Des ouvrages célèbres
à nouveau consultables

Les Journaux de l'année

Tous les évènements du Monde du 1er Juillet 1966 au 31 Décembre 2003.

France.

lundi 27 mai 1968

Accord gouvernement-syndicats, à 7 h du matin, après 25 h de négociations.

France.

mardi 27 mai 1969

Deux jours de débats à Issy-les-Moulineaux, entre évêques et prêtres.

Liban.

mercredi 27 mai 1970

Le gouvernement décide de réglementer les activités des fedayin sur le territoire libanais.

France.

jeudi 27 mai 1971

Nouvelle convention entre la Sécurité sociale et les médecins approuvée par l'Assemblée.

France.

dimanche 27 mai 1973

Sept morts en neuf jours à Paris au cours de quatre règlements de comptes.

Les Dictionnaires thématiques

Une collection d’ouvrages pratiques pour faire le tour d’une spécialité

épandeur

Larousse agricole

Machine mobile servant à doser et à épandre un produit solide ou liquide de fertilisation ou de traitement des cultures.

Ouvrier

Dictionnaire de l'économie

Travailleur manuel, qui participe directement à la production de biens matériels, le plus souvent dans le secteur industriel ou le bâtiment. Les ouvriers constituent une catégorie spécifique, reconnue dans les classifications et les conventions collectives des entreprises ainsi que lors des élections professionnelles.

Chronique d'Anna-Magdalena Bach

Dictionnaire mondial des Films

Chronik der Anna-Magdalena Bach

Essai de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, avec Christiane Lang (Anna-Magdalena Bach), Gustav Leonhardt (Johan Sebastian Bach), Paolo Carlini (Dr. Hölzel), Ernst Castelli (Sterger).

reconstruction,

Dictionnaire de l'Histoire de France

nom donné à l'entreprise de relèvement de la France après la Libération. Le terme évoque la reconstruction des édifices détruits mais, dans les faits, la priorité a alors été donnée aux infrastructures et à l'industrie lourde, devant le logement.

dada
ou dadaïsme

Dictionnaire de la Littérature

Ce mouvement international d'artistes et d'écrivains, né d'un intense dégoût envers la guerre, dit à sa manière la faillite de la civilisation occidentale. Refusant toute contrainte idéologique, morale ou artistique, il prône la démoralisation, le doute absolu, la spontanéité. Paradoxalement, son activité de déconstruction des langages aboutira à quelques œuvres majeures. À Zurich, le 8 février 1916, au cabaret Voltaire, Hugo Ball, Tristan Tzara, Marcel Janco, Richard Huelsenbeck, Hans Arp, Emmy Hennings, puis Hans Richter inventent le mouvement Dada, empruntant un nom choisi au hasard. À l'origine, il s'agit de résister au dépérissement de l'esprit en mettant en relation les avant-gardes artistiques européennes pendant une dizaine d'années. La revue Cabaret Voltaire réunit ceux qui refusent patriotisme et guerre. La revue Dada poursuit ce programme en intégrant les données de l'expressionnisme allemand et du futurisme italien. Le Manifeste Dada 1918 de Tzara enregistre un tournant négateur qui rejoint l'activité subversive de Francis Picabia, de Man Ray et de Marcel Duchamp à New York (1913), et le ton de la revue 391.

puberté

Larousse Médical

Période de transition entre l'enfance et l'adolescence, caractérisée par le développement des caractères sexuels et par une accélération de la croissance staturale, et conduisant à l'acquisition des fonctions de reproduction.

Menotti (Gian Carlo)

Dictionnaire de la Musique

Compositeur, librettiste, metteur en scène italien (Cadegliano, Lombardie, 1911 – Monaco 2007).

préraphaélites (les)

Dictionnaire de la Peinture

" Association préraphaélite " (The Preraphaelite Brotherhood) est le nom choisi en 1848 par de jeunes étudiants de l'école de la Royal Academy pour désigner le groupe qu'ils avaient formé, en opposition aux tendances contemporaines. Holman Hunt, Millais et D. G. Rossetti en furent les membres les plus représentatifs ; parmi les 4 autres adhérents, Stephens et Collinson furent des peintres d'importance secondaire ; le sculpteur Woolner émigra en Australie, et W. M. Rossetti n'eut de rapport avec l'art que par son activité de critique. Les buts de cette association, tels que Hunt les définit plus tard, étaient l'ingénuité de l'expression, l'étude directe sur nature sans tenir compte des règles académiques concernant la lumière, la composition et la traduction des événements tels qu'ils durent se produire et non suivant un schéma théorique. Au point de vue du style, les préraphaélites cherchaient à créer des œuvres d'un réalisme minutieux et hautes en couleur, et étaient attentifs à rendre les aspects de la nature servant de cadre à des sujets d'un moralisme édifiant. La littérature les inspira, en particulier Keats, alors peu connu, et ces artistes voyaient dans leurs illustrations de sujets poétiques, religieux ou sociaux un moyen de s'opposer à la frivolité d'une grande partie de l'art contemporain, notamment les " singeries " de Landseer. Ce renouveau n'était pas sans précédent et on en retrouve ailleurs bien des aspects. À Rome, les Nazaréens allemands avaient formé une association qui, comme celle des préraphaélites, se proposait une réforme de l'art et dont le principe, l'imitation de la simplicité des peintres italiens du XVe s., était bien connu en Angleterre, où il avait des adeptes comme le peintre Dyce. Le terme même de " préraphaélites " témoigne d'un but semblable, mais, si les préraphaélites admiraient la liberté prise par les " primitifs " vis-à-vis des règles académiques, ils ne souhaitaient cependant pas les imiter totalement, par esprit de fidélité à la représentation naturaliste. Cet aspect de leur art — leur abstention critique, qu'ils poussaient jusqu'à " ne rien choisir et ne rien écarter " — se retrouve également chez certains artistes anglais comme J. F. Lewis et Mulready, alors que leurs préoccupations sociales, illustrées par des œuvres comme le Travail de Madox Brown (1852-1865, Manchester, City Art Gal.), offrent quelque parenté, bien que fort différemment exprimées, avec celles des peintres réalistes français comme Courbet. De 1840 à 1850, alors que les futurs préraphaélites étaient de simples étudiants, les projets de décoration pour les nouveaux bâtiments du Parlement avaient révélé les limites des artistes anglais en matière de décor monumental, et l'attention s'était alors portée sur l'art continental, en particulier sur celui de l'Allemagne. L'effort accompli par les artistes anglais pour " germaniser " leur art servit certainement de stimulant aux 7 jeunes artistes qui devaient former leur association en 1848, mais l'absence de toute spontanéité devait nuire au style. Rossetti, qui n'eut jamais vis-à-vis du Préraphaélisme l'attitude doctrinaire adoptée par Hunt et Millais, fut davantage attiré par l'art allemand et travailla quelque temps avec Madox Brown ; ce dernier était alors sous l'influence des Nazaréens et des peintres munichois, ce qui ne l'empêcha pas, par la suite, d'être en relations étroites avec les préraphaélites. Si les premières œuvres préraphaélites exposées — l'Enfance de la Vierge (1849, Londres, Tate Gal.) de Rossetti, Rienzi (1849, coll. part.) de Hunt et Laurent et Isabelle (1849, Liverpool, Walker Art Gal.) de Millais — furent accueillies avec intérêt, il fallut attendre l'année suivante pour qu'apparaisse pleinement le sens des initiales P. R. B. et que leur volonté antiacadémique soulève de violentes attaques (Rossetti, Ecce ancilla Domini, Londres, Tate Gal. ; Hunt, Prêtre chrétien échappant aux druides, Oxford, Ashmolean Museum). La réaction de Dickens dans Household Words devant le Christ dans la maison de ses parents (1850, Londres, Tate Gal.) de Millais (où, selon les principes chers au Préraphaélisme, l'artiste a poussé le souci de réalisme au point de prendre un charpentier pour modèle de saint Joseph), qui lui fit crier au sacrilège, fut typique de la réaction populaire, ce qui jeta vivement le trouble dans l'association. Rossetti, frappé par ce discrédit, cessa d'exposer pendant plusieurs années et se consacra temporairement à l'aquarelle. Mais, en 1851, Ruskin (déjà célèbre depuis les premiers volumes des Peintres modernes) prit la défense du mouvement, et la faveur publique tourna à son avantage. C'est l'année où Hunt exposa Valentin sauve Sylvia de Prôteus (Birmingham, City Museum), et Millais le Retour de la colombe à l'arche (Oxford, Ashmolean Museum) ; 1852 fut la dernière année d'exposition commune avant la dispersion du groupe (Hunt, le Berger de louage, Manchester, City Art Gal. ; Millais, Ophelia, Londres, Tate Gal.). Vers 1850-1860, le Préraphaélisme recruta un nombre considérable de disciples parmi les artistes secondaires, comme Arthur Hughes, Walter Deverell, Martineau, Brett et Windus, attirés par son réalisme poétique. Parallèlement, les fondateurs évoluaient différemment. Rossetti, qui avait abandonné le groupe en 1850, cultivait un mysticisme médiéval qui attira par la suite Morris et Burne-Jones, avec lesquels il forma un Néo-Préraphaélisme qui avait peu de rapport avec le mouvement originel. Millais, le plus doué du groupe, sacrifia son talent pour devenir un artiste hautement populaire et un éventuel candidat à la Royal Academy. Seul Hunt demeurera fidèle à la quête de cette vérité littérale, en renonçant à la beauté conventionnelle. Vers 1860, il était déjà isolé, bien que les effets du Préraphaélisme fussent toujours sensibles dans l'œuvre d'artistes comme Dyce et que des peintres de genre, comme Egg et Frith, forts de l'expérience audacieuse du mouvement, en aient profité pour aborder de façon plus directe les sujets sociaux. Paradoxalement, ce fut l'œuvre de Rossetti et de ses associés qui, aux yeux du public, représenta le Préraphaélisme et qui resta source d'inspiration jusqu'à Beardsley, vers 1890. Aujourd'hui encore, c'est cet aspect qui est le plus souvent évoqué à propos du Préraphaélisme, plutôt que les buts de l'association de 1848.

La Grande Encyclopédie

En son temps, un instrument privilégié pour l’actualisation des connaissances

Grande EncyclopédieReflet du savoir de notre civilisation, la Grande Encyclopédie témoigne aussi de son époque et du regard porté par celle-ci sur le monde. Conçue pour donner à ses lecteurs un maximum d'informations, elle propose quelque 8 000 articles écrits par près de 1 000 spécialistes. Grands domaines et concepts généraux, personnalités et civilisations, lieux géographiques et hauts-lieux culturels, événements et grandes périodes y trouvent un exposé complet et précis.