Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches


Expressions avec guerre

 guerre

nom féminin

(germanique *werra, dispute)



  • Familier.

    À la guerre comme à la guerre,

    il faut s'accommoder des circonstances, si difficiles soient-elles.
  • (C'est) de bonne guerre,

    se dit d'un comportement habile et rusé, qui répond à une attaque, une critique, une concurrence et qu'on considère comme légitime.
  • De guerre lasse,

    à bout de résistance ; en renonçant par lassitude.
  • Entrer en guerre,

    la commencer.
  • État de guerre,

    situation d'une nation qui, avec ou sans déclaration de guerre, a ouvert les hostilités contre une ou plusieurs autres nations.
  • Faire la guerre,

    participer à la lutte armée pendant la guerre ; adresser à quelqu'un des reproches, s'attaquer à lui sur un point particulier de sa conduite.
  • Faire la guerre à, partir en guerre contre,

    attaquer quelque chose avec violence pour le faire disparaître : Faire la guerre aux préjugés.
  • Fait de guerre,

    action militaire méritoire.
  • Guerre bactériologique,

    utilisation d'agents biologiques à des fins militaires.
  • Guerre éclair,

    nom donné aux opérations menées par la Wehrmacht en Europe en 1939-1941 entraînant la décision en quelques jours ; toute opération militaire présentant les mêmes caractéristiques. (Calque de l'allemand Blitzkrieg.)
  • Guerre froide,

    état de tension internationale prolongée, dû à une politique d'hostilité entre deux adversaires, qui ne va pas jusqu'au conflit armé (l'expression est employée depuis le « coup de Prague » de 1948) ; état de tension, d'hostilité, sans manifestation violente, entre deux personnes, deux groupes.
  • Guerre nucléaire, biologique, chimique, ou guerre N.B.C.,

    forme de guerre où seraient employés ces types d'armes.
  • Guerre ouverte,

    hostilité déclarée.
  • Guerre privée,

    guerre que les seigneurs se livraient pour régler leurs litiges ou réaliser une conquête. (Fréquentes et ruineuses, elles furent limitées par l'Église à partir de la fin du Xe s. par la paix de Dieu et la trêve de Dieu, puis interdites par la royauté [1258, 1311], interdiction qui ne fut respectée qu'au cours du XIVe s. avec l'affermissement de l'autorité royale.)
  • Guerre sainte,

    guerre menée au nom de motifs religieux.
  • Guerre totale,

    forme de guerre s'étendant à la totalité des activités de la nation et visant à l'anéantissement de l'adversaire.
  • Littéraire.

    Homme de guerre, gens de guerre,

    soldat(s).
  • Lois de la guerre,

    ensemble des conventions, règles et coutumes destinées à humaniser la guerre.
  • Nom de guerre,

    pseudonyme sous lequel un écrivain, un artiste se fait connaître du public.
  • Petite guerre,

    guerre d'escarmouches ; simulacre de combat, de conflit.
Militaire
  • Guerre de mouvement,

    guerre qui repose sur l'emploi d'unités mécanisées se déplaçant rapidement là où il n'y a pas de front fixe (s'oppose à guerre de position).
  • Guerre de position,

    phase d'un conflit où, les forces en présence étant sensiblement égales et disposées selon des fronts continus, les opérations militaires deviennent statiques (par opposition à guerre de mouvement).