En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

guerres puniques

La première guerre punique
La première guerre punique

Les trois guerres qui opposèrent Rome à Carthage entre 264 et 146 avant J.-C.

La première guerre punique (264-241). Malgré les traités avec Carthage, Rome est amenée à intervenir en Sicile, où les Grecs souffrent de la pression carthaginoise. Rome occupe Messine (264), puis Agrigente (262), tandis qu'elle s'allie à Hiéron de Syracuse. La construction d'une flotte de guerre lui permet de remporter une victoire navale à Myles (260). Après l'échec d'une expédition en Afrique (défaite et capture du général Regulus, 255), et d'autres revers sur mer, Rome gagne une bataille décisive au large des îles Égates (241). Carthage doit verser une indemnité et renoncer à la Sicile et aux îles Égates et Lipari (paix de 241). Rome profite alors des difficultés de son adversaire (révolte des mercenaires) pour prendre la Corse et la Sardaigne. En revanche, Carthage entreprend la conquête de l'Espagne. Rome s'en inquiète et un traité limite l'expansion punique à la limite de l'Èbre (226).

La deuxième guerre punique (218-201). En 219, le chef carthaginois Hannibal s'empare de la ville de Sagonte, alliée à Rome. Hannibal, partant d'Espagne (218), gagne l'Italie par la voie de terre pour y porter la guerre avec une armée équipée de 37 éléphants. Ses victoires successives (dans le Tessin, sur la Trébie, fin 218), en Cisalpine, puis au lac Trasimène (217), à Cannes (216), amènent les alliés italiques du Sud à lâcher Rome au profit d'Hannibal, qui obtient aussi l'alliance de Philippe V de Macédoine. En 212, Hannibal réussit à prendre Tarente et à battre les Romains à Capoue. Il est cependant bloqué en Italie méridionale, sans renforts de Carthage et ne peut empêcher Rome de reprendre Capoue (211). Syracuse et toute la Sicile, qui avait pris le parti de Carthage, tombent aux mains du consul Claudius Marcellus, et P. Cornelius Scipion, passé en Espagne, prend Carthagène (209). Hasdrubal, frère d'Hannibal, venu avec une armée de renfort, est battu et tué sur les bords du Métaure (207). Hannibal se replie sur Crotone. Rome attaque Carthage en Afrique même, où Scipion débarque en 204 et trouve un allié dans le prince numide Masinissa. Hannibal est rappelé en Afrique (203). Magon, un autre frère d'Hannibal, tente vainement de créer une diversion en débarquant en Ligurie. Hannibal est vaincu par Scipion à Zama (202). Carthage, vaincue, cède l'Espagne, livre sa flotte, promet de verser 10 000 talents et s'engage à n'entreprendre aucune guerre sans le consentement de Rome (201). Peu après, elle exile Hannibal.

La troisième guerre punique (149-146). Caton, qui visite Carthage vers 153, s'alarme de son redressement économique et prêche sa destruction. Les conflits entre Carthage et Masinissa provoquent un réarmement interdit par le traité de 201. C'est le prétexte de la guerre, qui se déroule en Afrique. Scipion Émilien parvient à isoler la ville de Carthage, qui est rasée.