mot

nom masculin

(bas latin muttum, grognement)

Définitions de mot


  • Élément de la langue composé d'un ou de plusieurs phonèmes, susceptible d'une transcription écrite individualisée et participant au fonctionnement syntacticosémantique d'un énoncé.
  • Moyen d'expression orale ou écrite : Les mots me manquent pour vous dire mon émotion. Il cherche encore ses mots quand il parle anglais.
  • Petit nombre de paroles prononcées ou écrites : Je lui ai dit quelques mots dans la rue hier. Pourriez-vous nous dire un mot sur ce problème ?
  • Billet, courte lettre, message : Écrire un mot à quelqu'un.
  • Sentence, parole mémorable, historique : Mots célèbres.
  • Informatique

    Groupe de caractères ou d'éléments binaires considéré comme une entité.

Expressions avec mot



  • À ces mots, sur ces mots,

    après avoir entendu ou dit ces paroles.
  • Avoir, échanger des mots avec quelqu'un,

    se quereller, se disputer avec lui.
  • Avoir le dernier mot,

    l'emporter dans un conflit, dans une discussion.
  • Avoir son mot à dire,

    tenir à exprimer son opinion, avoir une remarque importante à faire ; être en droit d'être consulté sur un sujet.
  • Avoir (toujours) le mot pour rire,

    faire des réflexions plaisantes et spirituelles ; trouver l'occasion de plaisanter, de rire.
  • Bon mot, mot d'esprit,

    parole qui a quelque chose de piquant, d'ingénieux.
  • Ce ne sont que des mots,

    des paroles en l'air, des propos vides de sens.
  • C'est (bien) le mot,

    c'est exactement cela, le terme est exact.
  • C'est mon dernier mot,

    c'est mon ultime concession.
  • C'est un bien grand mot,

    l'emploi de ce terme paraît excessif.
  • Dire deux mots à quelqu'un,

    le réprimander vivement.
  • Dire un mot à quelqu'un,

    lui faire connaître son mécontentement, sa manière de penser.
  • En toucher un mot à quelqu'un,

    en parler à quelqu'un, en particulier pour intervenir pour quelqu'un d'autre, pour régler une affaire, etc.
  • Familier. En un mot, en un mot comme en cent, comme en mille,

    bref, pour résumer, pour dire les choses en une seule expression.
  • Grands mots,

    mots emphatiques.
  • Le fin mot d'une affaire,

    son sens caché.
  • Le mot de Cambronne, le mot de cinq lettres,

    euphémisme pour « merde ».
  • Le mot de la fin,

    un mot spirituel ou profond qui termine une discussion, une œuvre théâtrale.
  • Le premier mot,

    les premiers éléments.
  • Mot à mot,

    en traduisant chaque mot, l'un après l'autre.
  • Mot(-)clé,

    celui qui donne l'explication d'un problème, d'une énigme.
  • Mot d'enfant,

    parole, réponse d'un enfant qui fait rire.
  • Mot d'ordre,

    consigne d'action donnée, dans des circonstances précises, aux membres d'un groupe, en particulier d'un syndicat, d'un parti politique.
  • Mot pour mot,

    en rapportant exactement les propos de quelqu'un ; littéralement.
  • N'avoir qu'un mot à dire,

    être écouté ou obéi immédiatement.
  • Ne pas avoir dit son dernier mot,

    ne pas avoir encore montré tout ce dont on est capable.
  • Ne pas avoir peur des mots,

    parler en termes clairs et directs.
  • Ne pas dire un mot, ne dire mot, ne souffler mot,

    garder le silence.
  • Pas un (traître) mot, pas le premier mot (de quelque chose),

    renforce une négation, pas la moindre chose, le moindre élément de.
  • Placer un (son) mot,

    intervenir dans la conversation, parvenir à s'exprimer.
  • Prendre quelqu'un au mot,

    saisir immédiatement sa proposition.
  • Sans mot dire,

    sans prononcer aucune parole.
  • Se donner, se passer le mot,

    s'entendre, se mettre d'accord pour faire quelque chose.
  • Un mot, deux mots,

    interpellation adressée à quelqu'un à qui on veut parler brièvement.
  • Informatique

    Mot de code,

    symbole, groupe de symboles ou d'éléments de signal fixé par un code pour représenter un élément d'information, tel qu'un caractère.

    Mot machine,

    élément d'information traité d'un seul bloc dans un ordinateur. (Sa longueur varie de 8 bits à 64 bits en général.)

    Mot mémoire,

    longueur de la chaîne de caractères ou d'éléments binaires adressée d'un seul bloc dans la mémoire d'un ordinateur.
  • Militaire

    Mot d'ordre,

    ensemble de deux mots conventionnels constituant un signal de reconnaissance, et qui doivent être échangés entre une sentinelle (mot de sommation) et un isolé ou un groupe qui s'approche (mot de passe).

Synonymes de mot


Moyen d'expression orale ou écrite.

Synonymes :

Petit nombre de paroles prononcées ou écrites.

Synonyme :

Sentence, parole mémorable, historique.

Synonymes :

Homonymes de mot


  • maux nom masculin pluriel

Difficultés de mot


  • ORTHOGRAPHE

    Les locutions avec mot s'écrivent sans trait d'union, sauf à demi-mot : au bas mot, à mots couverts, mot à mot, mot pour mot, mot d'esprit, mot d'ordre ; un jeu de mots (toujours avec un s à mot, même au singulier).

  • ACCORD

    Au pluriel, les locutions employées comme nom suivent la règle d'accord habituelle : des jeux de mots, des mots d'esprit, des mots d'ordre.

  • EMPLOI

    Toujours au singulier : au bas mot, à demi-mot. Toujours au pluriel : à mots couverts.


Citations avec mot


  • Louis Aragon (Paris 1897-Paris 1982)
    C'est un grand moment de la vie d'un peuple que celui où tout le monde, ou presque tout le monde, s'applique à employer les mots dans leur sens véritable.
    Servitude et Grandeur des Français, Éditeurs français réunis
  • Georges Bataille (Billom 1897-Paris 1962)
    Un dictionnaire commencerait à partir du moment où il ne donnerait plus le sens mais les besognes des mots.
    Documents, Mercure de France
  • Henri Bosco (Avignon 1888-Nice 1976)
    […] des mots bien usés, des mots utiles qui sentaient l'assiette, le pain, l'huile, le linge et le feu de bois.
    Le Jardin d'Hyacinthe, Gallimard
  • André Breton (Tinchebray, Orne, 1896-Paris 1966)
    Les mots font l'amour.
    Les Pas perdus, Gallimard
  • André Breton (Tinchebray, Orne, 1896-Paris 1966)
    Un mot et tout est sauvé
    Un mot et tout est perdu.

    Le Revolver à cheveux blancs, Gallimard
  • Michel Butor (Mons-en-Barœul 1926-Contamine-sur-Arve, Haute-Savoie, 2016)
    Chaque mot écrit est une victoire contre la mort.
    Entretiens avec Georges Charbonnier, Gallimard
  • Henri Calet (Paris 1903-Vence 1956)
    Je n'ai pas peur des mots, ce sont les mots qui ont peur de moi.
    Acteur et témoin, Mercure de France
  • Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline (Courbevoie 1894-Meudon 1961)
    On ne se méfie jamais assez des mots.
    Voyage au bout de la nuit, Gallimard
  • Frédéric Sauser, dit Blaise Cendrars (La Chaux-de-Fonds 1887-Paris 1961)
    À l'origine n'est pas le mot, mais la phrase, une modulation. Écoutez le chant des oiseaux !
    Blaise Cendrars vous parle, Denoël
  • Paul Claudel (Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955)
    Les mots que j'emploie,
    Ce sont les mots de tous les jours, et ce ne sont point les mêmes !

    Cinq Grandes Odes, Gallimard
  • Thomas Corneille (Rouen 1625-Les Andelys 1709)
    Académie française, 1685
    Ce diseur de beaux mots sait dorer la pilule.
    Don César d'Avalos
  • Fernand Crommelynck (Paris 1886-Saint-Germain-en-Laye 1970)
    Loin de la vérité, les mots mentent tout seuls.
    Chaud et froid, Le Seuil
  • Charles Cros (Fabrezan, Aude, 1842-Paris 1888)
    Mais il vient des mots étouffants ;
    On laissera les chers enfants
    Livrés à de vagues désastres.

    Le Collier de griffes, Almanach
  • Robert Desnos (Paris 1900-Terezín, Tchécoslovaquie, 1945)
    Les mots sont nos esclaves
    Corps et biens, Gallimard
  • Léon-Paul Fargue (Paris 1876-Paris 1947)
    Le bon écrivain est celui qui enterre un mot chaque jour.
    Sous la lampe, Gallimard
  • Léon-Paul Fargue (Paris 1876-Paris 1947)
    Il faut que chaque mot qui tombe soit le fruit bien mûr de la succulence intérieure, la goutte qui glisse du bec de la bécasse à point.
    Sous la lampe, Gallimard
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie française, 1880
    Le style est autant sous les mots que dans les mots.
    Correspondance, à Ernest Feydeau, 1860
  • Gaston Arman de Caillavet (Paris 1869-Essendiéras, Dordogne, 1915)
    et
    Robert Pellevé de La Motte-Ango, marquis de Flers (Pont-l'Évêque 1872-Vittel 1927)
    Académie française, 1920
    et
    Emmanuel Arène (1856-1908)
    Ce n'est qu'une question de mots. Il n'y en a jamais eu d'autres en France.
    Le Roi, Librairie théâtrale
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Car le mot, qu'on le sache, est un être vivant.
    Les Contemplations, Suite, I, 8
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Car le mot, c'est le Verbe, et le Verbe, c'est Dieu.
    Les Contemplations, Suite, I, 8
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    De quelque mot profond tout homme est le disciple.
    Les Contemplations, Suite, I, 8
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Les mots sont les passants mystérieux de l'âme.
    Les Contemplations, Suite, I, 8
  • Pierre Jean Jouve (Arras 1887-Paris 1976)
    Le Poète est un diseur de mots. […] Le diseur de mots est celui qui dans l'extrême veille, harponne un équivalent du rêve.
    En miroir, Mercure de France
  • Paul Léautaud (Paris 1872-Robinson 1956)
    Il est curieux comme le même mot peut avoir des sens complètement opposés. En art, académie, c'est la nudité. En littérature, Académie, cela veut dire : jamais trop habillé.
    Propos d'un jour, Mercure de France
  • Jean-Marie Gustave Le Clézio (Nice 1940)
    Les mots ne sont pas assez nombreux pour courir aussi vite que la guerre.
    La Guerre, Gallimard
  • Pierre Dumarchais, dit Pierre Mac Orlan (Péronne 1882-Saint-Cyr-sur-Morin 1970)
    Le pittoresque de l'avenir est composé de mots anticipés.
    Le Mémorial du petit jour, Gallimard
  • Pierre Dumarchais, dit Pierre Mac Orlan (Péronne 1882-Saint-Cyr-sur-Morin 1970)
    Les mots sont plus mystérieux que les faits.
    La Petite Cloche de Sorbonne, Gallimard
  • Stéphane Mallarmé (Paris 1842-Valvins, Seine-et-Marne, 1898)
    Donner un sens plus pur aux mots de la tribu […].
    Poésies, Hommages et tombeaux, le Tombeau d'Edgar Poe
  • Roger Martin du Gard (Neuilly-sur-Seine, 1881-Sérigny, Orne, 1958)
    Où qu'il soit, où qu'il aille, l'homme continue à penser avec les mots, avec la syntaxe de son pays.
    Les Thibault, l'Été 1914 , Gallimard
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    On voit qu'il se travaille à dire de bons mots.
    Le Misanthrope, II, 4, Célimène
  • Henry Millon de Montherlant (Paris 1895-Paris 1972)
    Académie française, 1960
    Nos émotions sont dans nos mots comme des oiseaux empaillés.
    Carnets, Gallimard
  • Marcel Pagnol (Aubagne 1895-Paris 1974)
    Les mots qui ont un son noble contiennent toujours de belles images.
    La Gloire de mon père, Pastorelly
  • Brice Parain (Jouarre, Seine-et-Marne, 1897-Paris 1971)
    L'absurde se nomme. Le désespoir se chante. Tout vient se perdre dans les mots et y ressusciter.
    Recherches sur la nature et les fonctions du langage, Gallimard
  • Blaise Pascal (Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662)
    Diseur de bons mots, mauvais caractère.
    Pensées, 46

    Commentaire
    Chaque citation des Pensées porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg - laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue - le fragment d'où la citation est tirée.

  • Jean Paulhan (Nîmes 1884-Neuilly-sur-Seine 1968)
    Académie française, 1963
    Tout a été dit. Sans doute. Si les mots n'avaient changé de sens ; et les sens, de mots.
    Clef de la poésie, Gallimard
  • Jean Paulhan (Nîmes 1884-Neuilly-sur-Seine 1968)
    Académie française, 1963
    L'esprit est un monde à l'envers. Le clair y procède de l'obscur, la pensée y sort des mots.
    Les Fleurs de Tarbes, Gallimard
  • Honorat de Bueil, seigneur de Racan (Aubigné, aujourd'hui Aubigné-Racan, 1589-Paris 1670)
    Académie française, 1634
    Quand on lui* demandait son avis de quelques mots français, il renvoyait ordinairement aux crocheteurs du Port-au-Foin, et disait que c'étaient ses maîtres pour le langage.
    Mémoires pour la vie de M. de Malherbe
    *Malherbe
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    Ils me font dire aussi des mots longs d'une toise,
    De grands mots qui tiendraient d'ici jusqu'à Pontoise.

    Les Plaideurs, III, 3, Petit Jean
  • Romain Rolland (Clamecy 1866-Vézelay 1944)
    Les mots nous trompent comme des filles.
    Quinze Ans de combat, Rieder
  • Romain Rolland (Clamecy 1866-Vézelay 1944)
    Ne jamais formuler un mot de plus ou de moins que ce que l'on croit vrai.
    Le Voyage intérieur, Albin Michel
  • Claude Roy (Paris 1915-Paris 1997)
    Il faut […] se fier aux mots. Ils en savent plus que nous sur les choses. Ils en savent plus que nous sur nous.
    Descriptions critiques, Jean Giraudoux , Gallimard
  • Aurore Dupin, baronne Dudevant, dite George Sand (Paris 1804-Nohant, Indre, 1876)
    En France particulièrement, les mots ont plus d'empire que les idées.
    Indiana
  • Victor Segalen (Brest 1878-Huelgoat 1919)
    C'est mauvais signe lorsque les mots se refusent aux hommes que les dieux ont désignés pour être gardiens des mots !
    Les Immémoriaux, Plon
  • Elsa Triolet (Moscou 1896-Saint-Arnoult-en-Yvelines 1970)
    Les mots sont ces quelques feuilles qui créent l'illusion d'un arbre avec toutes ses feuilles […].
    Proverbes d'Elsa, Les Éditeurs français réunis
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Entre deux mots, il faut choisir le moindre.
    Littérature, Gallimard
  • Marguerite de Crayencour, dite Marguerite Yourcenar (Bruxelles 1903-Mount Desert Island, Maine [É.-U.], 1987)
    On ne doit plus craindre les mots lorsqu'on a consenti aux choses.
    Alexis ou le Traité du vain combat, Plon
  • Anonyme
    À qui sait comprendre, peu de mots suffisent.
    Intelligenti pauca.

    Commentaire
    Dans le Rouge et le Noir de Stendhal, Julien Sorel cite cet adage au supérieur du séminaire de Besançon.

  • Salluste en latin Caius Sallustius Crispus (Amiternum 86 avant J.-C.-vers 35 avant J.-C.)
    Ce mot pénétra dans l'âme de Jugurtha plus profondément qu'on ne l'avait cru sur le moment.
    Guerre de Jugurtha, XI, 7
    Quod verbum in pectus Iugurthae altius quam quisquam ratus erat descendit.

    Commentaire
    Cité par Paul Valéry dans Tel quel ( Choses tues ) avec le commentaire suivant : « On ne sait jamais en quel point, et jusqu'à quel nœud de ses nerfs, quelqu'un est atteint par un mot, - j'entends : insignifiant. Atteint, - c'est-à-dire : changé. Un mot mûrit brusquement un enfant. Etc. »

  • Rafael Alberti (Puerta de Santa Maria 1902-Puerta de Santa Maria 1999)
    […] Il est des portes sur la mer que l'on ouvre avec des mots.
    […] Hay puertas al mar que se abren con palabras.
    Sobre los ángeles, El ángel de las bodegas
  • Abraham Cowley (Londres 1618-Chertsey 1667)
    Des mots qui pleurent et des larmes qui parlent.
    Words that weep and tears that speak.
    The Prophet
  • Joseph, baron von Eichendorff (Lubowitz, près de Racibórz, Haute-Silésie, 1788-Neisse, aujourd'hui Nysa, Haute-Silésie, 1857)
    Il y a certains mots qui soudain, comme un éclair, découvrent au tréfonds de mon être un pays de fleurs.
    Œuvres posthumes
    Es gibt gewisse Worte, die plötzlich, wie ein Blitzstrahl, ein Blumenland in meinem Innersten auftun.
    Aus dem literarischen Nachlaße
  • Joseph, baron von Eichendorff (Lubowitz, près de Racibórz, Haute-Silésie, 1788-Neisse, aujourd'hui Nysa, Haute-Silésie, 1857)
    […] L'Univers se met à chanter,
    Si tu trouves le mot magique.

    Proverbes
    […] Die Welt hebt an zu singen,
    Triffst du nur das Zauberwort.

    Sprüche
  • Jorge Guillén (Valladolid 1893-Málaga 1984)
    Je ne suis pas seul. Il y a les mots !
    No estoy solo. Palabras !
    Clamor, III, A la altura de las circunstancias
  • Aldous Huxley (Godalming, Surrey, 1894-Los Angeles 1963)
    Les mots peuvent ressembler aux rayons X si l'on s'en sert convenablement - ils transpercent n'importe quoi.
    Words can be like X-rays, if you use them properly - they'll go through anything.
    Brave New World, 4
  • Joseph Rudyard Kipling (Bombay 1865-Londres 1936)
    Les mots, c'est évident, sont la plus puissante drogue utilisée par l'humanité.
    Discours, février 1923
    Words are, of course, the most powerful drug used by mankind.
    Speech
  • William Shakespeare (Stratford on Avon, Warwickshire, 1564-Stratford on Avon, Warwickshire, 1616)
    Des mots, des mots, des mots.
    Words, words, words.
    Hamlet, II, 2, Hamlet

Mots proches

L'accent circonflexe a remplacé, dans un grand nombre de mots du français moderne, une lettre. Laquelle ?