En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Citations avec jeunesse

  jeunesse

nom féminin

(de jeune)



  • Émile Chartier, dit Alain (Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951)
    On dit que les nouvelles générations seront difficiles à gouverner. Je l'espère bien.
    Propos sur l'éducation , P.U.F.
  • Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire (Rome 1880-Paris 1918)
    Ô ma jeunesse abandonnée
    Comme une guirlande fanée
    Voici que s'en vient la saison
    Des regrets et de la raison.

    Vitam impendere amori
  • Jean Antoine de Baïf (Venise 1532-Paris 1589)
    Cessez, amis, cessez de plus me remontrer,
    Vous perdez votre peine. On ne peut par sagesse,
    La jeunesse et l'amour joints ensemble, donter*.

    Les Amours de Francine
    *dompter
  • Honoré de Balzac (Tours 1799-Paris 1850)
    La jeunesse a d'étonnants privilèges ; elle n'effraye pas.
    Le Cousin Pons
  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage.
    Les Fleurs du Mal, l'Ennemi
  • Simone de Beauvoir (Paris 1908-Paris 1986)
    La jeunesse n'aime pas les vaincus.
    Les Mandarins , Gallimard
  • Simone de Beauvoir (Paris 1908-Paris 1986)
    Un seul printemps dans l'année , et dans la vie une seule jeunesse.
    Mémoires d'une jeune fille rangée , Gallimard
  • René Tardiveau, dit René Boylesve (La Haye-Descartes 1867-Paris 1926)
    Académie fran¸aise, 1918
    Nous sommes toujours préoccupés de perdre notre jeunesse. Mais le bien le plus précieux que nous ayons possédé, c'est l'enfance ; et elle est toujours perdue.
    Feuilles tombées , Schiffrin
  • Robert Brasillach (Perpignan 1909-Montrouge 1945)
    La jeunesse attend toujours d'un nouveau dieu, d'un nouveau chef ce qu'elle n'obtiendra qu'à force de vieillir.
    La Reine de Césarée , Plon
  • Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline (Courbevoie 1894-Meudon 1961)
    On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresses.
    Voyage au bout de la nuit , Gallimard
  • Jean Cocteau (Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963)
    Académie fran¸aise, 1955
    Car la jeunesse sait ce qu'elle ne veut pas avant de savoir ce qu'elle veut.
    La Difficulté d'être , Éditions du Rocher
  • Jean Cocteau (Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963)
    Académie fran¸aise, 1955
    Que la jeunesse avance par injustice, c'est justice. Car promptement arrive l'âge du recul.
    La Difficulté d'être , Éditions du Rocher
  • Jean Cocteau (Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963)
    Académie fran¸aise, 1955
    Une trop grande liberté, un fais ce que tu veux commode, met la jeunesse dans l'impossibilité de désobéir, alors que rien d'audacieux n'existe sans la désobéissance à des règles.
    Poésie critique , Gallimard
  • Georges Moinaux, dit Georges Courteline (Tours 1858-Paris 1929)
    Il vaut mieux gâcher sa jeunesse que de n'en rien faire du tout.
    La Philosophie de G. Courteline , Flammarion
  • Pierre Drieu La Rochelle (Paris 1893-Paris 1945)
    [ ] Sans dieux ni maîtres, ceux-là étant morts, ceux-ci n'étant pas encore nés, nous n'avons que notre jeunesse.
    Mesure de la France , Grasset
  • Jean Dutourd (Paris 1920)
    Académie fran¸aise, 1978
    On ne comprend guère le mot jeunesse avant trente ans.
    L'Âme sensible , Gallimard
  • Eugène Grindel, dit Paul Eluard (Saint-Denis 1895-Charenton-le-Pont 1952)
    Jeunesse ne vient pas au monde elle est constamment de ce monde.
    Le Phénix, la Petite Enfance de Dominique, VI , Seghers
  • Henri Estienne (Paris 1528-Lyon 1598)
    Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait.
    Les Prémices
  • François de Salignac de La Mothe- Fénelon (château de Fénelon, Périgord, 1651-Cambrai 1715)
    La jeunesse ressent un plaisir incroyable lorsqu'on commence à se fier à elle.
    De l'éducation des filles
  • Anatole François Thibault, dit Anatole France (Paris 1844-La Béchellerie, Saint-Cyr-sur-Loire, 1924)
    Académie fran¸aise, 1896
    La jeunesse a cela de beau qu'elle peut admirer sans comprendre.
    La Vie littéraire , Calmann-Lévy
  • Robert Garnier (La Ferté-Bernard 1545 ?-Le Mans 1590)
    Mais la jeunesse ardente et prompte aux changements
    Toujours mit sous le pied nos admonestements.

    Les Juives
  • Robert Garnier (La Ferté-Bernard 1545 ?-Le Mans 1590)
    La jeunesse ne peut commander à soi-même ;
    Cet âge toujours porte une fureur extrême.

    La Troade
  • Jean Giono (Manosque 1895-Manosque 1970)
    La jeunesse, c'est la passion pour l'inutile.
    Triomphe de la vie , Grasset
  • Julien Green (Paris 1900-Paris 1998)
    Académie fran¸aise, 1971
    Intempérance affreuse de la jeunesse qui n'a de chagrin qu'elle ne s'en soûle.
    Minuit , Plon
  • Jean Grenier (Paris 1898-Dreux 1971)
    La jeunesse a pour privilège d'être à elle-même sa propre justification. Elle croit parce qu'elle existe et n'a nul besoin de démontrer ce qu'elle croit.
    Inspirations méditerranéennes , Gallimard
  • Jean, de Meung (Meung-sur-Loire vers 1240-Paris 1305)
    La Jeunesse entraîne l'homme à toutes les dissipations ; il suit les mauvaises compagnies, les façons de vivre déréglées et change souvent de résolution.
    Par Jonece s'en va li hons
    En toutes dissolucions
    Et suit les males conpaignies
    Et les desordenées vies
    Et mue son propos souvent.

    Roman de la Rose
    Commentaire
    Voir aussi Guillaume de Lorris, auteur de la première partie du Roman de la Rose
    .
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    La jeunesse se flatte, et croit tout obtenir ;
    La vieillesse est impitoyable.

    Fables, le Vieux Chat et la Jeune Souris
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    La jeunesse est une ivresse continuelle : c'est la fièvre de la santé ; c'est la folie de la raison.
    Maximes
  • Paul Léautaud (Paris 1872-Robinson 1956)
    Être grave dans sa jeunesse, cela se paie, souvent, par une nouvelle jeunesse dans l'âge mûr.
    Passe-temps , Mercure de France
  • André Malraux (Paris 1901-Créteil 1976)
    La jeunesse est une religion dont il faut toujours finir par se convertir.
    La Voie royale , Grasset
  • Marguerite d'Angoulême (Angoulême 1492-Odos, Bigorre, 1549)
    reine de Navarre
    C'est la gloire des vieilles gens qui cuydent* toujours avoir été plus sages que ceux qui viennent après eux.
    L'Heptaméron
    *pensent
  • Clément Marot (Cahors 1496-Turin 1544)
    Ne blâmez point doncques* notre jeunesse
    Car noble cur ne cherche que soulas**.

    Ballade des enfants sans souci
    *donc
    **joie
  • Clément Marot (Cahors 1496-Turin 1544)
    Sur le printemps de ma jeunesse folle,
    Je ressemblais l'arondelle* qui vole
    Puis çà, puis là : l'âge me conduisait,
    Sans peur ni soin**, où le cur me disait.

    Églogue au roi sous les noms de Pan et Robin
    *hirondelle
    **souci
  • Maurice Martin du Gard (1896-1970)
    La jeunesse, en France, on ne l'admire que chez les vieillards.
    Petite Suite de maximes et de caractères , Flammarion
  • Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz, dit O. V. de L. Milosz (Tchereïa, Lituanie, 1877-Fontainebleau 1939)
    Ma cruelle jeunesse, la seule femme aimée [ ].
    Poèmes, Nihumin , Fourcade
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Il nous faut en riant instruire la jeunesse,
    Reprendre ses défauts avec grande douceur,
    Et du nom de vertu ne lui point faire peur.

    L'École des maris, I, 2, Ariste
  • Henry Millon de Montherlant (Paris 1895-Paris 1972)
    Académie fran¸aise, 1960
    La jeunesse retarde toujours un peu.
    Le Maître de Santiago, I, 4, Alvaro , Gallimard
  • Alfred de Musset (Paris 1810-Paris 1857)
    Alors s'assit sur un monde en ruines une jeunesse soucieuse.
    La Confession d'un enfant du siècle
  • Marcel Proust (Paris 1871-Paris 1922)
    La jeunesse est cet heureux temps où l'on devrait plutôt dire qu'on ne doute de rien plutôt que de dire qu'on n'y doute pas de soi.
    Jean Santeuil , Gallimard
  • Arthur Rimbaud (Charleville 1854-Marseille 1891)
    Oisive jeunesse
    À tout asservie,
    Par délicatesse
    J'ai perdu ma vie.

    Derniers Vers, Chanson de la plus haute tour
  • Pierre de Ronsard (château de la Possonnière, Couture-sur-Loir, 1524-prieuré de Saint-Cosme-en-l'Isle, près de Tours, 1585)
    Le vrai trésor de l'homme est la verte jeunesse,
    Le reste de nos ans ne sont que des hivers.

    Derniers Vers, Stances
  • Pierre de Ronsard (château de la Possonnière, Couture-sur-Loir, 1524-prieuré de Saint-Cosme-en-l'Isle, près de Tours, 1585)
    Cueillez, cueillez votre jeunesse :
    Comme à cette fleur, la vieillesse
    Fera ternir votre beauté.

    Odes, À Cassandre, I, 17
  • Jean-Jacques Rousseau (Genève 1712-Ermenonville, 1778)
    Les peuples ainsi que les hommes ne sont dociles que dans leur jeunesse, ils deviennent incorrigibles en vieillissant.
    Du contrat social
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    La jeunesse est une manière de se tromper qui se change assez vite en une manière de ne plus même pouvoir se tromper.
    Mauvaises Pensées et autres , Gallimard
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    La jeunesse est un temps pendant lequel les convictions sont, et doivent être, mal comprises : ou aveuglément combattues, ou aveuglément obéies.
    Monsieur Teste, Préface , Gallimard
  • Paul Verlaine (Metz 1844-Paris 1896)
    - Qu'as-tu fait, ô toi que voilà
    Pleurant sans cesse,
    Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà
    De ta jeunesse ?

    Sagesse, III, 6 , Messein
  • Alfred, comte de Vigny (Loches 1797-Paris 1863)
    [ ] Qu'est-ce qu'une grande vie sinon une pensée de la jeunesse exécutée par l'âge mûr ?
    Cinq-Mars
  • François Villon (Paris 1431-après 1463)
    Hé Dieu ! si j'eusse étudié
    Au temps de ma jeunesse folle [ ]
    À peu que le cur ne me fend.

    Testament, XXVI
  • Sophocle (Colone, près d'Athènes, entre 496 et 494 avant J.-C.-Athènes 406 avant J.-C.)
    La jeunesse grandit dans un domaine qui n'est qu'à elle, où ni l'ardeur du ciel, ni la pluie, ni les vents ne viennent l'émouvoir.
    Les Trachiniennes, 144-146 (traduction Mazon)
  • Franz Kafka (Prague 1883-sanatorium de Kierling, près de Vienne, 1924)
    Tout sied à la jeunesse ; elle noie le vilain détail dans le flot ininterrompu de ses forces vives.
    La Colonie pénitentiaire
    Die Jugend kleidet alles gut ; unschöne Einzelheiten verlieren sich in der unaufhörlichen Kraftquelle der Jugend.
    In der Strafkolonie
  • William Shakespeare (Stratford on Avon, Warwickshire, 1564-Stratford on Avon, Warwickshire, 1616)
    La jeunesse est une étoffe qui ne fait point d'usage.
    La Nuit des rois, II, 3, chanson du bouffon Feste
    Youth's a stuff will not endure.
    Twelfth Night, II, 3, Feste