Inde

en hindi Bhārat

Nom officiel : République de l'Inde

Carton de situation - Inde
Bombay
Bombay

État d'Asie méridionale baigné à l'ouest par la mer d'Arabie, à l'est par le golfe du Bengale, l'Inde est limitée au nord-ouest par le Pakistan, au nord par la Chine, le Népal et le Bhoutan, au nord-est par le Bangladesh et la Birmanie.
L'Inde est membre du Commonwealth.
C'est un État fédéral composé, depuis 2020, de 28 États et de 8 territoires fédéraux.

Les divisions administratives de l'Inde

DIVISIONS ADMINISTRATIVES DE L'INDE

 

États et territoires

Superficie
(en km2)

Population
(recensement de 2011)

Capitale

États

Andhra Pradesh

275 000 (avant la scission de 2014)

84 665 533 (avant la scission de 2014)

Hyderabad

 

Arunachal Pradesh

83 700

1 382 611

Itanagar

 

Assam

78 400

31 169 272

Dispur

 

Bengale-Occidental

88 500

91 347 736

Calcutta

 

Bihar

94 150

103 804 637

Patna

 

Chhattisgarh

135 100

25 540 196

Raipur

 

Goa

3 700

1 457 723

Panaji

 

Gujerat

196 000

60 383 628

Gandhinagarh

 

Haryana

44 200

25 353 081

Chandigarh

 

Himachal Pradesh

55 700

6 856 509

Simla

 

Jammu-et-Cachemire (avant la réorganisation de 2019)

101 000

12 548 926

Srinagar

 

Jharkhand

79 700

32 966 238

Ranchi

 

Karnataka

192 000

61 130 704

Bangalore

 

Kerala

38 800

33 387 677

Trivandrum

 

Madhya Pradesh

308 300

72 597 565

Bhopal

 

Maharashtra

308 000

112 372 972

Bombay

 

Manipur

22 300

2 721 756

Imphal

 

Meghalaya

22 400

2 964 007

Shillong

 

Mizoram

21 000

1 091 014

Aijal

 

Nagaland

15 500

1 980 602

Kohima

 

Odisha

156 000

41 947 358

Bhubaneswar

 

Pendjab

50 400

27 704 236

Chandigarh

 

Rajasthan

343 000

68 621 012

Jaipur

 

Sikkim

7 300

607 688

Gangtok

 

Tamil Nadu

130 000

72 138 958

Madras

 

Télangana

 

 

Hyderabad

 

Tripura

10 500

3 671 032

Agartala

 

Uttarakhand

55 850

10 116 752

Dehra Dun

 

Uttar Pradesh

238 500

199 581 477

Lucknow

Territoires

Andaman et Nicobar

8 300

379 944

Port Blair

 

Chandigarh

114

1 054 686

Chandigarh

 

Dadra et Nagar Haveli (avant la fusion de 2020)

500

342 853

Silvassa

 

Daman et Diu (avant la fusion de 2020)

110

242 911

Daman

 

Delhi

1 485

16 753 235

Delhi

Ladakh (depuis 2019)

Leh

Jammu-et-Cachemire (depuis 2019)

Srinagar (été) et Jammu (hiver)

 

Lakshadweep

30

64 429

Kavaratti

 

Pondichéry

480

1 244 464

Pondichéry

  • Superficie : 3 268 000 km2
  • Nombre d'habitants : 1 252 140 000 (estimation pour 2013)
  • Nom des habitants : Indiens
  • Capitale : New Delhi
  • Langues : anglais et hindi
  • Monnaie : roupie indienne
  • Chef de l'État : Ram Nath Kovind
  • Chef du gouvernement : Narendra Modi
  • Nature de l'État : république à régime parlementaire
  • Constitution :
    • Entrée en vigueur : 26 janvier 1950
    • Révision : novembre 1976
Pour en savoir plus : institutions de l'Inde

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L'INDE

L’Inde se situe au deuxième rang mondial pour la population (celle-ci s'accroît d'environ 1,5 million d'habitants par mois). L'agriculture emploie encore plus de la moitié des actifs et demeure à base céréalière (blé et surtout riz), malgré l'importance, régionale, des cultures de plantation (thé, arachides, canne à sucre, coton, tabac, jute), souvent héritées de la colonisation. Elle est en partie rythmée par la mousson, qui apporte des pluies de mai à septembre, notamment, sur la façade occidentale du Deccan et dans le Nord-Est. Les contrastes de températures sont moins importants que l'opposition saison sèche-saison humide. L'énorme troupeau bovin est peu productif. L'industrie bénéficie de notables ressources énergétiques (hydroélectricité, pétrole et surtout charbon) et minérales (fer et bauxite, en particulier). Mais elle pâtit dans ses secteurs traditionnels (métallurgie, textile) d’une productivité souvent médiocre.

L'exode rural et la forte natalité ont gonflé les villes, qui regroupent déjà près du tiers de la population totale, souvent dans des agglomérations surpeuplées : Calcutta (Kolkata), Bombay (Mumbai), Delhi, Madras (Chennai), Bangalore et Hyderabad sont les plus importantes parmi la quarantaine qui dépassent le million d'habitants. Les principales villes sont des ports sur la côte de la péninsule du Deccan (région de plateaux plutôt aride) ou se sont développées au pied de l'Himalaya, dans la vaste plaine drainée par le Gange.

La pression démographique sur la terre est énorme (peu ou pas de champs pour des paysans souvent endettés) et les inégalités régionales et sociales, les tensions religieuses (surtout entre hindouistes, plus nombreux, et musulmans), les problèmes ethniques demeurent. Le sous-emploi est important. Le déficit commercial persiste et n'est pas comblé par les revenus du tourisme. Toutefois, le développement des services (en particulier informatiques) et de certaines industries (automobile, sidérurgie, produits pharmaceutiques), ainsi que l’engagement de réformes structurelles, a entraîné le réveil économique de l’Inde et son accession au statut de puissance à l’échelle mondiale. Le pays doit cependant faire face aujourd'hui à un net ralentissement de sa croissance.

Bombay
Bombay
Drapeau de l'Inde
Drapeau de l'Inde
Inde
Inde
Musique du Rajasthan
Musique du Rajasthan
Uttar Pradesh
Uttar Pradesh
Voir plus
  • vers 2400/1800 avant J.-C. Civilisation de l'Indus (Inde, Pakistan) ; vestiges d'importantes cités (Harappa, Mohenjo-Daro, Mehrgarh) ; poterie peinte, métallurgie du cuivre et du bronze.
  • vers 2000/1500 avant J.-C. Des populations indo-européennes (Aryens) arrivent de l'Asie centrale et envahissent le nord de l'Inde ; elles y installent une communauté linguistique (sanskrit) et culturelle.
  • 1800 avant J.-C. Début de l'écriture des Veda, livres sacrés de l'hindouisme.
  • entre 1500 et 800 avant J.-C. Rigveda, le plus ancien des quatre textes sacrés du védisme.
  • 800 avant J.-C. La médecine traditionnelle de l'Inde prend son essor.
  • de 700 à 300 avant J.-C. Upanishad, ensemble de textes sacrés hindous de la fin de la période védique.
  • de 600 avant J.-C. à 300 après J.-C. Le Mahabharata, épopée sanskrite.
  • VIe-Ve s. avant J.-C. Les Indo-Aryens se répandent dans l'ensemble de la plaine Indo-Gangétique et dans le sud du pays.
  • vers 528 avant J.-C. Bodhi (illumination) de Siddhartha Gautama, qui devient le suprême Bouddha et commence à prêcher la doctrine du bouddhisme.
  • 527 avant J.-C. Mort de Mahavira, fondateur du jaïnisme.
  • Ve s. avant J.-C. Ramayana, épopée indienne attribuée au poète Valmiki.
  • vers 320 avant J.-C. Fondation du premier grand Empire indien, celui des Maurya, par Candragupta (ou Chandragupta).
  • 303 avant J.-C. Séleucos Ier abandonne à l'Indien Candragupta (Chandragupta) l'Afghanistan et le Baloutchistan pakistanais actuel.
  • vers 269/233 avant J.-C. Asoka bâtit un empire qui englobe la plus grande partie de la péninsule indienne.
  • IIe s. avant J.-C. Plus anciens sanctuaires rupestres bouddhiques des monts Ajanta.
  • vers 185 avant J.-C. Pusyamitra renverse le dernier souverain Maurya et fonde la dynastie des Sunga.
  • deuxième moitié du IIe s. avant J.-C. Ménandre, roi grec de la Bactriane, pénètre dans le haut Gange jusqu'à Pataliputra (près de Patna). Sa conversion au bouddhisme entraîne une véritable synthèse entre bouddhisme et hellénisme (art gréco-bouddhique du Gandhara).
  • 100 avant J.-C. Inde : premier stupa à Sanci.
  • vers 80/75 avant J.-C. Sans doute chassés d'Asie centrale par les Chinois, les Huns auraient, à leur tour, poussé vers l'Inde des Scythes, ou Saka.
  • vers 75/vers 25 avant J.-C. Selon les Purana (épopées anonymes), règne en Inde de la dernière dynastie héritière des Maurya, les Kanva.
  • vers 40 L'Empire kushana s'étend jusqu'à Mathura (Inde).
  • 78-120 L'Empire kushana atteint son apogée sous le règne de Kaniska ; il s'étend de la mer d'Aral à l'État du Mysore.
  • IIIe s. L'Inde du Nord connaît une période d'anarchie politique ; fin du royaume Andhra.
  • entre le IVe s. et le VIIe s. Kama-sutra, traité de l'art d'aimer écrit en sanskrit.
  • 320 En Inde, Candragupta Ier fonde la dynastie Gupta.
  • vers 330 Samudragupta succède à son père, Candragupta. Il étend son empire du Bengale à Madras.
  • vers 375 Candragupta II succède à Samudragupta. Son empire s'étend à la quasi-totalité de l'Inde septentrionale. Sous son règne, la culture et l'art hindous sont très florissants.
  • 399 Voyage du premier pèlerin chinois Fa Xian vers l'Inde bouddhique.
  • 415-455 Règne en Inde de Kumaragupta, qui doit lutter au nord-ouest contre des invasions de Huns Hephthalites.
  • 455 - vers 467 Règne en Inde de Skandagupta, qui arrête de façon décisive les Huns en 455.
  • vers 606-647 Règne de Harsavardhana, qui devient le souverain le plus puissant de l'Inde du Nord et entretient des relations amicales avec la Chine.
  • 610-642 Règne de Pulakesin II, de la dynastie des Calukya (ou Chalukya) occidentaux. Il domine toute l'Inde du Sud pendant quelques années, mais les Pallava parviennent à recouvrer leur puissance.
  • 629-645 Pèlerinage du moine bouddhiste chinois Xuanzang en Inde.
  • 648 Expédition chinoise en Inde pour régler la succession au trône du Magadha.
  • 671-695 Pèlerinage du moine bouddhiste chinois Yijing en Inde.
  • 720-755 Construction du Kailasa d'Ellora (Maharashtra), temple sivaïte, chef-d'œuvre de l'art rupestre indien.
  • 755 La dynastie Rashtrakuta succède aux Calukya (ou Chalukya) au Maharashtra (Inde).
  • vers 770 Avènement de Dharmapala qui règne sur le Bengale et étend son royaume jusqu'à Kanauj. Il fonde de nombreux monastères bouddhistes.
  • IXe s. En Inde du Nord, la lutte des dynasties Rashtrakuta, Pratihara et Pala se poursuit pendant tout le siècle.
  • fin du IXe s. Disparition de la dynastie Pallava qui régnait dans le sud du Deccan (Tamil Nadu) et début de l'expansion de la dynastie Cola à partir de Thanjavur (Tanjore).
  • Xe s. Temple Mukteswara, à Bhubaneswar.
  • 907-953 Le roi Parantaka, de la dynastie Cola (ou Chola), étend son pouvoir dans l'Inde du Sud.
  • milieu du Xe s. Masudi parcourt la Perse, l'Inde, Ceylan (Sri Lanka) et les côtes de la mer de Chine.
  • 973 Fondation de la dynastie des Calukya (ou Chalukya) orientaux dans le sud du Deccan.
  • fin du Xe s. La monarchie d'Anuradhapura à Ceylan (Sri Lanka) est renversée par le roi Rajaraja, de la dynastie indienne des Cola.
  • 1001-1027 Mahmud de Ghazni entreprend de nombreuses campagnes dans l'Inde du Nord et en rapporte un riche butin.
  • vers 1006 Création de la dynastie Hoysala au Mysore.
  • 1021-1022 Rajendra, de la dynastie Cola, remonte la côte est de l'Inde jusqu'au Bengale et atteint la vallée du Gange.
  • 1070 Le prince cinghalais Vijayabahu libère Ceylan (Sri Lanka) de la domination Cola.
  • XIIe s. En Inde, déclin des Cola et ascension des Hoysala.
  • 1193 Victorieux des Rajput, Muhammad de Ghor prend Delhi, d'où les Ghurides poursuivront leur expansion.
  • 1206 Création du sultanat de Delhi par les esclaves turcs qui renversent les Ghurides.
  • 1290 Avènement de la dynastie afghane des Khaldjià Delhi ; elle soumettra au tribut plusieurs États de l'Inde du Sud.
  • 1301-1315 Expansion du sultanat de Delhi, gouverné par Ala al-Din Khaldji depuis 1296 ; celui-ci repousse les Mongols, soumet les chefs rajput et élimine du sud de l'Inde les Yadava et les Pandya.
  • 1325-1351 Apogée puis début du déclin du sultanat de Delhi sous Muhammad ibn Tughluq ; il doit payer un tribut aux Mongols et perd le contrôle de l'Inde du Sud.
  • 1333-1347 Voyages et séjours d'Ibn Battuta en Inde, à Ceylan (Sri Lanka), dans l'Insulinde et en Chine.
  • 1336 Création de l'empire hindouiste de Vijayanagar (Karnataka) par Harihara Ier.
  • 1347 Fondation du sultanat musulman des Bahmanides dans le nord du Deccan.
  • 1398 Campagne de Timur Lang (Tamerlan) dans l'Inde du Nord. Le sultanat de Delhi est ruiné et devient l'une des principautés de l'Inde du Nord où se développent d'autres États rajput ou musulmans.
  • 1401 Le Gujerat et, en 1403, le Malva (Madhya Pradesh et Rajasthan) deviennent des sultanats indépendants de Delhi.
  • XVe s. Dans l'Inde du Sud, le royaume de Vijayanagar connaît de nombreuses luttes de succession ; il est en conflit pendant 125 années avec l'Orissa.
  • 1458-1481 Apogée du sultanat bahmanide en Inde ; il mène des campagnes victorieuses qui lui permettent d'annexer la région de Goa.
  • 1488 Depuis l'Éthiopie, P. da Covilhã se rend en Inde.
  • 1498 Le navigateur portugais Vasco de Gama atteint l'Inde à Calicut en étant passé par la route du Cap.
  • 1501 Expédition en Inde de P. A. Cabral.
  • 1510 Conquête de Goa par le Portugais A. de Albuquerque.
  • 1526 Baber, d'origine turque, fonde à Delhi la dynastie musulmane des Moghols.
  • 1556 Début du règne de l'empereur moghol Akbar.
  • 1565 Destruction de l'empire de Vijayanagar.
  • 1576 Conquête du Bengale par Akbar.
  • 1586 Conquête du Cachemire par l'empereur moghol Akbar.
  • 1600 Fondation de la Compagnie anglaise des Indes orientales.
  • 1602 Fondation de la Compagnie hollandaise des Indes orientales.
  • 1605 Djahangir succède à Akbar à la tête de l'Empire moghol.
  • 1620-1621 Le chah de Perse Abbas Ier le Grand enlève Kandahar au Grand Moghol.
  • 1631-1641 Construction du Tadj Mahall sous le règne de Chah Djahan.
  • 1638-1668 Voyage de J.-B. Tavernier dans l'Inde et l'Insulinde.
  • 1639 La Compagnie anglaise des Indes orientales établit un comptoir à Madras.
  • 1658 Avènement de Aurangzeb, qui portera l'Empire moghol à son apogée.
  • 1664 Fondation de la Compagnie française des Indes orientales.
  • 1674 Début de l'expansion des princes marathes sous l'impulsion de Sivaji Bhonsle, dans le Deccan.
  • 1686-1687 Annexion de Bijapur et de Golconde par l'empereur moghol Aurangzeb.
  • 1690 Établissement d'un comptoir de la Compagnie anglaise des Indes orientales à Calcutta.
  • 1736 Nader Khan dépose le dernier séfévide, Abbas III, et se proclame chah d'Iran. Il se lancera dans une politique de conquêtes (Afghanistan, Inde, Iraq).
  • 1742-1754 Dupleix, gouverneur général des établissements français dans l'Inde, soumet à l'influence française le Carnatic et le Deccan.
  • 1752-1760 Règne de Alaungpaya, qui reconstitue l'Empire birman après le sac de sa capitale, Ava, par les Môn et conquiert le Manipur.
  • 1756-1763 Guerre de Sept Ans, qui oppose l'Angleterre et la Prusse à la France, l'Autriche et la Russie, et se termine par les traités de Paris et d'Hubertsbourg. Durant cette guerre, les colons américains aident les Anglais à chasser les Français du Canada.
  • 1757 Victoire du Britannique Clive sur le nabab du Bengale à Plassey.
  • 1761 Bataille de Panipat entre les armées marathes et les troupes d'Ahmad Chah Durrani, fondateur de première monarchie afghane indépendante. Début du déclin des Marathes.
  • 1761 Capitulation de Lally à Pondichéry devant les Anglais.
  • 1801-1839 Ranjit Singh gouverne le royaume sikh du Pendjab.
  • 1819 Fin des guerres contre les Marathes, dont les territoires sont annexés par la Compagnie anglaise des Indes orientales. Occupation de Singapour par cette dernière.
  • 1853 Débuts en Inde du chemin de fer et du télégraphe.
  • 1857-1858 Révolte des cipayes aux Indes.
  • 1858 Transfert de l'Inde de la Compagnie anglaise des Indes orientales à la Couronne britannique.
  • 1861 Protectorat britannique sur le Sikkim.
  • 1876 En Angleterre, Disraeli fait proclamer la reine Victoria, impératrice des Indes.
  • 1885 Création du Congrès, parti nationaliste de l'Inde.
  • 1885 Troisième guerre anglo-birmane. La Birmanie est annexée à l'empire des Indes (1886).
  • 1906 Création de la Ligue musulmane pour la défense des musulmans de l'Inde.
  • 1920-1922 En Inde, première campagne de désobéissance civile, dirigée par le Mahatma Gandhi. Grève de la faim de Gandhi pour la reconnaissance des droits des intouchables.
  • 1930-1933 Seconde campagne de désobéissance civile organisée par le Mahatma Gandhi en Inde (mars 1930 : « marche du sel »).
  • 1935 Government of India Act accordant l'autonomie aux provinces indiennes.
  • 1937 Victoire du parti du Congrès aux élections en Inde. Radicalisation des revendications de la Ligue musulmane.
  • 1942 Mouvement antibritannique « Quit India » en Inde.
  • 1947 Indépendance de l'Inde et partition en deux États : le Pakistan à majorité musulmane, l'Inde à majorité hindoue.
  • 1947-1964 Nehru, Premier ministre de l'Inde.
  • 1948 Assassinat de Gandhi.
  • 1950 Constitution faisant de l'Inde un État fédéral, laïque et parlementaire. Nehru demeure Premier ministre.
  • 1971 Sécession du Pakistan-Oriental, qui devient un État indépendant, le Bangladesh. Elle est à l'origine de la troisième guerre indo-pakistanaise.
  • 1984 Assassinat d'Indira Gandhi, présidente du parti du Congrès et Premier ministre de l'Inde, par des extrémistes sikhs.
  • 1984 Catastrophe de Bhopal en Inde, due à une fuite de gaz mortel dans une usine fabriquant de l'insecticide.
  • 1989 En Inde, émeutes antimusulmanes des hindous.
  • 1989 Mère Teresa fonde à Calcutta la congrégation des missionnaires de la charité.
  • 1998 Essais nucléaires en Inde et au Pakistan (mai).
  • 2004 La coalition du parti du Congrès (13 mai), dirigée par Sonia Gandhi, remporte les élections ; Manmohan Singh, un économiste sikh, devient Premier ministre de l'Inde.
Voir plus