ciel, ciels; dans la langue littéraire, cieux

nom masculin

(latin caelum)

Définitions de ciel


  • Fond sur lequel on observe les astres. (Par suite d'un effet de perspective, il a l'apparence d'une voûte.)
  • Ensemble des astres.
  • Influence supposée des astres ; sort, fatalité : Le ciel est contre lui.
  • Espace qui s'étend au-dessus de nos têtes et forme une sorte de voûte circonscrite par l'horizon : Voir un avion dans le ciel.
  • Cet espace considéré d'un point de vue atmosphérique : Un ciel serein, sombre.
  • Cet espace considéré du point de vue de la région, du pays qu'il recouvre : La luminosité du ciel méditerranéen.
  • La providence, Dieu, dans diverses expressions : C'est le ciel qui t'envoie.
  • Séjour de Dieu, des anges et des saints, dans lequel, après la mort, les élus jouissent de la béatitude éternelle ; paradis.
  • Astrologie

    Toute la région de l'espace située soit au-dessus, soit au-dessous du plan de l'horizon. (Dans le premier cas, on l'appelle ciel visible ; dans le second, ciel sous terre.)
  • Mines

    Voûte d'une excavation souterraine de grandes dimensions.
  • Thermique

    Paroi supérieure du foyer d'une chaudière.

Expressions avec ciel



  • À ciel ouvert,

    à découvert, en plein air.
  • Familier. Aller, monter, partir, être au ciel,

    mourir, être mort.
  • Au nom du ciel !,

    formule par laquelle on conjure quelqu'un de faire quelque chose.
  • Littéraire. Ciel ! Ô ciel ! Juste ciel !,

    formules dont on se sert pour marquer sa surprise.
  • Élever quelqu'un jusqu'au ciel,

    le combler d'éloges.
  • Entre ciel et terre,

    dans l'air.
  • Fils du Ciel (Tianzi),

    nom que les Chinois donnaient à l'empereur ou nom donné, familier, à un Chinois.
  • Littéraire. Le feu du ciel,

    la foudre, le tonnerre ; la vengeance céleste.
  • Lever les bras, les yeux au ciel,

    lever les bras, les yeux en signe d'impuissance ou d'énervement.
  • Remuer ciel et terre,

    employer tous les moyens, mettre tout en œuvre.
  • Septième ciel,

    le comble du bonheur.
  • Littéraire. Sous le ciel,

    ici-bas, sur la terre.
  • Tomber du ciel,

    arriver à l'improviste mais à propos ; être stupéfait.
  • Astronomie

    Fond du ciel,

    ensemble des sources de rayonnement contribuant au signal reçu par un instrument astronomique.

    Rayonnement du fond du ciel,

    synonyme de rayonnement cosmologique.
  • Mines

    Ciel ouvert,

    toute exploitation de surface, indépendamment de la substance concernée (mine ou carrière).
  • Mobilier et décoration

    Ciel de chambre,

    tenture dissimulant le plafond.

    Ciel de lit,

    plafond d'un baldaquin de lit ; se dit parfois de l'ensemble du baldaquin.

Synonymes de ciel


Fond sur lequel on observe les astres..

Synonymes :

  • azur (littéraire) - empyrée (poétique) - éther - firmament (littéraire) - voûte céleste

La providence, Dieu, dans diverses expressions.

Synonymes :

Séjour de Dieu, des anges et des saints, dans lequel, après...

Synonyme :

Rayonnement du fond du ciel

Synonyme :

  • rayonnement cosmologique.

Difficultés de ciel


  • ORTHOGRAPHE

    Le pluriel de ciel est cieux quand il désigne : l'espace au-dessus de nos têtes, le firmament (l'immensité des cieux) ; la région sur laquelle il s'étend, dans certaines expressions (partir sous d'autres cieux, sous des cieux plus cléments) ; le paradis, le siège de la Divinité (le royaume des cieux). Dans les autres cas, le pluriel est ciels : les ciels de Nicolas Poussin, des ciels d'été, des ciels de lit, des ciels de mine.

    Ciel au sens de « Dieu, la Providence » s'écrit avec une majuscule : le Ciel vous entende !

    Ciel employé comme adjectif de couleur est invariable : des bleus ciel.


Citations avec ciel


  • Claude Aveline (Paris 1901-Paris 1992)
    Inutile d'interroger le Ciel, il a réponse à tout.
    Avec toi-même, etc., Mercure de France
  • Roger Caillois (Reims 1913-Paris 1978)
    Académie française, 1971
    Je rends grâce à cette terre qui exagère tant la part du ciel.
    Les Impostures de la poésie, Gallimard
  • Fernand Crommelynck (Paris 1886-Saint-Germain-en-Laye 1970)
    Les hommes lèvent les yeux et disent : Le ciel est pur,
    alors qu'ils regardent sans le voir
    un grand peuple d'anges bleus.

    Une femme qui a le cœur trop petit, Le Seuil
  • André Dhôtel (Attigny 1900-Paris 1991)
    Il y a peut-être des lieux où l'on se trouve soudain comme dans le ciel.
    Mémoires de Sébastien, Grasset
  • Denis Diderot (Langres 1713-Paris 1784)
    Si la raison est un don du Ciel et que l'on en puisse dire autant de la foi, le Ciel nous a fait deux présents incompatibles et contradictoires.
    Addition aux Pensées philosophiques
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    Ma propre position dans le ciel par rapport au soleil ne doit pas me faire trouver l'aurore moins belle.
    Ainsi soit-il, Gallimard

    Commentaire
    Dernières lignes écrites par Gide.

  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Deux liards couvriraient fort bien toutes mes terres
    Mais tout le grand ciel bleu n'emplirait pas mon cœur.

    La Légende des siècles, Aymerillot
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Nous sommes tous les deux voisins du ciel, Madame,
    Puisque vous êtes belle, et puisque je suis vieux.

    Toute la lyre, À Mme Judith Gautier
  • Marcel Jouhandeau (Guéret 1888-Rueil-Malmaison 1979)
    Qui sait si Dieu ne sera pas sensible toujours plus à son Enfer qu'à son Ciel ? Celui qui aime songe au rien qu'on lui refuse, quand on lui a déjà presque tout donné.
    Algèbre des valeurs morales, Gallimard
  • Alphonse de Prât de Lamartine (Mâcon 1790-Paris 1869)
    Borné dans sa nature, infini dans ses vœux
    L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux.

    Premières Méditations poétiques, l'Homme
  • Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz, dit O. V. de L. Milosz (Tchereïa, Lituanie, 1877-Fontainebleau 1939)
    Le ciel tiède et pâle de la pensive contrée qui s'ouvre devant nous a toutes les fraîcheurs du regard des races primitives, il ignore la somptueuse tristesse de mûrir.
    Cahier spécial de Poésie 42
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Le ciel défend, de vrai, certains contentements ;
    Mais on trouve avec lui des accommodements.

    Le Tartuffe, IV, 5, Tartuffe

    Commentaire
    La formule citée le plus souvent : « Il est avec le ciel des accommodements », ne figure pas dans le texte du Tartuffe. Elle se trouve dans la Lettre sur la comédie de l'Imposteur, publiée en 1667 par un défenseur de Molière.

  • Pierre de Ronsard (château de la Possonnière, Couture-sur-Loir, 1524-prieuré de Saint-Cosme-en-l'Isle, près de Tours, 1585)
    Ô Ciel net, pur et beau, haute maison de Dieu,
    Qui prêtes en ton sein à toutes choses lieu.

    les Hymnes, Hymne du ciel
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Beau ciel, vrai ciel, regarde-moi qui change !
    Charmes, le Cimetière marin Gallimard
  • Paul Verlaine (Metz 1844-Paris 1896)
    Le ciel est, par-dessus le toit,
    Si bleu, si calme !

    Sagesse, III, 6 , Messein
  • Alfred, comte de Vigny (Loches 1797-Paris 1863)
    Il* se courbe à genoux, le front contre la terre ;
    Puis regarde le ciel en appelant Mon Père !
    Mais le ciel reste noir et Dieu ne répond pas.

    Les Destinées, le Mont des oliviers
    *Jésus
  • Bible
    Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux.
    Évangile selon saint Matthieu, V, 3
  • Anonyme
    Nous ne craignons rien sinon que le ciel ne tombe sur nos têtes.

    Commentaire
    Ces paroles des Gaulois à Alexandre le Grand qui les interrogeait sur ce qu'ils craignaient le plus sont rapportées par Strabon. Dans son Anabase, Arrien en fait aussi mention.

  • George Gordon, lord Byron (Londres 1788-Missolonghi 1824)
    Dans l'espoir de mériter le ciel en faisant de la terre un enfer.
    le pèlerinage de Childe Harold
    In hope to merit heaven by making earth a hell.
    Childe Harold's Pilgrimage, I, 20
  • Dante Alighieri (Florence 1265-Ravenne 1321)
    Le royaume des cieux se prend par force
    de chaude amour et de vive espérance,
    qui vainc d'emblée la volonté divine.

    la Divine Comédie
    Regnum celorum violenza pate
    da caldo amore e da viva speranza,
    che vince la divina volontate.

    Divina Commedia, Il Paradiso, XX
  • John Milton (Londres 1608-Chalfont Saint Giles, Buckinghamshire, 1674)
    Même en Enfer, régner est digne d'ambition ;
    mieux vaut régner en Enfer que de servir au Ciel.

    Le Paradis perdu, I, 1
    To reign is worth ambition, though in Hell ;
    Better to reign in Hell than serve in Heaven.

    Paradise Lost, I, 1

    Commentaire
    C'est Satan qui parle.

  • William Shakespeare (Stratford on Avon, Warwickshire, 1564-Stratford on Avon, Warwickshire, 1616)
    Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horatio, que n'en rêve votre philosophie.
    There are more things in heaven and earth, Horatio,
    Than are dreamt of in your philosophy.

    Hamlet, I, 5, Hamlet
  • George Bernard Shaw (Dublin 1856-Ayot Saint Lawrence, Hertfordshire, 1950)
    Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel.
    In Heaven an angel is nobody in particular.
    Maxims for Revolutionists
  • Henry David Thoreau (Concord, Massachusetts, 1817-Concord, Massachusetts, 1862)
    On pourrait définir le ciel comme l'endroit que les hommes évitent.
    Heaven might be defined as the place which men avoid.
    Excursions

Mots proches

Lequel de ces noms n'est pas féminin ?