En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arnauld ou Arnault ou Arnaut

Abbaye de Port-Royal
Abbaye de Port-Royal

Famille française, originaire d'Auvergne, et dont la destinée est liée à l'histoire du jansénisme et de Port-Royal.

Antoine Arnaud (Paris 1560-Paris 1619), avocat au parlement de Paris, eut 20 enfants, dont six filles, qui toutes prirent le voile à Port-Royal.

Robert Arnauld d'Andilly (Paris 1588-1674), fils aîné du précédent, écrivit plusieurs ouvrages de spiritualité.

Le marquis Simon Arnauld de Pomponne, un de ses fils, fut nommé ministre d'État par Louis XIV (1672).

La sœur d'Arnauld d'Andilly, Jacqueline Marie Angélique Arnauld de Sainte-Madeleine dite Mère Angélique (Paris 1591-Paris 1661), fut abbesse de Port-Royal à onze ans. Elle y introduisit une règle très stricte, d'inspiration janséniste.

Jeanne Catherine Agnès Arnauld (1593-1671), autre sœur d'Arnauld d'Andilly, plus connue sous le nom de Mère Agnès, fut prieure ou abbesse de Port-Royal-des-Champs (1636-1642) puis de Port-Royal de Paris ; elle refusa la signature du Formulaire en 1661.

Antoine Arnauld (Paris 1612-Bruxelles 1694), frère des précédents, dit Le Grand Arnauld, fut reçu docteur en Sorbonne en 1641. Dans son livre De la fréquente communion, il critiquait la morale des jésuites et y vulgarisait les doctrines de l'Augustinus de Jansénius. Exclu de la Sorbonne, il se retira à Port-Royal, où il composa la Grammaire générale et raisonnée (1660), avec Lancelot, et la Logique de Port-Royal (1662), avec Nicole. Réfugié aux Pays-Bas (1679), il publia son Apologie du clergé de France et des catholiques d'Angleterre contre le ministre Jurieu (1681).