En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

profit

(latin profectus, de proficere, progresser)

Gain réalisé sur une opération ou dans l'exercice d'une activité.

Le profit constitue la différence entre l'ensemble des recettes réalisées par une entreprise et l'ensemble des charges de celle-ci, liées à la production et à la vente des biens et des services qu'elle offre. Apparemment simple, la définition comptable du profit reste toutefois liée à la question politique de l'affectation de ce surplus.

La composition du profit

Le profit peut être utilisé à des fins diverses : versement de dividendes aux actionnaires en rémunération du capital apporté ; constitution de réserves ; investissement par le biais de l'autofinancement ; augmentation de salaires ; octroi de primes, etc. La mesure de l'étendue du profit doit donc prendre en compte l'ensemble de ses emplois.

La distinction faite par les théoriciens de l'école classique entre profit brut et profit pur permet d'en affiner la notion. Le second correspond au premier diminué du montant de l'intérêt que l'entrepreneur aurait pu obtenir en plaçant son capital ailleurs que dans son entreprise, du salaire qu'il aurait pu gagner dans une autre entreprise et du montant du loyer de l'immeuble occupé par l'entreprise.

La distinction entre profit brut et profit pur, certes plus significative pour les petites entreprises personnelles que pour les grandes entreprises, permet d'isoler la rémunération de l'initiative et du risque propres à l'entrepreneur, qui constitue un revenu distinct du salaire, de la rente ou de l'intérêt.

La légitimité du profit

Pour les théoriciens libéraux, le profit rémunère l'esprit d'entreprise, notamment la capacité à innover et à prendre des risques afin de créer une situation bénéfique pour l'entreprise. Mais il récompense aussi la faculté de l'entrepreneur à profiter du contexte qui s'offre à lui pour défendre la situation de son entreprise à un moment donné.

Pour les économistes marxistes, le profit représente la plus-value dégagée par l'entreprise qui tente de minimiser ses charges – notamment les salaires qu'elle verse – et de maximiser ses recettes – c'est-à-dire le prix de ses produits. L'analyse marxiste condamne l'illégitimité de ce bénéfice tiré par l'entreprise de sa position au sein de l'économie. L'expérience a toutefois montré, même dans les pays à économie socialiste, que l'absence de perspective de profit pour l'entreprise a des conséquences sur le dynamisme de ses membres.

En résumé, il est possible d'affirmer que le profit est indissociable de la fonction d'entrepreneur dans la mesure où il représente l'espoir nécessaire de récompense qui justifie la création ou le développement de l'entreprise. Il stimule et récompense la mise en œuvre par l'entrepreneur des capacités indispensables au bon fonctionnement de son entreprise, notamment de sa capacité d'anticipation, qui conditionne à son tour le dégagement par celle-ci d'un profit.