Des ouvrages célèbres
à nouveau consultables

Les Journaux de l'année

Tous les évènements du Monde du 1er Juillet 1966 au 31 Décembre 2003.

Allemagne de l'Ouest.

mardi 25 avril 1967

Funérailles nationales du chancelier Adenauer. Johnson et de Gaulle sont présents.

France.

jeudi 25 avril 1968

La motion de censure ne recueille que 236 voix (sur les 244 nécessaires).

France.

samedi 25 avril 1970

La vitesse limitée entre en vigueur ; première tranche de 6 000 km de routes.

Autriche.

dimanche 25 avril 1971

Franz Jonas réélu président de la République avec 52,79 % des suffrages.

France.

mardi 25 avril 1972

Augmentation de 2 % du prix des automobiles.

Les Dictionnaires thématiques

Une collection d’ouvrages pratiques pour faire le tour d’une spécialité

cresson de fontaine

Larousse agricole

Plante herbacée poussant dans l'eau douce, cultivée pour ses feuilles et ses rameaux, consommés en salade ou en potage (espèce Nasturtium officinale, famille des crucifères).
Une fosse où l'on cultive du cresson de fontaine est appelé cressonnière.

Walras (Léon)

Dictionnaire de l'économie

Économiste français (1834-1910), ancien élève de l'École des mines de Paris,il fut, parmi les pères fondateurs du marginalisme, le plus résolument favorable à la méthode mathématique.

Scarface

Dictionnaire mondial des Films

Scarface

Film policier de Howard Hawks, avec Paul Muni (Tony Camonte, alias Scarface), Ann Dvorak (Cesca), Karen Morley (Poppy), George Raft (Guido Rinaldo), Osgood Perkins (Johnny Lovo), Boris Karloff (Gaffney), C. Henry Gordon (Guarino), Vince Barnett (Angelo).

Garde nationale,

Dictionnaire de l'Histoire de France

force d'autodéfense civique créée au début de la Révolution, en 1789, et supprimée au lendemain de la Commune, en 1871.

commedia dell'arte

Dictionnaire de la Littérature

Cette forme théâtrale italienne fut d'abord (à partir du XVIe s.) nommée commedia all'improviso, ou en France, comédie italienne, comédie de masques. Ce n'est qu'au XVIIIe s. qu'elle prit le nom de commedia dell'arte. L'arte, c'est à la fois le savoir-faire, la technique et le côté professionnel des comédiens (le mot « arte » désigne aussi la corporation), lesquels sont toujours des gens de métier. La commedia dell'arte s'oppose ainsi aux représentations données dans le cadre des fêtes courtisanes ou religieuses et dont les interprètes occasionnels appartiennent au personnel des cours ou au clergé. La commedia dell'arte se caractérise par une création collective des acteurs, qui élaborent un spectacle en improvisant gestuellement ou verbalement à partir d'un canevas qui n'a pas été écrit à l'avance par un auteur et qui est toujours très sommaire : un important recueil de ces canevas a été publié en 1611 par Flaminio Scala (Teatro delle favole rappresentative). Les comédiens s'inspirent d'un sujet dramatique, emprunté à une comédie (ancienne ou moderne) ou inventé. Le schéma directeur de l'acteur (le scénario) obtenu, chaque acteur improvise, en tenant compte de lazzi caractéristiques de son rôle (indications sur des jeux de scène mimiques ou verbaux) et des réactions du public. Les troupes parcourent l'Europe en jouant dans des salles louées, sur des places publiques ou pour un prince qui les engage. Elles représentent une douzaine de types fixes, eux-mêmes divisés en deux « partis ». Le parti grave comprend les deux couples d'amoureux. Le parti ridicule est celui des vieillards comiques (Pantalone et le Dottore), le Capitano (issu du miles gloriosus de Plaute), les valets ou Zanni : ceux-ci aux noms très divers (Arlecchino, Scaramuccia, Pulcinella, Mezzottino, Scapini, Coviello, Truffaldino) se répartissent en premier Zanni (valet rusé et spirituel qui mène l'intrigue) ou en second Zanni (personnage naïf et balourd). Le parti ridicule porte toujours des masques grotesques (maschere) qui servent à désigner l'acteur par le nom de son personnage. Dans ce théâtre d'acteur (et d'actrice, ce qui est une nouveauté à l'époque), l'accent est mis sur la maîtrise corporelle, l'art de remplacer de longs discours par quelques signes gestuels et d'organiser le jeu « chorégraphiquement », c'est-à-dire en fonction du groupe et en utilisant l'espace selon une mise en scène avant la lettre. Le comédien doit s'assurer que son improvisation ne l'éloigne pas du projet narratif. Lorsque le lazzi se développe en un jeu autonome et complet, il devient un burle. Ce type de jeu préfigure le règne du metteur en scène en confiant l'adaptation des textes et l'interprétation générale à un capocomico (ou corago). Le répertoire de la commedia est très vaste. Il ne se limite pas aux canevas de comédie d'intrigue puisque ce genre se donnait précisément pour but de broder à partir d'un schéma narratif. Nouvelles, comédies classiques et littéraires (commedia erudita), traditions populaires, tout est bon pour servir de fonds inépuisable à la commedia. Ce genre a l'art de produire des intrigues variées à l'infini à partir d'un fonds limité de figures et de situations. La commedia revivifie (plus qu'elle ne détruit) les genres « nobles » mais sclérosés comme la tragédie pleine d'emphase, la comédie trop psychologique, le drame trop sérieux. Ainsi, les troupes montent des tragédies, des tragi-comédies ou des opéras (opera regia, mista ou heroica), se spécialisant (comme la Comédie-Italienne à Paris) dans la parodie des chefs-d'œuvre classiques et contemporains. Elles interprètent également des œuvres d'auteurs (Marivaux pour la troupe de Luigi Riccoboni, Gozzi et Goldoni en Italie). La commedia joue ainsi le rôle d'un révélateur de formes anciennes et d'un catalyseur pour une nouvelle manière de faire du théâtre en privilégiant le jeu et la théâtralité. C'est cet aspect vivifiant qui explique probablement l'influence profonde qu'elle a exercée sur des auteurs « classiques » comme Shakespeare, Molière, Lope de Vega ou Marivaux. Dès la fin du XVIIe s., l'art de la commedia commence à s'essouffler ; le XVIIIe s., avec son goût bourgeois et rationaliste (Goldoni, et Marivaux à la fin de sa carrière), lui porte des coups dont il ne se relèvera pas. Au XIXe s., la commedia dell'arte disparaît complètement. Elle survit aujourd'hui dans le cinéma burlesque ou le travail des clowns. La formation de ses interprètes est devenue le modèle d'un théâtre complet, fondé sur l'acteur et le collectif, redécouvrant les pouvoirs du geste et de l'improvisation (Meyerhold, Copeau, Dullin, Barrault).

nouveau-né

Larousse Médical

Enfant, depuis le jour de sa naissance jusqu'à son 28e jour de vie.

Hodler (Ferdinand)

Dictionnaire de la Peinture

Peintre suisse (Berne  1853  – Genève 1918 ).

La Grande Encyclopédie

En son temps, un instrument privilégié pour l’actualisation des connaissances

Grande EncyclopédieReflet du savoir de notre civilisation, la Grande Encyclopédie témoigne aussi de son époque et du regard porté par celle-ci sur le monde. Conçue pour donner à ses lecteurs un maximum d'informations, elle propose quelque 8 000 articles écrits par près de 1 000 spécialistes. Grands domaines et concepts généraux, personnalités et civilisations, lieux géographiques et hauts-lieux culturels, événements et grandes périodes y trouvent un exposé complet et précis.