En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sodium

Métal alcalin très répandu dans la nature à l'état de chlorure (sel marin, sel gemme) ou de nitrate. (Élément chimique de symbole Na.)

  • Numéro atomique : 11
  • Masse atomique : 22,99
  • Masse volumique : 0,97 g/cm3
  • Température de fusion : 97,81 °C

Historique

D'importantes combinaisons de ce métal sont connues depuis la plus haute antiquité : le sel marin (chlorure de sodium), le natron (carbonate de sodium hydraté), utilisé par les Égyptiens pour la conservation des momies, etc. Le sodium a été isolé pour la première fois en 1807 par H. Davy, par électrolyse de la soude caustique. On lui donna primitivement le nom de natrium, dérivé de celui du natron (d'où le symbole chimique Na), puis on l'a appelé sodium (dérivé de soude).

Propriétés chimiques

Le sodium s'oxyde à l'air et on le conserve dans du pétrole. Très réactif, il réduit l'eau à froid en donnant de la soude caustique et de l'hydrogène ; il forme de nombreux composés ioniques solubles dans l'eau (par exemple le chlorure de sodium NaCl), où ils libèrent l'ion solvaté Na+. Avec l'oxygène, le sodium donne un oxyde Na2O, qui s'unit à l'eau pour donner l'hydroxyde NaOH, et un peroxyde Na2O2, qui est décomposé par l'eau avec production d'oxygène. Le chlorure NaCl cristallise en cubes incolores (sel marin et sel gemme). L'hypochlorite NaClO est l'élément actif de l'eau de Javel ; le sulfate Na2SO4 est employé pour le traitement de la pâte à papier et la préparation du verre à vitres. Le nitrate NaNO3 (salpêtre du Chili) est employé comme engrais, le carbonate Na2CO3 est la soude du commerce et le bicarbonate NaHCO3 est utilisé en médecine.

Préparation et utilisations

Le sodium est préparé par électrolyse d'un mélange de chlorure de sodium et de chlorure de calcium fondu vers 580 °C. Pur, il sert à l'élaboration de certains métaux réfractaires (titane, zirconium). Liquide, il est utilisé comme fluide caloporteur dans les surgénérateurs ; gazeux, il est employé dans les lampes à décharge émettant dans le jaune (éclairage routier).

Aspects médicaux

Le sodium joue un rôle important dans l'état d'hydratation de l'organisme. Il est très abondant dans les liquides extracellulaires de l'organisme tels que le plasma sanguin, mais peu abondant dans les cellules. Le rein, notamment grâce à un mécanisme hormonal faisant intervenir, entre autres, l'aldostérone, régule son élimination dans les urines en fonction des quantités présentes dans l'organisme et des apports. Les besoins quotidiens en sodium, d'environ 1 à 3 grammes, sont largement couverts par l'alimentation : sel de table et de cuisson (chlorure de sodium), sodium contenu naturellement dans les aliments.

Pathologie

La natrémie (taux de sodium dans le plasma sanguin) reflète l'état d'hydratation ou de déshydratation des cellules.

Une hypernatrémie (taux de sodium dans le plasma anormalement élevé) peut être causée par un déficit de l'organisme en eau dû à un apport hydrique insuffisant ou à une perte rénale ou cutanée excessive.

Une hyponatrémie (taux de sodium dans le plasma anormalement bas) survient quand les pertes de sodium sont supérieures aux pertes d'eau ou quand il existe une dilution anormale du plasma : diarrhée, vomissements répétés, insuffisance surrénalienne, abus de médicaments diurétiques, insuffisance rénale ou cardiaque décompensée, cirrhose hépatique à un stade avancé ou hypersécrétion d'hormone antidiurétique.

Utilisation thérapeutique

Les sels de sodium (chlorure, bicarbonate) sont très utilisés pour rendre certains médicaments (solutions injectables, collyres) isotoniques aux liquides de l'organisme, c'est-à-dire pour qu'ils ne modifient pas par osmose l'hydratation des cellules. À l'inverse, des régimes hyposodés (pauvres en sodium) peuvent être prescrits en cas d'hypertension artérielle, d'insuffisance cardiaque ou rénale avec œdèmes, de traitement prolongé par les corticostéroïdes.

Voir : hypernatrémie, hyponatrémie, sel alimentaire, facteur natriurétique auriculaire, natrémie, régime hyposodé.