En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

analyse

(grec analusis, décomposition)

Action d'identifier dans une substance les éléments constituants et d'en déterminer la teneur

CHIMIE

L'analyse qualitative, qui se propose en général d'indiquer les éléments contenus dans un échantillon, peut aussi avoir pour objet de définir la forme chimique sous laquelle l'élément est engagé ou d'indiquer comment il participe à la structure de l'échantillon. Aux méthodes chimiques se sont substituées les techniques physico-chimiques et physiques. L'analyse quantitative, qui se propose de déterminer les quantités relatives des éléments d'un échantillon (pourcentage pondéral ou volumique, concentration, pression partielle de l'élément ou du composé considéré), s'effectue dans certains cas directement sur l'échantillon à doser (spectroscopie d'arc et étincelle, spectrométrie de masse, thermogravimétrie) ou après la mise en solution de l'échantillon (spectrophotométrie de flamme). En solution, il est souvent nécessaire d'utiliser des réactifs pour effectuer un dosage qui se fera par analyse gravimétrique, volumétrique ou électrochimique. Il est d'usage de distinguer deux types de méthodes : d'une part, les méthodes chimiques ou électrochimiques, et, d'autre part, les méthodes purement physiques, permettant souvent une mesure directe et dont la précision, la rapidité, la spécificité justifient le développement actuel. Les méthodes chimiques comprennent la gravimétrie et la volumétrie. Les méthodes électrochimiques utilisent les propriétés thermodynamiques des éléments et des composés en solution (réactions d'oxydoréduction à une électrode) ; les plus courantes sont : la potentiométrie, l'ampérométrie, la polarographie et la conductimétrie. Les méthodes physiques comprennent des méthodes thermiques (thermogravimétrie, analyse thermique différentielle, calorimétrie et microcalorimétrie), la chromatographie, des méthodes optiques utilisant les interactions entre le rayonnement et la matière (spectrophotométrie par absorption, fluorimétrie, analyse par fluorescence X, analyse par microsonde électronique, microscopie électronique par balayage, spectroscopie d'émission, complétée par la spectrophotométrie de flamme, spectrophotométrie d'absorption atomique, diffraction des rayons X et diffraction électronique), des méthodes magnétométriques (résonance magnétique nucléaire [R.M.N.] et résonance paramagnétique de l'électron [R.P.E.]), la spectrométrie de masse, des méthodes radiochimiques (utilisation de radioéléments, analyse par activation). D'autres propriétés physiques sont également utilisées : polarisation rotatoire, susceptibilité magnétique, biréfringence, électromigration, etc.