faux, fausse

adjectif

(latin falsus, de fallere, tromper)

Définitions de faux


  • Qui est contraire à ce qui est vrai, qui comporte une erreur, qui manque de justesse, de logique, ou qui n'est pas justifié par les faits : Partir d'un principe faux. Il est faux de penser qu'il n'a rien vu.
  • Qui n'a pas de raison d'être, qui est sans fondement ; injustifié : Éprouver de fausses craintes.
  • Qui n'est qu'une imitation, qui n'est pas original, naturel ou authentique (avec ou sans intention frauduleuse) : Des fausses perles. Un faux nom. Un faux tableau.
  • Se dit d'un objet qui en simule un autre : Une fausse barbe.
  • Qui est équivoque, ambigu : Se trouver dans une situation fausse.
  • Se dit d'un sentiment qui n'est pas réellement éprouvé, qui est feint, simulé : Une fausse naïveté.
  • Qui dissimule ses sentiments réels, qui cherche à tromper : Un homme faux. Un regard faux.
  • Qui n'a que l'apparence de l'objet dont il porte le nom, qui n'en a ni le rôle ni l'utilité : Fausse poche.
  • Qui se fait passer pour ce qu'il n'est pas, qui n'est pas conforme au nom qu'on lui donne ou qu'il porte : Un faux inspecteur de police. Une fausse science.
  • Se dit d'un instrument de musique qui n'est pas conforme aux règles de l'harmonie ; se dit d'une voix, d'une interprétation qui ne sont pas dans le ton juste : L'accompagnement est complètement faux.
  • Se dit d'un instrument de mesure qui n'est pas exact : La balance est fausse.

Expressions avec faux



  • Fausse couleur,

    procédé de traitement d'image, dans lequel les rayonnements sont traduits de façon décalée par rapport aux longueurs d'onde originales, dans le but de visualiser certains phénomènes. (On l'utilise notamment en télédétection aérospatiale.)
  • Fausse monnaie,

    contrefaçon ou altération des monnaies, des effets du Trésor ou des billets de banque, français ou étrangers, qui constituent un crime.
  • Faux jeton, ou, dans la langue populaire, faux derche, faux cul,

    personne hypocrite, sournoise, déloyale.

Synonymes et contraires de faux


Qui est contraire à ce qui est vrai, qui comporte une erreur,...

Synonymes :

Contraires :

Qui n'a pas de raison d'être, qui est sans fondement ; injustifié.

Synonymes :

Contraires :

Qui n'est qu'une imitation, qui n'est pas original, naturel...

Synonymes :

  • contrefait - falsifié - truqué

Contraires :

  • authentique - vrai

Se dit d'un objet qui en simule un autre.

Synonymes :

Contraire :

Qui est équivoque, ambigu.

Synonymes :

Contraires :

Se dit d'un sentiment qui n'est pas réellement éprouvé, qui...

Synonymes :

Contraires :

Qui dissimule ses sentiments réels, qui cherche à tromper.

Synonymes :

Contraires :

Qui n'a que l'apparence de l'objet dont il porte le nom, qui n'en...

Synonymes :

Qui se fait passer pour ce qu'il n'est pas, qui n'est pas conforme...

Synonymes :

  • imité - simulé

Contraires :

Homonymes de faux


  • fau nom masculin
  • faut forme conjuguée du verbe falloir
  • faux nom féminin

Homonymes des variantes de faux


    fausse

  • fausse forme conjuguée du verbe fausser
  • faussent forme conjuguée du verbe fausser
  • fausses forme conjuguée du verbe fausser
  • fosse nom féminin

Difficultés de faux


  • ORTHOGRAPHE

    On écrit avec un trait d'union les noms masculins : faux-bord, faux-filet, faux-fuyant, faux-monnayeur, faux-pont, faux-semblant et faux-sens. À l'exception de faux-sens, invariable, tous ces mots s'écrivent au pluriel avec un s au deuxième élément. Pour faux bourdon / faux-bourdon et porte-à-faux / en porte à faux, → bourdon, porte-à-faux.
    On écrit sans trait d'union : un faux plafond, un faux col, un faux pli, ainsi que la locution adverbiale à faux : l'accusation portait à faux.


Citations avec faux


  • René Descartes (La Haye, aujourd'hui Descartes, Indre-et-Loire, 1596-Stockholm 1650)
    Je réputais presque pour faux tout ce qui n'était que vraisemblable.
    Discours de la méthode
  • Alphonse de Prât de Lamartine (Mâcon 1790-Paris 1869)
    Rien n'est vrai, rien n'est faux ; tout est songe et mensonge,
    Illusion du cœur qu'un vain espoir prolonge.
    Nos seules vérités, hommes, sont nos douleurs.

    Harmonies poétiques et religieuses, le Tombeau d'une mère
  • Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont (Montevideo 1846-Paris 1870)
    Rien n'est faux qui soit vrai ; rien n'est vrai qui soit faux. Tout est le contraire de songe, de mensonge.
    Poésies, II
  • Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz (Montmirail 1613-Paris 1679)
    […] L'expérience nous fait connaître que tout ce qui est incroyable n'est pas faux.
    Mémoires
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Tout ce que l'on dit de nous est faux ; mais pas plus faux que ce que nous en pensons. Mais d'un autre faux.
    Autres Rhumbs, Gallimard
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Ce qui a été cru par tous, et toujours, et partout, a toutes les chances d'être faux.
    Moralités, Gallimard

Mots proches

Lequel de ces mots contient un « m » ?