mencken (Baltimore, Maryland, 1880-Baltimore, Maryland, 1956)
    C'est un péché de penser du mal d'autrui, mais c'est rarement une erreur.
    It is a sin to believe evil of others, but it is seldom a mistake.
    A Book of Burlesques
  • Alexander Pope (Londres 1688-Twickenham 1744)
    Je n'ai jamais connu, de ma vie, aucun homme qui ne pût supporter les malheurs d'autrui comme un parfait chrétien.
    Pensées sur divers sujets
    I never knew any man in my life who could not bear another's misfortunes perfectly like a Christian.
    Thoughts on Various Subjects