En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

colorant

Substance colorée, naturelle ou synthétique, qui, mise en contact avec un support, dans des conditions appropriées, se fixe sur ce dernier de façon durable en lui communiquant une certaine couleur.

Dans l'agroalimentaire

Les colorants alimentaires sont soit des constituants de plantes habituellement consommées, soit des substances extraites d'animaux ou de végétaux n'entrant pas dans l'alimentation courante, ou des substances obtenues à partir de substances naturelles mais ayant subi une transformation (caramel), ou enfin des produits de synthèse.

L'utilisation des colorants comme additifs alimentaires est sévèrement réglementée : les colorants nocifs (certains d'entre eux sont soupçonnés d'action cancérigène) sont proscrits ; les colorants dont l'innocuité est prouvée sont limités à de très faibles quantités. Certaines personnes cependant, en particulier des enfants, absorbent des quantités massives de confiseries ou de boissons colorées industriellement, alors qu'on ne connaît pas exactement les conséquences d'une telle consommation.

Pour en savoir plus, voir l'article additif alimentaire.

Dans l'industrie

À l'heure actuelle, la presque totalité des matières colorantes employées sont des dérivés des hydrocarbures aromatiques contenus dans le goudron de houille ou obtenus à partir du pétrole. Tous les hydrocarbures sont incolores, mais l'introduction d'atomes ou de groupes d'atomes non saturés, appelés chromophores, fait apparaître la couleur en transformant l'hydrocarbure en chromogène. Celui-ci est transformé en colorant par l'introduction d'un groupement appelé auxochrome. Les chromophores sont essentiellement des groupes cétoniques, nitrés, nitrosés ou azoïques ; les auxochromes dérivent des groupes aminés ―NH2 et hydroxyle ―OH.

En l'absence d'une théorie complète de la coloration, on sait seulement qu'il existe des relations très nettes entre la couleur et la constitution chimique. Les causes de l'absorption de la lumière par la matière pourraient être la rupture et la reformation de doubles liaisons, le passage d'une forme à une autre par tautomérie, des réarrangements moléculaires ou l'oscillation des électrons d'une extrémité à l'autre d'une molécule.

Parmi les colorants pour textiles, on distingue les colorants basiques, à grande vivacité et fort pouvoir de coloration, les colorants acides, surtout utilisés pour la laine, les colorants à mordants à base de chrome, qui donnent une combinaison laine-métal-colorant très solide, dans laquelle l'atome de chrome sert de lien. Les colorants au soufre et les colorants de cuve n'adhèrent aux fibres cellulosiques qu'après avoir subi une réaction chimique. Les colorants réactifs se fixent à la cellulose en établissant des liaisons covalentes, tandis que les colorants pigmentaires et plastosolubles adhèrent au tissu par l'intermédiaire d'un liant où sont dispersés des pigments colorés.

Pour colorer les matières plastiques, on emploie surtout des pigments dispersés dans le matériau à colorer. Ce sont des composés inorganiques (chromates, ferrocyanures, sulfures, oxydes) et des composés organiques (pigments azoïques, phtalocyanines, quinacridones).