En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

fertilisation

Ensemble des techniques de fumure visant à maintenir ou à augmenter la fertilité d'un sol pour placer les plantes cultivées dans les meilleures conditions d'alimentation.

L'azote, le phosphore et le potassium sont, parmi les principaux éléments nécessaires à la plante, ceux dont la disponibilité dans les sols cultivés pose généralement problème.

Les substances utiles aux plantes contenues dans le sol sont engagées dans des combinaisons moléculaires sous forme de particules solides d'origine diverse : minérale (argiles, carbonates, phosphates, potasse, etc.), végétale (humus, résidus végétaux), ou apportées par l'homme (engrais). Le sol contient ces éléments nutritifs sous forme d'ions dans sa phase liquide (« solution du sol ») : c'est sous cette forme qu'ils sont majoritairement absorbés par les plantes. Le sol, dans sa phase gazeuse, contient de l'azote moléculaire que certaines bactéries, vivant en symbiose avec certaines plantes, fixent et transforment en azote utilisable. Des tests chimiques et biologiques permettent d'estimer la quantité d'éléments nutritifs sous forme minérale susceptible de participer à l'alimentation des plantes et qui constitue l'offre potentielle du sol. C'est la confrontation entre les besoins des plantes et cette offre qui permet de pratiquer rationnellement la fertilisation, c'est-à-dire l'apport d'engrais.

Les teneurs en éléments fertilisants sont exprimées en kilogrammes de chaque élément pour 100 kg de produits. Les éléments fertilisants sont comptés en éléments chimiques pour l'azote et les oligo-éléments, et sous forme d'oxydes pour les autres : phosphore (P2O5), potassium (K2O), calcium (CaO), magnésium (MgO), soufre (SO3).