Identifiez-vous ou Créez un compte

cellulose

(de cellule)

Glucide macromoléculaire qui constitue la paroi des cellules végétales.

BIOCHIMIE

Les jeunes cellules des axes végétaux ont encore une paroi extensible qui permet leur croissance en largeur ; par la suite, la paroi cellulosique devient rigide et la croissance de l'axe se poursuit par formation de nouvelles cellules.

POLYMÈRES

La cellulose est le constituant principal des fibres de coton, qui en renferment de 92 à 95 %. Dans les autres matériaux naturels fibreux, elle est souvent associée à des substances variées : lignine, matières minérales, éventuellement résines, tanins, matières grasses, matières colorantes, etc. La cellulose extraite du bois est obtenue par un simple défibrage mécanique du bois (« pâtes mécaniques » ou « mi-chimiques ») ou par un traitement chimique à la soude. C'est un polyholoside de formule brute (C6H10O5)n. Le degré de polymérisation (nombre moyen de motifs glucose par chaîne) est de l'ordre de 10 000 dans les fibres naturelles telles que le lin, le coton ou le chanvre.

La cellulose naturelle est insoluble dans l'eau et les solutions alcalines diluées, mais elle gonfle de façon plus ou moins importante dans les solutions salines et se dissout dans la liqueur de Schweitzer. Après traitement par l'acide sulfurique concentré puis lavage à l'eau, on obtient des papiers sulfurisés, ou parchemins végétaux, utilisés dans l'emballage alimentaire. Les acides minéraux très concentrés donnent, par action sur les fonctions alcool de la cellulose, des esters cellulosiques tels que la nitrocellulose. De nombreux oxydants (chlore, hypochlorites, eau oxygénée, ozone) ont une action sur la cellulose, utilisée au cours des opérations de blanchiment et de blanchissage.