En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches

Citations avec outrage

  outrage

nom masculin

(de outre 1)



  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Ce n'est que dans le sang qu'on lave un tel outrage ;
    Meurs ou tue [ ].

    Le Cid, I, 5, Don Diègue
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie fran¸aise, 1880
    Il y a des outrages qui vous vengent de tous les triomphes, des sifflets qui sont plus doux pour l'orgueil que des bravos.
    Correspondance, à Louise Colet, 1852
  • François de Malherbe (Caen 1555-Paris 1628)
    Je suis vaincu du temps ; je cède à ses outrages.
    Odes
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    Même elle avait encor cet éclat emprunté
    Dont elle eut soin de peindre et d'orner son visage,
    Pour réparer des ans l'irréparable outrage.

    Athalie, II, 5, Athalie
  • Edgar Allan Poe (Boston 1809-Baltimore 1849)
    Toute pensée, en un mot, était ressentie par eux comme un outrage personnel.
    All thought, to be brief, was very properly resented as a personal affront to themselves.
    Eureka