En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches

Citations avec Dieu

  Dieu

nom masculin

(latin deus)



  • Émile Chartier, dit Alain (Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951)
    C'est la foi même qui est Dieu.
    Éléments de philosophie , Gallimard
  • Alphonse Allais (Honfleur 1854-Paris 1905)
    Avant de prendre congé de ses hôtes, Dieu convint, de la meilleure grâce du monde, qu'il n'existait pas.
    Le Courrier français , La Table Ronde
  • Jean Anouilh (Bordeaux 1910-Lausanne 1987)
    [ ] Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable
    L'Alouette, l'archevêque , La Table Ronde
  • Jean Anouilh (Bordeaux 1910-Lausanne 1987)
    Quand une fille dit deux mots de bon sens et qu'on l'écoute, c'est que Dieu est là.
    L'Alouette, Jeanne , La Table Ronde
  • Agnès Arnauld Mère AgnèsNotre Dieu est au ciel qui fait tout ce qu'il veut par le moyen de ceux-là mêmes qui ne font pas sa volonté.
    Lettre à M. Arnauld
  • Raymond Aron (Paris 1905-Paris 1983)
    Je ne sais si je crois en Dieu. Mais, tout au moins suis-je sûr, grâce à l'histoire qui me recueille, de croire en ceux qui de tout temps et partout ont cru en Lui.
    Ce que je crois , Grasset
  • Raymond Aron (Paris 1905-Paris 1983)
    Dieu qu'il faut retrouver sans cesse et dont les silences apparents naissent alternativement de la distraction ou de l'exigence des hommes.
    Ce que je crois , Grasset
  • Théodore Agrippa d' Aubigné (près de Pons, Saintonge, 1552-Genève 1630)
    Mes sens n'ont plus de sens, l'esprit de moi s'envole,
    Le cur ravi se tait, ma bouche est sans parole :
    Tout meurt, l'âme s'enfuit, et reprenant son lieu
    Extatique se pâme au giron de son Dieu.

    Les Tragiques
  • Honoré de Balzac (Tours 1799-Paris 1850)
    [Le désert,] c'est Dieu sans les hommes.
    Une passion dans le désert
  • Henri Barbusse (Asnières 1873-Moscou 1935)
    Où est donc Dieu ?
    L'Enfer , Librairie Mondiale
  • Georges Bataille (Billom 1897-Paris 1962)
    Dieu est pire ou plus loin que le mal, [c']est l'innocence du mal.
    Le Petit , Pauvert
  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister.
    Choix de maximes consolantes sur l'amour
  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Faire son devoir tous les jours, et se fier à Dieu pour le lendemain.
    Fusées
  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Il y a dans tout homme, à toute heure, deux postulations simultanées, l'une vers Dieu, l'autre vers Satan.
    Mon cur mis à nu
  • Simone de Beauvoir (Paris 1908-Paris 1986)
    [ ] Je me passais très bien de Dieu et si j'utilisais son nom, c'était pour désigner un vide qui avait à mes yeux l'éclat de la plénitude.
    Mémoires d'une jeune fille rangée , Gallimard
  • Georges Bernanos (Paris 1888-Neuilly-sur-Seine 1948)
    Ce que nous appelons hasard, c'est peut-être la logique de Dieu.
    Dialogues des carmélites , Le Seuil
  • Georges Bernanos (Paris 1888-Neuilly-sur-Seine 1948)
    Chacun de nous vaut le sang de Dieu.
    Journal d'un curé de campagne , Plon
  • Paul, dit Tristan Bernard (Besançon 1866-Paris 1947)
    C'est Dieu qui a créé le monde, mais c'est le Diable qui le fait vivre.
    Contes, Répliques et Bons Mots , Livre-Club du Libraire
  • Léon Bloy (Périgueux 1846-Bourg-la-Reine 1917)
    Plus on approche de Dieu, plus on est seul. C'est l'infini de la solitude.
    Méditations d'un solitaire en 1916 , Mercure de France
  • Jacques Bénigne Bossuet (Dijon 1627-Paris 1704)
    Dieu n'est pas un tout qui se partage.
    Discours sur l'histoire universelle
  • Jacques Bénigne Bossuet (Dijon 1627-Paris 1704)
    Dieu est celui en qui le non-être n'a pas de lieu.
    Élévations à Dieu sur tous les mystères de la religion chrétienne
  • Jacques Bénigne Bossuet (Dijon 1627-Paris 1704)
    Considérez, Messieurs, ces grandes puissances que nous regardons de si bas ; pendant que nous tremblons sous leur main, Dieu les frappe pour nous avertir.
    Oraison funèbre d'Henriette-Anne d'Angleterre, duchesse d'Orléans
  • Jacques Bénigne Bossuet (Dijon 1627-Paris 1704)
    Celui qui règne dans les cieux, et de qui relèvent tous les empires, à qui seul appartient la gloire, la majesté et l'indépendance, est aussi le seul qui se glorifie de faire la loi aux rois, et de leur donner, quand il lui plaît, de grandes et terribles leçons.
    Oraison funèbre d'Henriette Marie de France, reine de la Grande-Bretagne
  • Jacques Bénigne Bossuet (Dijon 1627-Paris 1704)
    [ ] Le bien de Dieu, c'est lui-même ; et tout le bien qui est hors de lui vient de lui seul.
    Traité du libre arbitre
  • Joë Bousquet (Narbonne 1897-Carcassonne 1950)
    Si tu ne trouves pas Dieu en toi, laisse-le où il se trouve
    Langage entier , Rougerie
  • Roger de Rabutin, comte de Bussy connu sous le nom de Bussy-Rabutin (Épiry, Nièvre, 1618-Autun 1693)
    Académie fran¸aise, 1665
    Dieu est d'ordinaire pour les gros escadrons contre les petits.
    Lettres, au comte de Limoges, 18 octobre 1677
    Commentaire
    Mot repris par Voltaire.
  • Jean Calvin de son vrai nom Cauvin (Noyon, Oise, 1509-Genève 1564)
    C'est quasi le propre de la parole de Dieu, que jamais elle ne vient en avant, que Satan ne s'esveille et escarmouche.
    Institution de la religion chrétienne
  • Jean Calvin de son vrai nom Cauvin (Noyon, Oise, 1509-Genève 1564)
    La majesté de Dieu est trop haute pour dire que les hommes mortels y puissent parvenir, vu qu'ils ne font que ramper sur la terre comme petits vers.
    Institution de la religion chrétienne
  • Jean Calvin de son vrai nom Cauvin (Noyon, Oise, 1509-Genève 1564)
    Car les oiselets chantant chantaient Dieu, les bêtes le réclamaient, les éléments le redoutaient, les montagnes le résonnaient, les fleuves et fontaines lui jetaient illades, les herbes et les fleurs lui riaient.
    Préface à la Bible d'Olivetan
  • Jean Calvin de son vrai nom Cauvin (Noyon, Oise, 1509-Genève 1564)
    C'est la ruse ordinaire de Satan de corrompre et abâtardir par tous moyens qu'il peut la bonne semence de Dieu, afin qu'elle ne mûrisse point pour apporter fruit.
    Traité des scandales
  • Jean Calvin de son vrai nom Cauvin (Noyon, Oise, 1509-Genève 1564)
    Il faut que nous ayons un cur bien dompté, devant que pouvoir profiter en l'école de Dieu.
    Traité des scandales
  • Jean Calvin de son vrai nom Cauvin (Noyon, Oise, 1509-Genève 1564)
    Sachons que Dieu nous met devant les yeux autant de miroirs de sa vengeance pour nous faire priser la dignité et excellence de son Évangile.
    Traité des scandales
  • Albert Camus (Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960)
    Imaginer Dieu sans les prisons. Quelle solitude !
    Les Justes , Gallimard
  • Sébastien Roch Nicolas, dit Nicolas de Chamfort (près de Clermont-Ferrand 1740-Paris 1794)
    Académie fran¸aise, 1781
    M. de Brissac, ivre de gentilhommerie, désignait souvent Dieu par cette phrase : Le gentilhomme d'en-haut .
    Caractères et anecdotes
  • AnonymeIl réussit celui que Dieu protège.
    Chanson de Roland
    Mult ben espleitet qui Damnesdeus aiuet.
  • Jean Chapelain (Paris 1595-Paris 1674)
    Dans le centre caché d'une clarté profonde,
    Dieu repose en lui-même [ ].

    La Pucelle
  • Alphonse de Brédenbec de Châteaubriant (Rennes 1877-Kitzbühel, Autriche, 1951)
    Sois semblable à Dieu est le commandement de l'humilité.
    La Réponse du Seigneur , La Mappemonde
  • Malcolm de Chazal (Vacoas 1902-Port-Louis 1981)
    L'Art, c'est la nature accélérée et Dieu au ralenti.
    Sens plastique , Gallimard
  • Jean Cocteau (Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963)
    Académie fran¸aise, 1955
    Je voudrais que l'intelligence fût reprise au démon et rendue à Dieu.
    Lettre à Jacques Maritain , Stock
  • Jean Commerson (Paris 1802-Paris 1879)
    Demandez à Napoléon Landais* ce que c'est que Dieu. Il vous répondra que c'est une diphtongue.
    Pensées d'un emballeur
    *lexicographe et grammairien (1803-1852)
  • Auguste Comte (Montpellier 1798-Paris 1857)
    Dieu n'est pas plus nécessaire au fond pour aimer et pour pleurer que pour juger et pour penser.
    Lettre à Mme Austin, 4 avril 1844
  • René Crevel (Paris 1900-Paris 1935)
    Dieu, tant qu'il n'aura pas été chassé comme une bête puante de l'Univers, ne cessera de donner à désespérer de tout.
    Le Clavecin de Diderot , Pauvert
  • François de Curel (Metz 1854-Paris 1928)
    Académie fran¸aise, 1918
    Je ne crois pas en Dieu, mais je meurs comme si je croyais en lui.
    La Nouvelle Idole , Stock
  • Henri Petiot, dit Daniel-Rops (Épinal 1901-Chambéry 1965)
    Académie fran¸aise, 1955
    Si tu n'as rien d'autre à offrir au Seigneur, offre-lui seulement tes fardeaux et tes peines.
    Missa est , Fayard
  • René Daumal (Boulzicourt, Ardennes, 1908-Paris 1944)
    Dieu est nommé pour le seul être que l'on puisse adorer en soi sans être enchaîné par l'orgueil.
    Lettres à ses amis , Gallimard
  • René Descartes (La Haye, aujourd'hui Descartes, Indre-et-Loire, 1596-Stockholm 1650)
    Je suis comme un milieu entre Dieu et le néant.
    Méditations
  • Denis Diderot (Langres 1713-Paris 1784)
    Le Dieu des chrétiens est un père qui fait grand cas de ses pommes et fort peu de ses enfants.
    Addition aux Pensées philosophiques
  • Denis Diderot (Langres 1713-Paris 1784)
    L'idée qu'il n'y a pas de Dieu ne fait trembler personne ; on tremble plutôt qu'il y en ait un.
    Pensées philosophiques
  • Denis Diderot (Langres 1713-Paris 1784)
    Il y a des gens dont il ne faut pas dire qu'ils craignent Dieu mais bien qu'ils en ont peur.
    Pensées philosophiques
  • Denis Diderot (Langres 1713-Paris 1784)
    La superstition est plus injurieuse à Dieu que l'athéisme.
    Pensées philosophiques
  • Georges Duhamel (Paris 1884-Valmondois, Val-d'Oise, 1966)
    Académie fran¸aise, 1935
    Si j'étais Dieu, je ne souffrirais pas les arrivistes du Ciel.
    Cécile parmi nous , Mercure de France
  • Georges Duhamel (Paris 1884-Valmondois, Val-d'Oise, 1966)
    Académie fran¸aise, 1935
    Le passant qui vous arrête et qui vous demande du feu, laissez-le seulement parler : au bout de dix minutes, il vous demandera Dieu.
    Défense des lettres , Mercure de France
  • Georges Duhamel (Paris 1884-Valmondois, Val-d'Oise, 1966)
    Académie fran¸aise, 1935
    Dans un monde aussi incohérent, l'existence de Dieu ne serait pas une chose plus folle que la non-existence de Dieu.
    Le Désert de Bièvres , Mercure de France
  • Georges Duhamel (Paris 1884-Valmondois, Val-d'Oise, 1966)
    Académie fran¸aise, 1935
    Je respecte trop l'idée de Dieu pour la rendre responsable d'un monde aussi absurde.
    Le Désert de Bièvres , Mercure de France
  • Alexandre Dumas dit Dumas fils (Paris 1824-Marly-le-Roi 1895)
    Si Dieu pouvait tout à coup être condamné à vivre de la vie qu'il inflige à l'homme, il se tuerait.
    Pensée d'album
  • Élie Faure (Sainte-Foy-la-Grande 1873-Paris 1937)
    Dieu est un enfant qui s'amuse.
    L'Esprit des formes , Pauvert
  • Nicolas Fontaine (Paris 1625-Melun 1709)
    Les hommes ont leurs pensées et Dieu a les siennes.
    Mémoires pour servir à l'histoire de Port-Royal
  • Xavier Forneret (Beaune 1809-Beaune 1884)
    Dieu punit l'homme de ses fautes en le laissant vivre.
    Sans titre, par un homme noir, blanc de visage
  • saint François de Sales (château de Sales, près de Thorens, Savoie, 1567-Lyon 1622)
    Ô mon âme, tu es capable de Dieu, malheur à toi si tu te contentes de moins que de Dieu !
    Introduction à la vie dévote
  • abbé Ferdinando Galiani (Chieti 1728-Naples 1787)
    S'il y avait un seul être libre dans l'Univers, il n'y aurait plus de Dieu.
    Lettre à Mme d'Épinay
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    Les rapports de l'homme avec Dieu m'ont de tout temps paru beaucoup plus importants et intéressants que les rapports des hommes entre eux.
    Ainsi soit-il , Gallimard
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    La cruauté, c'est le premier des attributs de Dieu.
    Les Faux-Monnayeurs , Gallimard
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    C'est par nous que Dieu s'obtient.
    Journal , Gallimard
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    Dès l'instant que j'eus compris que Dieu n'était pas encore mais qu'il devenait, et qu'il dépendait de chacun de nous qu'il devînt, la morale en moi fut restaurée.
    Journal , Gallimard
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    Ne distingue pas Dieu du bonheur et place tout ton bonheur dans l'instant.
    Les Nourritures terrestres , Gallimard
  • Jean Giraudoux (Bellac 1882-Paris 1944)
    Dieu n'a pas encore trouvé d'autre moyen de choisir un peuple ou un être que de le maudire.
    Judith, II, 7, Judith , Grasset
  • Jean Giraudoux (Bellac 1882-Paris 1944)
    Dieu ne parvient que par sa pitié à distinguer le sacrifice du suicide.
    Sodome et Gomorrhe, I, Prélude, l'archange , Grasset
  • Joseph Arthur, comte de Gobineau (Ville-d'Avray 1816-Turin 1882)
    Gloire à Dieu qui a voulu, pour des raisons que nous ne connaissons pas, que la méchanceté et la bêtise conduisent l'univers !
    Nouvelles asiatiques
  • Vincent Van Gogh (Groot Zundert, Brabant, 1853-Auvers-sur-Oise 1890)
    [ ] Il ne faut pas juger le bon Dieu sur ce monde-ci, car c'est une étude de lui qui est mal venue.
    Lettres de Vincent à son frère Théo , Grasset
  • Jean Grenier (Paris 1898-Dreux 1971)
    L'homme essaie de justifier le Dieu auquel il croit.
    L'Existence malheureuse , Gallimard
  • Jean Grosjean (Paris 1912)
    Le dieu doute et ne se survit même que par son doute.
    La Gloire , Gallimard
  • Paul Henri Thiry, baron d' Holbach (Edesheim, Palatinat, 1723-Paris 1789)
    Chaque homme veut un Dieu pour lui seul.
    Système de la nature
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    La conscience de l'homme c'est la pensée de Dieu.
    Les Châtiments, Préface
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Car le mot, c'est le Verbe, et le Verbe, c'est Dieu.
    Les Contemplations, Suite, I, 8
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Vous qui pleurez, venez à ce Dieu, car il pleure.
    Vous qui souffrez, venez à lui car il guérit.
    Vous qui tremblez, venez à lui car il sourit.
    Vous qui passez, venez à lui, car il demeure.

    Les Contemplations, Écrit au bas d'un crucifix, III, 4
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Les sciences sont des fouilles faites dans Dieu.
    Fragments
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Un roi c'est de la guerre, un dieu c'est de la nuit.
    La Légende des siècles, le Satyre
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Au fond, Dieu veut que l'homme désobéisse. Désobéir c'est chercher.
    Tas de pierres , Éditions Milieu du monde
  • Alfred Jarry (Laval 1873-Paris 1907)
    Dieu est le plus court chemin de zéro à l'infini, dans un sens ou dans l'autre.
    Gestes et opinions du Dr. Faustroll, pataphysicien , Fasquelle
  • Étienne Jodelle (Paris 1532-Paris 1573)
    Plus de Dieu l'on dispute, et moins l'on en fait croire.
    Contre les ministres de la nouvelle opinion
  • Joseph Joubert (Montignac, Corrèze, 1754-Villeneuve-sur-Yonne 1824)
    L'espace est la stature de Dieu.
    Carnets
  • Joseph Joubert (Montignac, Corrèze, 1754-Villeneuve-sur-Yonne 1824)
    Dieu est le lieu où je ne me souviens pas du reste.
    Pensées
  • Marcel Jouhandeau (Guéret 1888-Rueil-Malmaison 1979)
    Qui sait si Dieu ne sera pas sensible toujours plus à son Enfer qu'à son Ciel ? Celui qui aime songe au rien qu'on lui refuse, quand on lui a déjà presque tout donné.
    Algèbre des valeurs morales , Gallimard
  • Pierre Jean Jouve (Arras 1887-Paris 1976)
    En ce siècle, Dieu s'est pour ainsi dire élargi, il a quitté la terre et les humains ; ou plutôt nous avons donné à Dieu des possibilités infinies.
    Paulina 1880 , Mercure de France
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Il devint gros et gras : Dieu prodigue ses biens
    À ceux qui font vu d'être siens.

    Fables, Le Rat qui s'est retiré du monde
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Un bloc de marbre était si beau
    Qu'un statuaire en fit l'emplette.
    Qu'en fera, dit-il, mon ciseau ?
    Sera-t-il dieu, table ou cuvette ?

    Fables, le Statuaire et la Statue de Jupiter
  • Alphonse de Prât de Lamartine (Mâcon 1790-Paris 1869)
    Dieu n'est qu'un mot rêvé pour expliquer le monde.
    Harmonies poétiques et religieuses
  • Alphonse de Prât de Lamartine (Mâcon 1790-Paris 1869)
    L'homme est Dieu par la pensée.
    Les Méditations, préface
  • Alphonse de Prât de Lamartine (Mâcon 1790-Paris 1869)
    Borné dans sa nature, infini dans ses vux
    L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux.

    Premières Méditations poétiques, l'Homme
  • Alphonse de Prât de Lamartine (Mâcon 1790-Paris 1869)
    J'ai vu partout un Dieu sans jamais le comprendre.
    Premières Méditations poétiques, l'Homme
  • Alphonse de Prât de Lamartine (Mâcon 1790-Paris 1869)
    Que Dieu serait cruel s'il n'était pas si grand !
    Premières Méditations poétiques, les Oiseaux
  • Julien Offray de La Mettrie (Saint-Malo 1709-Berlin 1751)
    Il est égal [ ] pour notre repos, que la matière soit éternelle ou qu'elle ait été créée, qu'il y ait un Dieu ou qu'il n'y en ait pas.
    L'Homme machine
  • André Malraux (Paris 1901-Créteil 1976)
    Dieu n'est pas fait pour être mis dans le jeu des hommes comme un ciboire dans une poche de voleur.
    L'Espoir , Gallimard
  • Gabriel Marcel (Paris 1889-Paris 1973)
    Ce dont l'existence pourrait être démontrée ne serait pas et ne pourrait pas être Dieu.
    Journal métaphysique , Gallimard
  • Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux (Paris 1688-Paris 1763)
    On aime tant Dieu, quand on a besoin de lui !
    Le Paysan parvenu
  • Blaise de Lasseran de Massencome, seigneur de Monluc (Saint-Puy, Gers, vers 1502-Estillac, Lot-et-Garonne, 1577)
    Dieu nous ferme les yeux quand il nous veut châtier.
    Commentaires, VII
  • Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755)
    Si les triangles faisaient un dieu, ils lui donneraient trois côtés.
    Lettres persanes
  • Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755)
    Je n'aime point Dieu parce que je ne le connais pas, ni le prochain parce que je le connais.
    Mes pensées
  • Henry Millon de Montherlant (Paris 1895-Paris 1972)
    Académie fran¸aise, 1960
    Dieu ne nous remplit qu'autant que nous sommes vides.
    Port-Royal, la sur Angélique , Gallimard
  • Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval (Paris 1808-Paris 1855)
    Les âmes sont les idées de Dieu.
    Paradoxe et vérité
  • Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval (Paris 1808-Paris 1855)
    Nous sommes tous parents de Dieu, et la terre a besoin qu'aucun de nous ne souffre ; car ce sont les imprécations des malheureux qui s'amassent et causent des désastres.
    Sur un carnet
  • Germain Nouveau (Pourrières 1851-Pourrières 1920)
    On est bien forcé de croire au doigt de Dieu, quand on voit comme il se l'est mis dans l'il.
    Album Richepin , Cailler
    Commentaire
    L'Album Richepin a été écrit en collaboration avec Jean Richepin et ses amis du groupe des Vivants : Ponchon, Bourget et Mercier
    .
  • Blaise Pascal (Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662)
    C'est le cur qui sent Dieu, et non la raison. Voilà ce que c'est que la foi : Dieu sensible au cur, non à la raison.
    Pensées, 278
    Commentaire
    Chaque citation des Pensées
    porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg - laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue - le fragment d'où la citation est tirée.
  • Blaise Pascal (Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662)
    Console-toi, tu ne me chercherais pas si tu ne m'avais trouvé.
    Pensées, 553
    Commentaire
    Chaque citation des Pensées
    porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg - laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue - le fragment d'où la citation est tirée.
  • Blaise Pascal (Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662)
    Je ne puis pardonner à Descartes : il aurait bien voulu dans toute sa philosophie, se pouvoir passer de Dieu ; mais il n'a pu s'empêcher de lui faire donner une chiquenaude pour mettre le monde en mouvement ; après cela, il n'a plus que faire de Dieu.
    Pensées, 77
    Commentaire
    Chaque citation des Pensées
    porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg - laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue - le fragment d'où la citation est tirée.
  • Blaise Pascal (Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662)
    Qu'il y a loin de la connaissance de Dieu à l'aimer !
    Pensées, 280
    Commentaire
    Chaque citation des Pensées
    porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg - laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue - le fragment d'où la citation est tirée.
  • Jean Pellerin (Pontcharra, Isère, 1895-Le Châtelard 1921)
    Le dieu nous parle à voix trop basse :
    On ne l'entend jamais.

    Le Bouquet inutile , Gallimard
  • Odilon Jean Périer (Bruxelles 1901-Bruxelles 1928)
    [ ] Tel, un poète où Dieu s'engage
    Et reste pris.

    Poèmes , Gallimard
  • Henri Petit (1900-1978)
    À force d'interroger l'homme, on attend la réponse de Dieu.
    Le Bonheur , Grasset
  • Georges Poulet (Chênée 1902-Bruxelles 1991)
    Dieu est garant qu'on le choisira toujours.
    Études sur le temps humain, le Songe de Descartes , Plon
  • Georges Poulet (Chênée 1902-Bruxelles 1991)
    Dieu n'est pas trouvé. Il se trouve.
    Études sur le temps humain, Pascal , Plon
  • Marcel Proust (Paris 1871-Paris 1922)
    Si beau que soit l'ostensoir, ce n'est qu'au moment où on ferme les yeux qu'on sent passer Dieu.
    Jean Santeuil , Gallimard
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    Dieu des Juifs, tu l'emportes !
    Athalie, V, 6, Athalie
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    Et comptez-vous pour rien Dieu qui combat pour nous ?
    Athalie, I, 2, Joad
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    Je crains Dieu, cher Abner, et n'ai point d'autre crainte.
    Athalie, I, 1, Joad
  • Henri de Régnier (Honfleur 1864-Paris 1936)
    Académie fran¸aise, 1911
    L'homme n'est pas digne de Dieu.
    Donc , Kra
  • Jules Renard (Châlons, Mayenne, 1864-Paris 1910)
    Ce que Dieu, qui voit tout, doit s'amuser !
    Journal, 28 janvier 1901 , Gallimard
  • Jules Romains pseudonyme littéraire devenu ensuite le nom légal de Louis Farigoule (Saint-Julien-Chapteuil, Haute-Loire, 1885-Paris 1972)
    Académie fran¸aise, 1946
    Comme on serait content si l'on avait un Dieu !
    La Vie unanime , Gallimard
  • Jean Rostand (Paris 1894-Ville-d'Avray 1977)
    Académie fran¸aise, 1959
    Dieu, ce dépotoir de nos rêves.
    Carnet d'un biologiste , Stock
  • Donatien Alphonse François, comte de Sade, dit le marquis de Sade (Paris 1740-Charenton 1814)
    L'idée de Dieu est, je l'avoue, le seul tort que je ne puisse pardonner à l'homme.
    Juliette
  • Antoine de Saint-Exupéry (Lyon 1900-disparu en mission aérienne en 1944)
    Que m'importe que Dieu n'existe pas. Dieu donne à l'homme de la divinité.
    Carnets , Gallimard
  • Marie-René Alexis Saint-Leger Leger, dit, en diplomatie, Alexis Leger, et, en littérature Saint-John Perse (Pointe-à-Pitre 1887-Giens, Var, 1975)
    Dieu l'épars nous rejoint dans la diversité.
    Chant pour un équinoxe , Gallimard
  • Louis Claude de Saint-Martin (Amboise 1743-Aulnay-sous-Bois 1803)
    L'homme est un être chargé de continuer Dieu là où Dieu ne se fait plus connaître par lui-même.
    Le Ministère de l'homme-esprit
  • Jean-Paul Sartre (Paris 1905-Paris 1980)
    L'absence c'est Dieu. Dieu, c'est la solitude des hommes.
    Le Diable et le Bon Dieu , Gallimard
  • Jean-Paul Sartre (Paris 1905-Paris 1980)
    Il n'y a que Dieu. L'homme, c'est une illusion d'optique.
    Le Diable et le Bon Dieu , Gallimard
  • Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné (Paris 1626-Grignan 1696)
    Mon père disait qu'il aimait Dieu quand il était bien aise ; il me semble que je suis sa fille.
    Correspondance, à Mme de Grignan, 11 septembre 1680
  • Jules Supervielle (Montevideo, Uruguay, 1884-Paris 1960)
    Il faut pourtant accepter ce que le Bon Dieu ne vous envoie pas.
    Le Voleur d'enfants , Gallimard
  • Boris Vian (Ville-d'Avray 1920-Paris 1959)
    Supprimez le conditionnel et vous aurez détruit Dieu.
    En verve , P. Horay
  • Alfred, comte de Vigny (Loches 1797-Paris 1863)
    Il* se courbe à genoux, le front contre la terre ;
    Puis regarde le ciel en appelant Mon Père !
    Mais le ciel reste noir et Dieu ne répond pas.

    Les Destinées, le Mont des oliviers
    *Jésus
  • François Marie Arouet, dit Voltaire (Paris 1694-Paris 1778)
    Dieu ne doit point pâtir des sottises du prêtre.
    Épîtres, À l'auteur du Livre des trois imposteurs
  • François Marie Arouet, dit Voltaire (Paris 1694-Paris 1778)
    Si l'homme était parfait, il serait Dieu.
    Lettres philosophiques, XXV
  • François Marie Arouet, dit Voltaire (Paris 1694-Paris 1778)
    Si Dieu nous a faits à son image, nous le lui avons bien rendu.
    Le Sottisier
  • Simone Weil (Paris 1909-Londres 1943)
    Nous ne possédons rien au monde - car le hasard peut tout nous ôter - sinon le pouvoir de dire je. C'est cela qu'il faut donner à Dieu, c'est-à-dire détruire.
    La Pesanteur et la Grâce , Plon
  • Geert Groote dit Gérard le Grand (Deventer 1340-Deventer 1384)
    Tout ce qui n'est pas Dieu n'est rien, et doit n'être compté pour rien.
    Imitation de Jésus-Christ, III, 31, 11
    Et quidquid Deus non est, nihil est, et pro nihilo computari debet.
    Commentaire
    Geert Groote est un des auteurs possibles, avec Thomas a Kempis, de l'Imitation de Jésus-Christ
    .
  • saint Ignace de Loyola (château de Loyola, près d'Azpeitia, 1491-Rome 1556)
    Ne rien vouloir et ne rien chercher d'autre, sinon, en toutes choses et par tous les moyens, une plus grande louange et gloire de Dieu Notre Seigneur.
    Exercices spirituels, 89
    Non volendo neque quaerendo quidquam aliud, nisi in omnibus et per omnia majorem laudem et gloriam Dei Domini Nostri.
    Commentaire
    On reconnaît une devise des Jésuites : Ad majorem Dei gloriam : pour une plus grande gloire de Dieu.
  • Baruch Spinoza (Amsterdam 1632-La Haye 1677)
    Notre âme en tant qu'elle perçoit les choses d'une façon vraie, est une partie de l'intelligence infinie de Dieu.
    L'Éthique, Livre II
    Mens nostra quatenus res vere percipit, pars est infiniti Dei intellectus.
  • Baruch Spinoza (Amsterdam 1632-La Haye 1677)
    Nul ne peut avoir Dieu en haine.
    L'Éthique, Livre V
    Nemo potest Deum odio habere.
  • Baruch Spinoza (Amsterdam 1632-La Haye 1677)
    Le bien suprême de l'âme est la connaissance de Dieu ; et la vertu suprême de l'âme, c'est connaître Dieu.
    L'Éthique, Livre III
    Summum Mentis bonum est Dei cognitio, et summa Mentis virtus Deum cognoscere.
  • Agathon (Ve s. avant J.-C.)
    Sur un seul point la puissance de Dieu est en défaut : il ne peut faire que ce qui a été réalisé ne le soit pas.
    Fragment cité par Aristote, Éthique à Nicomaque (VII, 2, 6)
  • Empédocle (Agrigente Ve s. avant J.-C.-dans le Péloponnèse )
    Quant à moi, je marche parmi vous en Dieu incorruptible, affranchi de la mort à jamais.
    Purifications, 112, 4 (traduction J. Zafiropulo)
  • Épictète (Hiérapolis, Phrygie, vers 50-Nicopolis, Épire, vers 130 après J.-C.)
    Ne désire rien de plus que ce que Dieu désire.
    Entretiens, II, 17, 22 (traduction Souilhé)
  • Épictète (Hiérapolis, Phrygie, vers 50-Nicopolis, Épire, vers 130 après J.-C.)
    Si j'étais rossignol, j'accomplirais l'uvre du rossignol ; si j'étais un cygne, celle du cygne. Mais je suis un être raisonnable, je dois chanter Dieu.
    Entretiens, I, 6, 20-21 (traduction Souilhé)
  • Bible
    Tu aimeras Yahvé, ton Dieu, de tout ton cur, de toute ton âme et de tout ton pouvoir.
    Ancien Testament, Deutéronome VI, 5
    Commentaire
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem .
  • Bible
    Celui qui craint le Seigneur n'a peur de rien ; il ne tremble pas, car Dieu est son espérance.
    Ancien Testament, Ecclésiastique XXXIV, 14
    Commentaire
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem .
  • Bible
    Car moi, Yahvé, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent, mais qui fais grâce à des milliers pour ceux qui m'aiment et gardent mes commandements.
    Ancien Testament, Exode XX, 5-6
    Commentaire
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem .
  • Bible
    Dieu dit alors à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : Voici en quels termes tu t'adresseras aux enfants d'Israël : Je suis m'a envoyé vers vous. .
    Ancien Testament, Exode III, 14
    Commentaire
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem .
  • Bible
    Dieu créa l'homme à son image,
    à l'image de Dieu il le créa,
    homme et femme il les créa.

    Ancien Testament, Genèse I, 27
    Commentaire
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem .
  • Bible
    Les cieux racontent la gloire de Dieu et l'uvre de ses mains, le firmament l'annonce.
    Ancien Testament, Psaumes XIX, 1
    Commentaire
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem .
  • Bible
    Il* n'a point méprisé
    ni dédaigné la pauvreté du pauvre,
    ni caché de lui sa face.

    Ancien Testament, Psaumes XXII, 25
    *l'Éternel
    Commentaire
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem .
  • Bible
    Oui, Dieu a créé l'homme incorruptible, il en a fait une image de sa propre nature.
    Ancien Testament, Livre de la Sagesse II, 23
    Commentaire
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem .
  • Bible
    Nous savons que nous sommes de Dieu
    Et que le monde entier gît au pouvoir du Mauvais.

    Épîtres de saint Jean, Ière, V, 19
  • Bible
    Ne savez-vous pas que vous êtes un temple de Dieu, et que l'esprit de Dieu habite en vous ?
    Saint Paul, Épître aux Corinthiens, Ière, III, 16
  • Bible
    Ne vous y trompez pas ; on ne se moque pas de Dieu.
    Saint Paul, Épître aux Galates, VI, 7
  • Bible
    Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?
    Saint Paul, Épître aux Romains, VIII, 31
  • Bible
    Car c'est une grâce que de supporter, par égard pour Dieu, des peines que l'on souffre injustement.
    Épîtres de saint Pierre, Ière, II, 19
  • Bible
    Au commencement le Verbe était
    et le Verbe était avec Dieu
    et le Verbe était Dieu.

    Évangile selon saint Jean, I, 1
  • Bible
    Laissez venir à moi les petits enfants ; ne les empêchez pas, car c'est à leurs pareils qu'appartient le royaume de Dieu.
    Évangile selon saint Marc, X, 14
  • Bible
    Heureux les artisans de paix,
    car ils seront appelés fils de Dieu.

    Évangile selon saint Matthieu, V, 9
  • Bible
    Nul ne peut servir deux maîtres. Ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l'Argent.
    Évangile selon saint Matthieu, VI, 24
  • Coran
    Dieu sait et vous ne savez pas.
    Coran, II, 213
  • Coran
    Où que vous vous tourniez, c'est face à Dieu.
    Coran, II, 109
  • Talmud
    Tout dépend de Dieu, excepté la crainte de Dieu.
    Talmud, 33b
  • Talmud
    Si quelqu'un veut se souiller par le péché, Dieu lui en facilite les moyens, de même il aide celui qui veut marcher dans la bonne voie.
    Talmud, Shabbat, 104a
  • Arnaud Amalric (vers le milieu du XIIe s.-1225)
    Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens.
    Commentaire
    Cri du légat pontifical Arnaud Amalric, abbé de Cîteaux, au sac de Béziers, où plus de 30 000 personnes périrent sous le fer des soldats de la croisade albigeoise (1209). Authenticité contestée
  • AnonymeAu Dieu inconnu.
    Commentaire
    Saint Paul, prêchant l'évangile à Athènes, lut sur un autel l'inscription Au Dieu inconnu ; il déclara aux Grecs que le Dieu des chrétiens était précisément celui-là (Actes des Apôtres, XVII, 23-24
    ).
  • AnonymeDe par le Roi, défense à Dieu
    De faire miracle en ce lieu.

    Commentaire
    Par ordre du roi Louis XV, le 27 janvier 1732, on fit fermer le cimetière de l'église Saint-Médard à Paris, où avait été enterré un diacre janséniste, Pâris. Bientôt, la rumeur s'étant répandue que des miracles s'étaient produits sur la tombe de ce dernier, le cimetière fut envahi et des scènes d'exaltation collective y eurent lieu, qui motivèrent la fermeture du cimetière. Le lendemain un inconnu écrivit cette épigramme sur la porte du cimetière.
  • Louis Auguste Blanqui (Puget-Théniers 1805-Paris 1881)
    Ni Dieu ni maître.
    Commentaire
    Maxime d'Auguste Blanqui, socialiste et révolutionnaire français, partisan des idées communistes. Il en fit le titre d'un journal qu'il créa après la Commune.
  • Clovis Ier (en fran¸ais Louis) (vers 465-Paris 511)
    roi des Francs
    Dieu de Clotilde, si tu me donnes la victoire, je me ferai chrétien.
    Commentaire
    Ce mot est sans doute légendaire. Clovis se convertit néanmoins après la victoire de Tolbiac, en 496.
  • sainte Jeanne d'Arc dite la Pucelle d'Orléans (Domrémy 1412-Rouen 1431)
    Dieu premier servi.
    Commentaire
    Devise de Jeanne d'Arc.
  • Sarah Adams (1805-1848)
    Plus près de toi, mon Dieu,
    Plus près de toi !
    Même si c'est une croix
    Qui m'élève vers toi.

    Nearer, my God, to thee,
    Nearer to thee !
    E'en though it be a cross
    That raiseth me
    Nearer to thee.

    Hymn
    Commentaire
    Hymne chantée par les passagers du Titanic, paquebot de luxe qui coula le 14 avril 1912, après avoir heurté un iceberg.
  • Robert Burton (Lindley, Leicestershire, 1577-Oxford 1640)
    Là où Dieu a un temple, le diable aura une chapelle.
    Where God hath a temple, the Devil will have a chapel.
    The Anatomy of Melancholy, III
  • Chihab al-Din Hafs Umar al- Suhrawardi (mort en 1234)
    Pourquoi Dieu a-t-il créé ses créatures ? Pour pouvoir converser avec elles en secret.
  • Abraham Cowley (Londres 1618-Chertsey 1667)
    Dieu fit le premier jardin et Caïn la première cité.
    God the first garden made, and the first city Cain.
    The Garden
  • William Cowper (Great Berkhampstead, Hertfordshire, 1731-East Dereham, Norfolk, 1800)
    Dieu fit la campagne et l'homme fit la ville.
    God made the country, and man made the town.
    The Task, I
  • Mihály Csokonai Vitéz (Debrecen 1773-Debrecen 1805)
    Espoir aveugle et vain
    Qui émane des cieux
    Pour duper les humains
    De sa forme de Dieu !

    À l'espoir
  • Félix Rubén García Sarmiento, dit Rubén Darío (Metapa, aujourd'hui Ciudad-Darío, 1867-León 1916)
    Tours de Dieu ! Poètes !
    Torres de Dios ! Poetas !
    Cantos de vida y esperanza
  • Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski (Moscou 1821-Saint-Pétersbourg 1881)
    L'homme n'a inventé Dieu qu'afin de pouvoir vivre sans se tuer.
    Les Possédés
  • Ralph Waldo Emerson (Boston 1803-Concord, Massachusetts, 1882)
    La plus sublime révélation, c'est que Dieu est en chaque homme.
    The highest revelation is that God is in every man.
    Journals, 8 septembre 1833
  • Johan Falkberget (Glåmos 1879-Røros 1967)
    Dieu juge selon l'amour, les hommes avec malice.
    La Quatrième Veille
  • Luis de Góngora y Argote (Cordoue 1561-Cordoue 1627)
    La distance est plus immense
    de Dieu à l'homme que de l'homme à la mort.

    Hay distancia más inmensa
    de Dios a hombre, que de hombre a muerte.

    Sonetos, 265, Al nacimiento de Cristo, nuestro señor
  • Friedrich Hölderlin (Lauffen, Wurtemberg, 1770-Tübingen 1843)
    Tout proche
    Et difficile à saisir, Dieu !

    Patmos
    Nah ist
    Und schwer zu fassen der Gott.

    Patmos
  • Heinrich von Kleist (Francfort-sur-l'Oder 1777-Wannsee, près de Berlin, 1811)
    Nous avons beaucoup d'écrits au style mordant, où l'on se refuse à convenir qu'il existe un dieu. Mais nul athée, autant que je sache, n'a réfuté de façon probante l'existence du diable.
    La Cruche cassée
    Man hat viel beißend abgefaßte Schriften,
    Die, daß ein Gott sei, nicht gestehen wollen ;
    Jedoch den Teufel hat, soviel ich weiß,
    Kein Atheist noch bündig wegbewiesen.

    Der zerbrochene Krug
  • William Hurrell Mallock (1849-1923)
    Quel que puisse être l'avenir de Dieu, nous ne pouvons pas oublier son passé.
    Whatever may be God's future, we cannot forget His past.
    Is Life Worth Living ?
  • Friedrich Nietzsche (Röcken, près de Lützen, 1844-Weimar 1900)
    Je ne pourrais croire qu'en un Dieu qui saurait danser.
    Ainsi parlait Zarathoustra
    Ich würde nur an einem Gott glauben, der zu tanzen verstünde.
    Also sprach Zarathustra
  • Edgar Allan Poe (Boston 1809-Baltimore 1849)
    Il* n'est pas esprit, car il existe.
    He is not spirit, for he exists.
    Tales of the Grotesque and Arabesque, Mesmeric Revelation
  • William Shakespeare (Stratford on Avon, Warwickshire, 1564-Stratford on Avon, Warwickshire, 1616)
    C'est insane idolâtrie qu'un culte l'emporte en grandeur sur le dieu.
    'Tis mad idolatry
    To make the service greater than the god.

    Troïlus and Cressida, II, 2, Hector
  • Oswald Spengler (Blankenburg, Harz, 1880-Munich 1936)
    On a senti le diable dans la machine et on n'a pas tort. Elle signifie, aux yeux d'un croyant, que Dieu est détrôné.
    Le Déclin de l'Occident
    Man hat die Maschine als teufliche empfunden und mit Recht. Sie bedeutet in den Augen eines Glaubigen die Absetzung Gottes.
    Der Untergang des Abendlandes
  • Edmund Spenser (Londres 1552-Londres 1599)
    Que nul n'attribue à soi-même
    les victoires qu'il doit à la grâce.
    Nous n'avons de force que pour le mal :
    tout le bien vient de Dieu en acte ou en volonté.

    La Reine des fées, I, 10
    Ne let the man ascribe it to his skill
    That through grace hath gained victory
    If any strength we have, it is to ill
    But all the good is Gods, both power and eke will.

    The Faerie Queene, I, 10