En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

fordisme

(de H. Ford, nom propre)

Théorie d'organisation industrielle que l'on doit à Henry Ford, et visant à accroître la productivité par la standardisation des produits et par une nouvelle organisation du travail.

Dans le domaine de la production, il s'agit pour le fordisme de standardiser le maximum de pièces pour pouvoir les produire en grande série. Le travail doit être organisé en grandes unités de production avec une succession d'opérations elles aussi standardisées et parcellisées au maximum. L'aboutissement de ce type d'organisation est le travail à la chaîne. Le fordisme est ainsi un prolongement du taylorisme.

La politique commerciale qui accompagne cette théorie de la production de masse est l'ouverture complète des marchés, aussi bien vers de nouvelles couches sociales sur le marché intérieur que vers l'exportation dans tous les pays du globe. Ainsi, les gains de productivité sont en partie redistribués sous forme d'augmentations salariales, afin d'offrir de nouveaux débouchés aux marchandises produites.

Les économistes de l'école de la Régulation ont qualifié de « fordiste » le régime d'accumulation intensive, de consommation de masse et de régulation étatique qui a prédominé dans les pays capitalistes après la Seconde Guerre mondiale, durant les « Trente Glorieuses » (1945-1975). [→ Ford (Henry).]