familier, familière

adjectif

(latin familiaris)

Définitions de familier


  • Se dit d'un animal qui vit dans le voisinage de l'homme : Les pies sont des oiseaux familiers.
  • Qui est simple, amical, sans contrainte : Un entretien familier. Être familier avec ses collègues.
  • Qui est habituel à quelqu'un, qu'il est habitué à avoir, à voir autour de lui : Cette voix m'était familière.
  • Dont on a acquis la pratique, que l'on suit bien : L'anglais lui est familier.
  • Dont le comportement manque de réserve, dont les manières sont indiscrètes sinon impolies : Être familier avec les femmes.
  • Accoutumé à lire, à fréquenter un écrivain.
  • Qui a la pratique de quelque chose, habitué à : Je n'étais pas familier de ce genre de réunion.
  • Se dit d'un mot, d'une construction, d'un style employés couramment, mais pouvant être ressentis comme incongrus dans certaines relations sociales et dans les écrits de style sérieux ou soutenu. (C'est ainsi que balade ou balader sont familiers par rapport à promenade ou se promener.)

Expressions avec familier



  • Dieu, esprit, démon, génie familiers,

    êtres surnaturels, divinités que les Anciens croyaient attachés au foyer de chaque famille pour le protéger, ou à une personne pour veiller sur elle et l'inspirer.
  • Dieux familiers,

    les dieux lares des Romains.

Synonymes et contraires de familier


Se dit d'un animal qui vit dans le voisinage de l'homme.

Synonyme :

Contraires :

Qui est simple, amical, sans contrainte.

Synonymes :

Contraires :

Qui est habituel à quelqu'un, qu'il est habitué à avoir, à...

Synonymes :

Contraires :

Dont on a acquis la pratique, que l'on suit bien.

Synonyme :

Contraire :

Dont le comportement manque de réserve, dont les manières...

Synonymes :

Contraires :

Qui a la pratique de quelque chose, habitué à.

Synonymes :

Contraires :

Se dit d'un mot, d'une construction, d'un style employés couramment,...

Contraires :


Citations avec familier


  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Toute vue de choses qui n'est pas étrange est fausse. Si quelque chose est réelle, elle ne peut que perdre de sa réalité en devenant familière. Méditer en philosophe, c'est revenir du familier à l'étrange, et dans l'étrange affronter le réel.
    Choses tues, Gallimard

    Commentaire
    La première phrase de cette pensée de Valéry a été écrite sur les murs de la Sorbonne lors des événements de mai 1968 (avec des choses au lieu de de choses ). H. de Montherlant l'a reprise comme épigraphe de son roman les Garçons.

Mots proches

Lorsque « halte-garderie » est au pluriel, à quel(s) élément(s) mettez-vous un « s » ?