connaître (Réf. ortho. connaitre)

verbe transitif CONJUGAISON

(latin cognoscere)

Définitions de connaître


  • Pouvoir identifier quelqu'un, quelque chose, les reconnaître ou avoir appris leur nom, ce qu'ils sont, qui ils sont : Je connais le garçon qui est là-bas. Il connaît bien les champignons.
  • Avoir appris comment quelqu'un, un animal, un groupe vivent, se comportent et pouvoir prévoir leurs réactions, leurs sentiments, etc. : Apprendre à connaître les animaux.
  • Entrer en contact avec quelqu'un, faire sa connaissance, l'avoir parmi ses relations : Quand et où avez-vous connu Jacques ?
  • Être déjà allé dans un lieu, être au courant de sa disposition, de ses particularités et pouvoir y trouver son chemin : Vous connaissez Lyon ?
  • Être au courant de quelque chose, de l'existence de quelqu'un, le savoir et pouvoir le dire : Connaître l'adresse d'un bon restaurant dans le quartier.
  • Avoir appris une science, une technique, une langue, etc. ; savoir : Vous connaissez l'anglais ?
  • Être au courant du fonctionnement d'un appareil, des éléments qui concourent à une situation, etc., en avoir l'expérience : Vous connaissez bien cette machine, montrez-moi comment elle marche.
  • Comporter quelque chose, l'avoir ou en être affecté, atteint : Règle qui ne connaît aucune exception.
  • Se trouver dans une certaine situation, éprouver, ressentir tel état : Avoir connu la faim, les privations.
  • Savoir que quelqu'un est pourvu de quelque chose, qu'il le possède : Je ne vous connaissais pas cette qualité.

Expressions avec connaître



  • Familier. Ça me connaît,

    je sais m'y prendre dans ce domaine.
  • Familier. Connaître la chanson, la musique,

    savoir à l'avance ce qui va se passer, ce qui va être dit, parce que c'est toujours la même chose.
  • Connaître quelque chose à quelque chose,

    avoir quelques notions dans un domaine quelconque.
  • Connaître quelqu'un de nom, de réputation, de vue,

    être au courant de son existence, en avoir entendu parler, l'avoir déjà rencontré, mais ne pas être en relation avec lui.
  • Connaître une femme, un homme,

    avoir avec elle ou avec lui des relations sexuelles (familier et plaisant, ou style biblique).
  • Familier. En connaître un bout, un rayon,

    être très au courant de quelque chose, être calé dans une science, une technique, etc.
  • Faire connaître,

    montrer, indiquer, dire, apprendre quelque chose à quelqu'un, l'en informer, porter à sa connaissance l'existence de quelqu'un, le lui faire rencontrer ; lui faire découvrir et, en particulier, apprécier quelque chose ou quelqu'un.
  • Familier. Je ne connais que lui,

    je le connais très bien.
  • Ne connaître que,

    ne prendre en considération que quelqu'un, quelque chose.
  • Ne pas connaître sa force,

    ne pas pouvoir se dominer ou maîtriser sa force.
  • Ne pas connaître son bonheur,

    se dit de quelqu'un qui se plaint alors qu'il est dans une situation privilégiée par rapport aux autres.
  • Familier. Ne plus (vouloir) connaître quelqu'un,

    rompre toute relation avec lui.
  • Se faire connaître,

    faire savoir qui l'on est et, en particulier, acquérir une réputation, se faire apprécier.

Synonymes et contraires de connaître


Avoir appris comment quelqu'un, un animal, un groupe vivent,...

Synonymes :

Contraire :

Être au courant de quelque chose, de l'existence de quelqu'un,...

Synonymes :

Avoir appris une science, une technique, une langue, etc. ...

Synonymes :

Contraire :

Être au courant du fonctionnement d'un appareil, des éléments...

Synonyme :

Se trouver dans une certaine situation, éprouver, ressentir...

Synonymes :

Connaître une femme, un homme

Synonyme :

Ne connaître que

Synonymes :


Difficultés de connaître


  • CONJUGAISON

    En orthographe traditionnelle (non réformée), avec accent circonflexe sur le i devant t


Citations avec connaître


  • André Frénaud (Montceau-les-Mines 1907-Paris 1993)
    À force de s'aimer l'on ne se connaît plus.
    Il n'y a pas de paradis, Gallimard
  • Alphonse de Prât de Lamartine (Mâcon 1790-Paris 1869)
    Notre crime est d'être homme et de vouloir connaître.
    Premières Méditations poétiques, l'Homme
  • Louis XIV (Saint-Germain-en-Laye 1638-Versailles 1715)
    roi de France
    Et pour cet art de connaître les hommes […], je vous dirai, mon fils, qu'il se peut apprendre, mais qu'il ne se peut enseigner.
    Mémoires
  • André Malraux (Paris 1901-Créteil 1976)
    Connaître par l'intelligence, c'est la tentation vaine de se passer du temps.
    La Condition humaine, Gallimard
  • Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux (Paris 1688-Paris 1763)
    Fiez-vous aux personnes jalouses du soin de vous connaître.
    La Vie de Marianne
  • François Mauriac (Bordeaux 1885-Paris 1970)
    Académie française, 1933
    Nous ne connaissons bien que ce dont nous sommes dépouillés.
    Trois Grands Hommes devant Dieu, Le Capitole
  • Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755)
    Je n'aime point Dieu parce que je ne le connais pas, ni le prochain parce que je le connais.
    Mes pensées
  • Marie Rouget, dite Marie Noël (Auxerre 1883-Auxerre 1967)
    Connais-moi si tu peux, ô passant, connais-moi !
    Je suis ce que tu crois et suis tout le contraire.

    Les Chansons et les heures, Connais-moi , Stock
  • Charles Augustin Sainte-Beuve (Boulogne-sur-Mer 1804-Paris 1869)
    Connaître à fond, et tel qu'il est, un être humain et l'aimer, c'est impossible.
    Correspondance, à Mlle Adèle Couriard, 17 mars 1859
  • Cicéron en latin Marcus Tullius Cicero (Arpinum 106-Formies 43 avant J.-C.)
    Que chacun s'exerce dans l'art qu'il connaît.
    Tusculanes, I, 18
    Quam quisque norit artem, in hac se exerceat.

    Commentaire
    Cicéron cite ce précepte comme un proverbe grec.

  • Ovide en latin Publius Ovidius Naso (Sulmona, Abruzzes, 43 avant J.-C.-Tomes, aujourd'hui Constanţa, Roumanie, 17 ou 18 après J.-C.)
    On ne désire pas ce qu'on ne connaît pas.
    L'Art d'aimer, III, 397
    Ignoti nulla cupido.
  • Virgile en latin Publius Vergilius Maro (Andes, aujourd'hui Pietole, près de Mantoue, 70 avant J.-C.-Brindes 19 avant J.-C.)
    D'après un seul, connais-les tous.
    L'Énéide, II, 65
    ab uno
    Disce omnes.

  • Thomas Browne (Londres 1605-Norwich 1682)
    Nul homme ne peut justement en censurer ou en condamner un autre, car, à la vérité, nul homme n'en connaît vraiment un autre.
    No man can justly censure or condemn another, because indeed no man truly knows another.
    Religio Medici, II, 4
  • Confucius en chinois Kongzi ou Kongfuzi [maître Kong] (551-479 avant J.-C.)
    Le sage ne s'afflige pas de ce que les hommes ne le connaissent pas ; il s'afflige de ne pas connaître les hommes.
    Entretiens, I, 1 (traduction S. Couvreur)

Mots proches

Le suffixe « able » permet de former :