courir

verbe intransitif CONJUGAISON

(latin currere)

Définitions de courir


  • Se déplacer rapidement, en s'appuyant alternativement sur une jambe puis sur l'autre ou sur une patte puis sur l'autre : Le chien courait plus vite que nous.
  • Parcourir une distance en courant, au pas de course : Il a couru trois kilomètres.
  • Aller vite quelque part : Tout Paris court voir ce spectacle.
  • S'activer en se pressant ; se dépêcher : J'ai couru toute la journée, je suis fatiguée.
  • Participer à une course ; faire de la course : Il court sur quelle voiture aux 24 Heures du Mans ?
  • En parlant de quelque chose, se déplacer rapidement dans un lieu, parcourir ce lieu rapidement : Ses doigts courent sur le clavier du piano.
  • Littéraire. En parlant de lignes, de formes, s'étendre, être disposées dans un lieu, sur une surface de telle manière qu'une impression de mouvement est donnée ; parcourir, sillonner : Routes qui courent dans la campagne.
  • En parlant de l'imagination, de la pensée, se développer, fonctionner librement ; errer, vagabonder : Il laissait son imagination courir.
  • Se répandre, se propager dans le public : Le bruit court qu'il va démissionner.
  • En parlant d'un contrat, être en vigueur : Le bail court à partir du 1er janvier.
  • Aller tout droit à un état pénible, un échec, être proche de tomber dans cet état, de connaître cet échec : Vous courez à la faillite. Il court à sa perte.
  • Marine

    1.  En parlant d'un bâtiment, marcher, faire route.

    2.  En parlant de la côte, s'infléchir.


Expressions avec courir



  • Courir à toutes jambes, ventre à terre, à fond de train, à perdre haleine, comme un dératé, comme un lièvre, comme un perdu,

    courir très vite.
  • Courir (encore, toujours),

    en parlant de quelqu'un qui s'est échappé ou qui est en fuite, recherché par quelqu'un ou par la police, être toujours en fuite.
  • Populaire. Courir (sur le système, sur le haricot) à quelqu'un,

    l'ennuyer, l'importuner, l'agacer fortement.
  • En courant,

    à la hâte, superficiellement : Lire un livre en courant.
  • Familier. Laisser courir,

    laisser quelque chose se poursuivre en ne s'en préoccupant pas, en n'y faisant pas attention ; laisser tomber.
  • L'année, le mois qui court,

    qui est en cours, l'année, le mois dans lesquels on se situe.
  • Par le(s) temps qui cour(en)t,

    dans les circonstances, la conjoncture actuelles, dans le temps présent.
  • Familier. Pouvoir (toujours) courir,

    se dit lorsqu'on est persuadé que quelqu'un n'aura pas ce qu'il recherche ou qu'il se heurtera à un refus catégorique.

Synonymes et contraires de courir


Se déplacer rapidement, en s'appuyant alternativement sur...

Synonymes :

  • détaler (familier) - filer - foncer (familier) - trotter - voler (littéraire)

Contraire :

  • marcher

Aller vite quelque part.

Synonymes :

S'activer en se pressant ; se dépêcher.

Synonymes :

En parlant de l'imagination, de la pensée, se développer,...

Synonyme :

  • galoper

Homonymes des variantes de courir



    courent

  • cour nom féminin
  • courre verbe
  • cours nom masculin
  • court adjectif
  • court adverbe
  • court nom masculin

    cours

  • cour nom féminin
  • courre verbe
  • cours nom masculin
  • court adjectif
  • court adverbe
  • court nom masculin

    court

  • cour nom féminin
  • courre verbe
  • cours nom masculin
  • court adjectif
  • court adverbe
  • court nom masculin

Difficultés de courir


  • ORTHOGRAPHE

    Avec un seul r, en dépit de l'étymologie (latin currere). - Courir est apparu assez tardivement en français. Au xiiie s., on disait courre. Courir n'est apparu qu'un siècle plus tard, probablement par analogie avec les infinitifs des verbes en -ir (mourir, finir, etc.). Au xviie s., les deux formes étaient employées concurremment sauf dans certaines expressions où courir n'était pas admis. Aujourd'hui, courre n'est plus en usage que dans le vocabulaire de la chasse : chasse à courre ; laisser courre les chiens ; le laisser-courre (sonnerie de trompe) ; le courre du renard, du sanglier, du cerf.

  • CONJUGAISON

    Attention au futur et au conditionnel : je courrai et je courrais (avec deux r).

  • REGISTRE

    Il lui court après. On peut dire il court après son frère ou il court après lui. Mais il lui court après (avec la préposition sans complément) est familier.

    Courir les garçons, les filles (= rechercher les aventures amoureuses) est familier.


Citations avec courir


  • Jean Cocteau (Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963)
    Académie française, 1955
    Courir plus vite que la beauté.
    Journal d'un inconnu, Grasset
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Va, cours, vole et nous venge.
    Le Cid, I, 5, Don Diègue
  • René Descartes (La Haye, aujourd'hui Descartes, Indre-et-Loire, 1596-Stockholm 1650)
    Ceux qui ne marchent que fort lentement peuvent avancer beaucoup davantage, s'ils suivent toujours le droit chemin, que ne font ceux qui courent, et qui s'en éloignent.
    Discours de la méthode
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Rien ne sert de courir ; il faut partir à point.
    Fables, le Lièvre et la Tortue
  • Benjamin Péret (Rezé, Loire-Atlantique, 1899-Paris 1959)
    Courez vite et songez peu.
    Le Grand Jeu, le Travail anormal , Gallimard

Mots proches

Comment s'accorde l'adjectif « chic » ?