En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

forage

Forage rotary
Forage rotary

Ensemble des techniques permettant de creuser un puits jusqu'à des profondeurs parfois très élevées.

Le procédé essentiel de l'exploration et de l'exploitation des gisements pétrolifères reste le forage rotary à la boue, malgré les progrès accomplis par le turboforage et le forage électrique, techniques qui utilisent respectivement une turbine hydraulique et un moteur électrique. Le forage rotary permet d'atteindre de grandes profondeurs dans de bonnes conditions techniques et de sécurité. Le trépan, instrument généralement muni de rouleaux dentés, est animé, au fond du puits, d'un mouvement de rotation par les tiges de forage, tiges d'acier cylindriques, creuses et vissées les unes aux autres jusqu'à la surface du sol. Des pompes à boue assurent une injection continue de boue dans le puits, afin d'évacuer les déblais de terrain découpés par le trépan au fur et à mesure de son avancement. Lorsqu'une certaine portion du puits a été forée, on est amené à en cuveler les parois, pour les maintenir, par la descente d'une colonne de tubes d'acier (le tubage du puits). Dans l'eau, où l'on a cherché à forer à des profondeurs de plus en plus grandes, les méthodes et le matériel employés ont dû évoluer pour arriver aux techniques très spéciales du forage sous-marin (ou marin). Il existe trois principaux types de structures utilisées pour les forages en mer (offshore). Pour les fonds ne dépassant guère 100 m, des plates-formes autoélévatrices, flottantes, sont remorquées sur le lieu du forage. Pour des fonds allant jusqu'à 300 m, on utilise des plates-formes semi-submersibles, dans lesquelles la plate-forme aérienne est reliée à des caissons creux, servant de flotteurs, par de grosses piles également creuses. Les navires de forage, équipés d'un système de positionnement dynamique, sont utilisés pour des fonds pouvant dépasser 1 000 m. Pour récupérer des échantillons de roche, on réalise un forage carotté avec un outil spécial, le carottier, qui est substitué au trépan de façon à remonter par tronçons de quelques décimètres de long des carottes, cylindres de roche découpés dans les terrains traversés.