couvrir

verbe transitif CONJUGAISON

(latin cooperire, de operire, couvrir)

Définitions de couvrir


  • Placer, disposer quelque chose sur quelque chose d'autre ou sur quelqu'un, en particulier pour le protéger ou le cacher à la vue : Couvrir un lit avec un dessus-de-lit. Couvrir le corps d'un blessé d'une couverture.
  • Placer sur un récipient, un plat quelque chose (couvercle) qui permette d'en fermer l'ouverture supérieure : Couvrir une casserole.
  • Répandre quelque chose en grande quantité sur une surface : Couvrir un mur d'inscriptions.
  • Être placé, posé sur quelque chose de telle sorte qu'il le cache à la vue, ou être répandu en grande quantité sur la surface de quelque chose, sur le corps de quelqu'un : La jupe couvre juste le genou. Des cicatrices lui couvraient tout le corps.
  • Avoir la propriété de bien pouvoir s'étendre, s'étaler sur une surface : Peinture qui couvre bien.
  • Mettre à quelqu'un suffisamment de vêtements pour qu'il ait chaud : Sa mère le couvre trop.
  • Donner quelque chose à quelqu'un à profusion, l'en combler : Couvrir une femme de bijoux.
  • Faire que quelqu'un éprouve fortement un sentiment (surtout désagréable) ; accabler : Couvrir quelqu'un de honte.
  • Dominer un bruit, un son, faire qu'il soit mal perçu, entendu, en parlant d'autres bruits : L'orchestre couvrait la voix de la chanteuse.
  • Cacher quelque chose à la connaissance de quelqu'un, le dissimuler : Sa gaieté couvrait un profond désappointement.
  • Comprendre quelque chose, des choses, les englober : Le prix couvre à la fois la livraison et l'entretien.
  • Embrasser une durée, une superficie : Sa propriété couvre dix hectares.
  • Parcourir une distance en tant de temps : Il a couvert les cinq kilomètres en une heure.
  • S'occuper d'un secteur d'activité, en être responsable : Un représentant qui couvre le sud de la France.
  • Assurer une information complète et directe sur un événement, en parlant d'un journaliste (d'après l'anglais to cover) : Il est chargé de couvrir le procès.
  • Assurer le paiement de frais, de dépenses en les compensant, en les équilibrant : Ses recettes ne couvrent plus ses dépenses.
  • Protéger quelqu'un de l'ennemi, de l'adversaire, le plus souvent en détournant l'attention de ce dernier : Couvrir ses arrières.
  • Assurer la protection de quelqu'un, prendre la responsabilité de ses actions, le mettre à l'abri de poursuites, d'accusations : Le ministre a couvert l'erreur du préfet.
  • Garantir, assurer les conséquences financières d'un risque, d'un dégât.
  • S'accoupler à une femelle, en parlant de l'animal mâle.
  • Fixer son regard sur quelqu'un, quelque chose, embrasser quelque chose par la vue : Elle nous couvrait d'un regard affectueux.
  • En parlant d'un émetteur, desservir des récepteurs situés dans une zone déterminée.
  • Jeux

    1.  Au jacquet, mettre une flèche.

    2.  Mettre une carte sur celle qui est jouée par l'adversaire.


Expressions avec couvrir



  • Couvrir un emprunt,

    en assurer la souscription complète.
  • Droit

    Couvrir une enchère,

    surenchérir.

    Couvrir une prescription,

    l'interrompre.
  • Jeux

    Couvrir l'échec,

    le faire cesser en interposant une autre pièce entre la pièce attaquée et celle qui attaque.

    Couvrir son jeu,

    tenir son jeu caché.

    Couvrir une carte,

    mettre un enjeu sur cette carte.

    Couvrir un enjeu,

    tenir cet enjeu.

Synonymes et contraires de couvrir


Placer, disposer quelque chose sur quelque chose d'autre ou...

Synonymes :

Contraire :

Placer sur un récipient, un plat quelque chose (couvercle)...

Synonyme :

Répandre quelque chose en grande quantité sur une surface.

Synonymes :

Contraires :

Mettre à quelqu'un suffisamment de vêtements pour qu'il ait...

Synonymes :

Dominer un bruit, un son, faire qu'il soit mal perçu, entendu,...

Synonymes :

Contraires :

Cacher quelque chose à la connaissance de quelqu'un, le dissimuler.

Synonymes :

Contraires :


Difficultés de couvrir


  • CONJUGAISON

    Comme ouvrir.

Mots proches

Parmi les mots suivants, lequel est bien écrit et ne comprend réellement que des « i » ?