En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

mer Caspienne

La plus vaste étendue d'eau continentale du globe, aux confins de l'Europe et de l'Asie, partagée entre la Russie, le Kazakhstan, le Turkménistan, l'Iran et l'Azerbaïdjan ; environ 360 000 km2.

Le niveau de la Caspienne se situe à 28 m au-dessous du niveau général des océans. Les profondeurs n'excèdent pas 25 m dans la partie septentrionale (plus de 1 000 m au S.) dont les eaux côtières gèlent en hiver, tandis que dans le bassin méridional, au pied des hautes chaînes iraniennes, les plus grands fonds dépassent 1 000 m. La salinité des eaux (13 ‰ en moyenne) croît du N. vers le S. et d'O. en E. (Les valeurs les plus fortes étaient observées dans le golfe de Kara-Bogaz Gol [aujourd'hui fermé et séparé de la Caspienne proprement dite].) Les apports fluviaux ne compensent plus les pertes par évaporation sous un climat aride et continental, entraînant une baisse du niveau de la mer et une modification de la ligne du rivage. L'aménagement de la Volga, principal tributaire de la Caspienne (barrages-réservoirs, prélèvements pour l'irrigation), l'extraction pétrolière au large de Bakou ont rompu l'équilibre écologique. Les prises de poissons de qualité (esturgeon, alose) déclinent au profit d'espèces les plus courantes (kilka), et l'activité des pêcheries s'en ressent. Les ports les plus actifs sont Bakou (en Azerbaïdjan), Astrakhan et Makhatchkala (en Russie), Atyraou (au Kazakhstan) et Turkmenbachy (au Turkménistan). Les installations du littoral sont aujourd'hui touchées par la montée du niveau de la mer.